Depuis dix ans, l'appareil photo numérique Ixus fait les beaux jours de Canon. Pour marquer le coup, le constructeur japonais s'est offert un casting de rêve. Pas pour un défilé 5-étoiles, ni pour une campagne de publicité plus étoffée qu'à l'ordinaire, mais bien pour une exposition sur les coulisses de la mode baptisée " The Other Side of Fashion ". Plutôt que d'envoyer un photographe faire la tournée des backstages, Canon - qui est l'un des principaux sponsors des défilés de P...

Depuis dix ans, l'appareil photo numérique Ixus fait les beaux jours de Canon. Pour marquer le coup, le constructeur japonais s'est offert un casting de rêve. Pas pour un défilé 5-étoiles, ni pour une campagne de publicité plus étoffée qu'à l'ordinaire, mais bien pour une exposition sur les coulisses de la mode baptisée " The Other Side of Fashion ". Plutôt que d'envoyer un photographe faire la tournée des backstages, Canon - qui est l'un des principaux sponsors des défilés de Paris, Milan et Londres - a eu la bonne idée de demander aux protagonistes d'immortaliser eux-mêmes leur univers. Pas moins de 100 d'entre eux ont répondu à l'appel. Et non des moindres. De Donatella Versace à Sonia Rykiel en passant par Alber Elbaz ou notre compatriote Walter Van Beirendonck, ne figure sur la liste que la crème des créateurs, des mannequins et des photographes, plus quelques people comme le footballeur Thierry Henry. Concrètement, chacun des participants s'est vu confier un Ixus 65 comme on en trouve dans le commerce. A charge pour eux de ramener quelques fragments numériques de leur quotidien. Le résultat a pris la forme d'une exposition itinérante. Une occasion rare pour le public d'entrer sans effraction dans les jardins privés de ces icônes souvent méconnues. Les surprises ne manquent pas. Ainsi, contrairement aux idées reçues, l'envers du décor se révèle souvent moins glamour que l'endroit. Mais aussi plus dense, plus riche, plus sensible. Ici, on fait irruption dans l'intimité d'une chambre d'hôtel, là on assiste aux préparatifs fébriles d'un défilé, là encore on accroche le regard d'un enfant malicieux. Des émotions simples, livrées sans fard. Derrière chaque coup d'£il fugace, on devine un homme, une femme comme les autres. L'humour, la poésie, la solitude, l'ennui, la fatigue et l'évasion rythment la sarabande des images. Certaines léchées, d'autres maladroites. Mais toutes capturées avec sincérité. En attendant le prochain passage de cette mosaïque sous nos cieux (dans le courant de l'année 2007), on peut déjà en humer le délicat parfum dans une revue vendue en librairie (titre : " The Other Side of Fashion "). Y sont compilés quelques temps forts de ce shooting hors norme. Une friandise pour les yeux. Et pour le c£ur aussi puisque les fonds récoltés seront reversés à la Croix-Rouge. Un argument qui justifie à lui seul toute l'opération. Internet : www.canon-europe.com L.R.