Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur La Première (RTBF radio).
...

Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur La Première (RTBF radio).Le cliché est tenace mais fait toujours rêver : aux Etats-Unis, les seniors nordistes ont l'habitude de migrer vers la Floride pour s'y installer et y savourer ainsi une retraite bien méritée. Au programme : repos sous le soleil, golf entre potes et autres réjouissances adaptées sur mesure à la génération des trois (et quatre) fois 20 ans. Chez nous, cette projection fait encore partie des fantasmes (presque) inaccessibles, mais le mimétisme semble de plus en plus en vogue auprès de la génération concernée. Mieux, les frémissements d'une véritable révolution comportementale se font déjà ressentir à tel point que certains observateurs parlent déjà d'une " floridianisation " de l'Europe. En clair : les jeunes papys et mamys des années 2000 habitant au nord de la Communauté européenne sont en train de jeter tout doucement les bases d'un nouvel art de vivre dans le sud du continent en privilégiant un exil idyllique vers l'Italie, l'Espagne et le Portugal. Bien sûr, le phénomène des retraités belges qui choisissent le sud de la France pour y couler des jours heureux n'est pas vraiment récent, mais de nouveaux paramètres émergent désormais pour faciliter la tâche d'un plus grand nombre de citoyens. Ainsi, l'émergence des compagnies aériennes " low-cost " comme Virgin et Ryanair ont bouleversé les habitudes de transport et donc modifié la perception de l'éloignement. En s'installant dans une région desservie par des " avions bon marché ", les retraités au soleil peuvent espérer en effet des visites plus fréquentes de leur famille lointaine. Bref, le frein psychologique de la distance s'étiole tout doucement grâce à la démocratisation des airs. Exemple significatif : quand Ryanair a décidé de s'implanter à Pise, la demande de villas en provenance d'une clientèle nord-européenne a considérablement augmenté. Preuve que l'on peut facilement, l'espace d'un week-end, rendre visite aux grands-parents retranchés en Italie quand on habite Bruxelles, Londres ou Hambourg. Pour épouser au mieux cette tendance émergente de l'Europe " floridienne ", d'autres secteurs d'activités repensent également leur stratégie. Toujours à l'affût, les sociétés de locations de voitures squattent également les aéroports concernés et tentent de proposer des services de plus en plus démocratiques. L'arme du futur : la pub sur les carrosseries pour faire chuter les prix et donc inciter les clients potentiels à adopter de plus en plus le réflexe de la location. Et ce n'est pas tout : car les seniors européens en phase de migration au soleil pourront bientôt espérer d'autres facilités de vie. Outre les " gated communities " (ou lotissements sécurisés de luxe) qui fleurissent de plus en plus en Europe après avoir séduit les Etats-Unis ( lire le Weekend Le Vif/L'Express du 14 novembre 2003), les retraités ensoleillés pourront également se rassurer (et rassurer leur famille) en bénéficiant à l'avenir d'une assistance médicale à la pointe de la technologie. Equipés de leur téléphone portable muni d'un système GPS pour les localiser immédiatement ou, mieux, d'un tee-shirt intelligent avec capteurs électroniques pour mesurer leur rythme cardiaque et avertir immédiatement une antenne médicale en cas de problème ( www.tamtelesante.com), les seniors exilés pourront ainsi vivre sereinement leurs rêves de retraite européenne à la sauce floridienne... Frédéric Brébant