Si les chaises et jouets de créateurs ont envahi, depuis quelques années déjà, l'univers des kids, aujourd'hui, c'est toute leur chambre qui se voit repensée de façon tendance et plus qualitative. " Les parents ont renoncé aux achats Kleenex ", résume Pierre Guigard. Pour le fondateur et dirigeant de File dans ta chambre - premier distributeur de mobilier Enfant en France -, " de nombreuses personnes attendent d'avoir 30 ans pour faire un enfant... Elles ont alors déjà une belle situation qui leur permet d'acquérir, pour leur progéniture, quelque chose de solide et de design. "
...

Si les chaises et jouets de créateurs ont envahi, depuis quelques années déjà, l'univers des kids, aujourd'hui, c'est toute leur chambre qui se voit repensée de façon tendance et plus qualitative. " Les parents ont renoncé aux achats Kleenex ", résume Pierre Guigard. Pour le fondateur et dirigeant de File dans ta chambre - premier distributeur de mobilier Enfant en France -, " de nombreuses personnes attendent d'avoir 30 ans pour faire un enfant... Elles ont alors déjà une belle situation qui leur permet d'acquérir, pour leur progéniture, quelque chose de solide et de design. "Exit donc les clichés gnangnan et les couleurs doucereuses : le repaire de nos têtes blondes affiche désormais une contemporanéité en phase avec l'aménagement de l'ensemble de la maison. " Les clients misent, pour leurs petits, sur un univers de " mini-adulte ", avec notamment l'arrivée massive de teintes foncées comme le taupe et le gris anthracite, qu'on associe à des murs blancs rehaussés par l'un ou l'autre détail flashy, en bleu azur ou fuchsia par exemple ", affirme Pierre Guigard. Vu que les consommateurs optent pour des articles de meilleure qualité que par le passé, ils entendent aussi, bien souvent, acheter des modèles évolutifs, que leurs enfants utiliseront parfois jusqu'à leur majorité. C'est ce qui explique le succès des meubles-chambres - regroupant en un ensemble le lit, les rangements et l'espace de jeu ou d'étude - qui répondent très bien à ce désir de faire " grandir " le mobilier avec l'enfant. Ainsi, il y a quelques mois, la designer française Matali Crasset créait Pop Space pour Espace Loggia, une société spécialisée dans les lits et aménagements avec mezzanine. Le principe : " Un microcosme que l'enfant s'approprie pas à pas, une structure complice dotée d'un lit qui se configure selon les besoins - berceau, table à langer, lit " de grand ", bibliothèque... - et devient au fil des étapes de l'enfance une cabane intérieure, jusqu'à l'adolescence. "En septembre dernier, au salon Maison & Objet, à Paris, Charles-Eric Clouet d'Orval présentait, de son côté, un nouveau concept de lit modulable : Cod Cub, une chambre composée d'éléments aux formes très seventies, à agencer en fonction de l'âge de l'enfant. " C'est intéressant de modifier régulièrement son espace pour titiller sa créativité, insiste le designer. Aujourd'hui, les parents sont prêts à consacrer plus d'argent à cette pièce de la maison car ils estiment que la chambre a une véritable vertu pédagogique. "Dans la même veine, Vibel propose des meubles transformables au fil des ans afin de s'adapter au mieux aux besoins des petits. " Toutes nos chambres sont mises au point par un architecte d'intérieur et personnalisées en fonction des envies, des goûts des enfants mais aussi de l'espace disponible ", insiste Esther Aboin qui travaille à Bruxelles pour le label français. Si cette marque se veut haut de gamme, vu le service sur mesure offert, elle vient néanmoins de lancer une collection moins chère, MobiTen. " Il s'agit de meubles en kit que les acheteurs doivent assembler eux-mêmes mais qui restent dans l'esprit Vibel. Par exemple, on aura une chambre bébé MobiTen à monter pour environ 3 000 euros. Un projet sur mesure de même taille reviendrait, lui, à quelque 4 500 euros... "Autre avantage : les chambres " tout-en-un " conviennent très bien aux petits espaces, très fréquents en ville, comme le note Séverine HerbethLimon de l'e-store Kids love design. Ce dernier vient d'ailleurs d'ajouter à son catalogue en ligne le lit-bureau Robot de Bruno Munari, édité par Abitacolo, qui, s'il date des années 70, répond très bien à la demande actuelle de rentabiliser chaque centimètre carré. Une tendance que confirme d'ailleurs Jean-Marie Bols de Mathy by Bols, une société belge qui produit des meubles en bois pour les kids : " Depuis deux ans, nous observons une augmentation des ventes de lits en hauteur, afin d'y glisser en dessous un deuxième lit, un bureau ou même un berceau pour le petit frère ou la petite s£ur. "Outre cet engouement pour les chambres évolutives, qui traversent les années, les parents recherchent activement du mobilier fabriqué de façon durable, ce que revendiquent désormais de très nombreuses marques... Et, cette aspiration à des matériaux éco-friendly esquisse les contours d'une autre tendance qui devrait exploser dans les prochaines années. " On voit arriver petit à petit sur le marché des meubles bruts qu'on peut décorer ensuite soi-même avec des peintures bio. On revient à la personnalisation du mobilier et au do-it-yourself ", annonce Pierre Guigard de File dans ta chambre, qui prévoit de sortir d'ici peu toute une gamme de peintures écologiques. Chez Mathy by Bols, on a déjà pris le train en marche avec une cabane à dormir en MDF, à peindre soi-même, et une autre, en tilleul massif, à huiler simplement, le nec-plus-écolo. De quoi conscientiser les mômes à l'écologie avant même qu'ils ne sachent ce qu'est l'effet de serre. Carnet d'adresses en page 120. Par Fanny Bouvry