Chaumet cultive, depuis toujours, une subtile correspondance entre le passé et le présent. Dans les archives de la maison sommeillent encore quelques superbes projets qui attendent le moment le plus opportun pour aboutir à la réalisation. Ainsi, cette esquisse de broche arachnéenne ou ce dessin d'un serre-cou, emprisonnant une émeraude dans un délicat réseau de pleins et déliés. Les deux dessins datent de 1900. Leur graphisme se disti...

Chaumet cultive, depuis toujours, une subtile correspondance entre le passé et le présent. Dans les archives de la maison sommeillent encore quelques superbes projets qui attendent le moment le plus opportun pour aboutir à la réalisation. Ainsi, cette esquisse de broche arachnéenne ou ce dessin d'un serre-cou, emprisonnant une émeraude dans un délicat réseau de pleins et déliés. Les deux dessins datent de 1900. Leur graphisme se distingue par tant de souplesse, d'abstraction et de modernité qu'il s'est prêté à une nouvelle interprétation, très actuelle. La collection " Attrape-moi... si tu m'aimes " met en scène une gentille araignée qui tisse une toile élégante et précieuse. Métaphore de la séduction, du charme et de l'amour, elle donne envie de se laisser prendre au piège et de se laisser enfermer dans une prison dorée, à l'instar des pierres retenues dans les mailles. Les créateurs de Chaumet ont imaginé, tout d'abord, une bague plateau. Une toile arachnéenne, ornée d'un sublime diamant semble se fondre dans un tapis de saphirs violets. Dans cet autre bague, tout aussi spectaculaire, le saphir " blue star " de Birmanie, monté en cabochon, est emprisonné par de fines griffes, rythmées de diamants et de platine. La troisième bague, exprime un style tout à fait différent, plus naturaliste, avec cette araignée plus vraie que nature, libérée de la toile et étirant ses fines pattes, serties de saphirs roses et bleus. Au centre, une améthyste et un saphir du Sri Lanka, séduisent par leur " taille " originale et surprenante. Une araignée ciselée se pose également sur les pendants d'oreille où elle semble s'accrocher à un fil de soie. Les longs sautoirs n'échappent pas à la visite amicale de l'araignée. Entre les diamants de la toile surgissent, parfois, des perles roses ou blanches d'eau douce des mers du Sud. La collection " Attrape-moi... si tu m'aimes " a déjà pris dans ses précieux filets quelques stars. Au dernier Festival de Cannes, Natacha Régnier ne se séparait pas de son sautoir en or gris, diamants et améthystes, tandis que Caterina Murino, la nouvelle James Bond Girl, a craqué pour ce pendentif, agrémenté d'un charm " araignée ". Barbara Witkowska