Par Shiva ! Il suffit de pousser la porte de la Compagnie des Indes pour être transbordé du champêtre Joncret au capiteux pays des maharadjahs. Couleurs chatoyantes, meubles et bibelots anciens, musique planante, dieux et déesses fleuris d'orchidées, parfums d'encens, bougies innombrables... Derrière sa sobre façade blanche, ce spacieux day spa, ouvert il y a quatre ans par Raymonde et Paul-Henri Lallemand dans l'un des plus petits villages du Hainaut, multiplie les voluptés made in India tout en misant sur la diversité. Dédié au bien-être, il abrite aussi un centre d'amaigrissement, un institut de beauté (utilisant Taaj, une gamme cosm...

Par Shiva ! Il suffit de pousser la porte de la Compagnie des Indes pour être transbordé du champêtre Joncret au capiteux pays des maharadjahs. Couleurs chatoyantes, meubles et bibelots anciens, musique planante, dieux et déesses fleuris d'orchidées, parfums d'encens, bougies innombrables... Derrière sa sobre façade blanche, ce spacieux day spa, ouvert il y a quatre ans par Raymonde et Paul-Henri Lallemand dans l'un des plus petits villages du Hainaut, multiplie les voluptés made in India tout en misant sur la diversité. Dédié au bien-être, il abrite aussi un centre d'amaigrissement, un institut de beauté (utilisant Taaj, une gamme cosmétique inspirée de l'Ayurveda) et deux espaces privatifs (avec, entre autres, sauna, hammam, Jacuzzi, possibilité d'en-cas et même de repas) pour ceux qui souhaitent s'offrir une parenthèse privilégiée. Dans la large carte de soins et de formules all-in, le massage Abhyanga - " avec de l'huile ", en sanscrit - vise une profonde relaxation. Comment ? " Par un travail sur les points d'énergie du corps - les chakras - pour le libérer des tensions, du stress, du trop-plein d'émotions ", explique Raymonde, initiée à ce rituel millénaire, au Kérala, par un médecin ayurvédique. Objectif ? " Rééquilibrer les chakras encrassés pour permettre à l'énergie de circuler à nouveau librement. "La table de massage est installée dans une bienveillante obscurité. En s'y allongeant sur le ventre, on n'a plus qu'un seul désir : lâcher prise, s'abandonner à la détente. Ses mains, Raymonde les pose d'abord sur votre tête, doucement, comme on le fait pour apaiser un enfant, avant de les placer à plat sur plusieurs endroits du corps. Puis, après avoir déroulé les serviettes qui vous couvrent douillettement, elle les enduit d'une huile aromatique tenue au chaud pour vous prodiguer son savoir-faire. La séance consiste en une habile succession de gestes - effleurements, pressions, pétrissages, mouvements circulaires et glissés - faisant alterner, entre les gouttes d'huile, rythmes lents et plus rapides. Jambe et pied droits, jambe et pied gauches, dos, épaules... et ce n'est pas fini ! Après une opportune décontraction du cou, la " chorégraphie " reprend, dans la position dorsale, alignant gambettes, ventre, bras, mains, sans oublier front et oreilles. Pour Raymonde, le massage n'est pas " une simple addition de man£uvres ", il est aussi " un échange ". C'est pourquoi, précise-t-elle, elle adapte ses " enchaînements " en fonction de chacun. Vous souhaitez faire silence ou plutôt converser ? Comme il vous plaira. Mais on peut aussi tout simplement choisir de se laisser bercer par le fond musical. Entre deux volutes de flûte, un gong résonne et les cheveux crissent un peu quand ce voyage sensoriel arrive au terminus crânien. Mais les paupières, fermées depuis un bon moment déjà, elles, restent sereinement closes le temps encore d'infuser à l'esprit les bienfaits de l'Abhyanga. On quitte ce cocon à la fois délassé et punchy avec, en bonus, la peau satinée... Comme un sari. La Compagnie des Indes, 55, rue de Fagnet, à 6280 Joncret (Gerpinnes). Tél. : 071 31 01 90. www.lacompagniedesindes.be. Massage Abhyanga, 60 minutes, 59 euros, ou 90 minutes, 85 euros. A.-L.D.