Qui ?

Des talents dont l'histoire n'a pas retenu le nom. La seule chose que l'on sait, c'est qu'ils ont travaillé pour le joaillier nordiste Dael & Grau, une maison vénérable née en même temps que la Belgique.
...

Des talents dont l'histoire n'a pas retenu le nom. La seule chose que l'on sait, c'est qu'ils ont travaillé pour le joaillier nordiste Dael & Grau, une maison vénérable née en même temps que la Belgique. Depuis plusieurs expositions, La Piscine, à Roubaix, consacre ses cimaises à explorer le champ appliqué mais lumineux des Arts and Crafts. Après les maquettes textiles, les dessins céramiques et les modèles de luminaires, c'est au tour des gouachés d'être à l'honneur. En réalité, il s'agit de croquis et d'ébauches qui constituent le premier pas dans la fabrication de cette oeuvre collective qu'est un bijou. Pour le dire rapidement, le gouaché est à la haute joaillerie ce que le patron est à la haute couture. Ces dessins dits " techniques " - pour beaucoup, ils sont avant tout artistiques - sont indispensables car ils guident les mains des artisans sur le chemin menant de l'idée à la matérialité. Parce que, comme l'annonce le sous-titre de l'exposition, il s'agit d'une pratique " unique et ignorée ". Souvent reléguées dans les tiroirs, parfois même jetées, ces esquisses dessinent une autre facette de la création de bijoux. On l'oublie ou on l'ignore, une pièce débute par un papier, un crayon et de la gouache... c'est une belle histoire qui méritait d'être dévoilée à un large public. La visite vaut également le détour en ce que les joyaux présentés rappellent les sublimes contours Art déco du grand bassin de La Piscine construit au moment où la majorité de ces parures voyaient le jour. Enfin, on notera qu'après cet accrochage, le Musée d'art et d'industrie fermera ses portes pendant 6 mois, le temps de faire place à une nouvelle extension.