Comme de coutume, le principal lieu de rencontre de nos compatriotes était l'exposition de Belgium is Design, intitulée Belgian Matters. Sous les plafonds baroques du Palazzo Litta, la plate-forme nationale a dévoilé les fruits de son jeu d'entremetteuse entre treize designers et autant d'entreprises, à l'activité généralement éloignée du secteur mobilier. Si certains projets poursuivaient des buts plus expérimentaux - on pense aux bluffantes " moulures en plâtre " de Damien Gernay, en fait tendues de cuir Delvaux -, d'autres collaborations aboutirent à la création d'un produit et s'inscriront dans la durée, comme la splendide table en marbre indien de Frederik Delbart (2...

Comme de coutume, le principal lieu de rencontre de nos compatriotes était l'exposition de Belgium is Design, intitulée Belgian Matters. Sous les plafonds baroques du Palazzo Litta, la plate-forme nationale a dévoilé les fruits de son jeu d'entremetteuse entre treize designers et autant d'entreprises, à l'activité généralement éloignée du secteur mobilier. Si certains projets poursuivaient des buts plus expérimentaux - on pense aux bluffantes " moulures en plâtre " de Damien Gernay, en fait tendues de cuir Delvaux -, d'autres collaborations aboutirent à la création d'un produit et s'inscriront dans la durée, comme la splendide table en marbre indien de Frederik Delbart (2.), désormais produite à la commande par Van Den Weghe, ou la collection Board de Julien Renault (1.), réalisée avec d'authentiques fonds de wagons par le Timber Group, et également ajoutée au catalogue d'une marque qu'il a contribué à repositionner. Parmi les nouveautés belges présentées au Salone, on retiendra d'abord Vincent Van Duysen - qui collabore également avec Molteni - et son Marlon (photo), " un fauteuil à forte personnalité " pour Poliform. Puis deux updates de produits existants pour des éditeurs scandinaves : pour Muuto, Julien De Smedt a pourvu son système d'étagères ultramodulable Stacked de portes et de panneaux acoustiques, et pour Swedese Michael Bihain a complété sa collection Libris d'éléments plus bas, de deux et trois étages. Sélectionnée pour l'expo toujours courue du magazine Wallpaper, la maison Vervloet démontre une fois de plus son immense savoir-faire avec Edgarbell, clochette de réception élaborée en 3D par Victoria Wilmotte, puis manufacturée par les artisans de la serrurerie d'art bruxelloise. Les quatre éléments qui composent l'objet furent fraisés dans le laiton massif.Cas à part parmi les Belges, Alain Gilles connaissait les honneurs d'un corner dédié sur le stand Bonaldo, très heureux de réserver une place de choix au buffet Frame, au miroir New Perspective et à la Mass Table, derniers-nés déjà promis à un bel avenir. Et l'on n'a pas encore mentionné les nouvelles finitions de la table Tectonic, toujours chez Bonaldo, ou même ses autres nouveautés pour Verreum, Design is Wolf. On a beau connaître le talent et l'énergie de notre Designer de l'année 2012, on se demande tout de même comment il fait... Avec le nom de leur happening, les Ateliers J & J avaient clairement annoncé la couleur - et le duo bruxellois ne s'est pas dégonflé au moment de fixer ses dernières créations sur les quais de la Darsena, montant ainsi une expo sauvage qui offrait leur mobilier outdoor aux passants. L'expérience fut concluante et les J & J sont depuis rentrés à Bruxelles, mais aux dernières nouvelles, leur mobilier est toujours sur place, pour le plaisir des promeneurs milanais. Détour immanquable, le Hall 24 héberge le SaloneSatellite, une pépinière de jeunes talents où 650 designers de moins de 35 ans rivalisent de créativité pour se faire remarquer. Idéalement placé à l'entrée, notre jeune et fringant contingent composé de Romy Di Donato, Frédérique Ficheroulle, PaulinePlusLuis, Pierre-Emmanuel Vandeputte, Thien Vo et Valentin Van Ravestyn recevra d'ailleurs une visite impromptue de Silvio Berlusconi en personne - Pierre-Emmanuel, photographié par les médias italiens aux côtés du Cavaliere assis sur la chaise Tatous (photo) de Valentin, en rigole encore.