Un riche terroir

L'Italie est le plus gros producteur de vins au monde. De l'extrême nord au talon de la Botte, il n'est pas une région qui ne se prête à la culture du raisin. Parmi ses 500 zones viticoles, sommeillent quelque 400 cépages distincts. Et si certains se sont taillé une réputation mondiale, comme le nebbiolo et le sangiovese, la majorité ne triomphent que dans leur propre pré carré. Heureusement, les Italiens ont leurs traditions dans les veines, appréciant depuis l'époque romaine de consommer des vins locaux, ce qui ...

L'Italie est le plus gros producteur de vins au monde. De l'extrême nord au talon de la Botte, il n'est pas une région qui ne se prête à la culture du raisin. Parmi ses 500 zones viticoles, sommeillent quelque 400 cépages distincts. Et si certains se sont taillé une réputation mondiale, comme le nebbiolo et le sangiovese, la majorité ne triomphent que dans leur propre pré carré. Heureusement, les Italiens ont leurs traditions dans les veines, appréciant depuis l'époque romaine de consommer des vins locaux, ce qui a permis de préserver ces innombrables flacons régionaux et leur palette d'arômes d'une richesse insoupçonnée. Quand il s'agit de vin, c'est connu, les produits les plus réputés sont généralement aussi les plus chers. Il n'en est que plus intéressant d'explorer l'éventail des cépages italiens locaux qui, derrière des noms parfois biscornus, affichent souvent une qualité tout à fait remarquable en regard de leur prix. Pour faire découvrir à la Belgique ces vins italiens à base de raisins inédits, il fallait un pionnier ouvert aux idées nouvelles. Karel Megens, le jeune fondateur de la firme d'importation Decanto, a vécu et travaillé en Italie. Il en maîtrise donc également la langue, ce qui lui a permis de s'aventurer en dehors des sentiers battus en quête de flacons jusqu'ici inconnus du public belge. Ci-contre, un aperçu tout sauf exhaustif !