La Cube, très typée, peut-elle plaire en Belgique ?
...

La Cube, très typée, peut-elle plaire en Belgique ? Difficile de trancher côté esthétique mais il est sûr qu'elle rencontre de la sympathie tant elle dégage de la bonhomie et de la joie de vivre. Pour son concepteur, John Sahs, la Nissan Cube est une voiture qui " ressemble à un bouledogue bien campé sur ses quatre pattes et chaussé de lunettesà " Il est parfois ardu de suivre les méandres de la création. L'avis de la conductrice-consommatrice. La Cube est une voiture facile à conduire. Ses lignes carrées, adoucies par de grandes surfaces vitrées tout en rondeurs, contribuent à offrir avant tout une habitabilité record pour une voiture de 3,98 m. On apprécie également la luminosité incroyable de l'habitacle, accentuée par le toit fixe en verre. Le coffre, qui peut passer de 283 à 403 dm3 en ajustant la banquette, est moins pratique car il souffre d'un seuil de chargement assez haut et nécessite des exercices acrobatiques si on veut atteindre le fond. De plus, les sièges rabattus pour l'agrandir n'offrent pas une position plane. Autre bémol : sa porte arrière qui s'ouvre latéralement. Dans les centres- villes, pas facile de l'ouvrir quand une voiture est garée contre votre pare-chocs. Dans l'habitacle, place au plaisir ! De grands et petits porte-gobelets partout, un petit tapis rond à poils longs sur le tableau de bord pour faire joli ; des élastiques orange dans les contre-portes pour fixer les petits objets : tout cela est bien vu et ludique. Bien pensé également, le double store du toit vitré en forme de vague dont une partie est traitée façon papier de rizà Moins réussi : le tissu des sièges un peu cheap et tristounet (un brun foncé pas très tendance). Au volant ? Rien à redire quant au comportement routier. Les sièges sont fermes et les suspensions assez sèches. Le moteur essence 1,6 l de 110 cv est vaillant, sans plus. Mais, on l'a compris : c'est une voiture familiale (3 personnes se tiennent aisément à l'arrière) et non un petit bolide de course. A revoir, sans doute, l'insonorisation très moyenne et une boîte de vitesses pas très précise. Points positifs ? Un équipement de série ultracomplet (clim, toit en verre, vitres et rétros électriques, 6 airbags, un kit mains libres Bluetooth, l'ESP de série). La deuxième finition, dite Zen, comprend, elle, de série, la clim automatique, les phares et les essuie-glaces automatiques, le système STOP/START et des jantes en alliage de 16 pouces. Points négatifs ? Le confort des sièges très moyen, un prix assez élevé, un tableau de bord à l'instrumentation assez quelconque, une ouverture latérale du coffre qui ne convainc guère. CHANTAL PIRET