Un bel ascenseur décoré à doubles portes mène directement à l'appartement de 300 mètres carrés entièrement restauré. Dès l'entrée, la griffe Gilles & Boissier s'impose. Les décorateurs ont pleinement exploité la hauteur sous plafond en optant pour l'une de leurs créations : Plein Soleil, une suspension surdimensionnée.
...

Un bel ascenseur décoré à doubles portes mène directement à l'appartement de 300 mètres carrés entièrement restauré. Dès l'entrée, la griffe Gilles & Boissier s'impose. Les décorateurs ont pleinement exploité la hauteur sous plafond en optant pour l'une de leurs créations : Plein Soleil, une suspension surdimensionnée. La sphère privée du couple, c'est tout un monde de sensations, meublé avec finesse, orné de sculptures, de tableaux subtilement choisis, où s'exprime avec bonheur le style Gilles & Boissier alliant contemporain et classique. Patrick et Dorothée ont choisi de préserver les détails originels du bâtiment haussmannien qui abrite leur habitation tels que le stuc, les boiseries, les portes à vantaux profilés avec leurs moulures. La lumière naturelle, elle, éclaire généreusement chacune des pièces à travers les immenses baies vitrées habillées de longs rideaux. " Chaque meuble a été dessiné spécialement pour l'appartement. Ils sont donc uniques comme l'est chacun de nos clients ", soulignent Patrick et Dorothée. Tous deux se passionnent pour la photographie d'art, comme en témoignent les £uvres de Nadav Kander et d'Albert Watson dialoguant en toute complicité. Les sculptures surréalistes en toile de Christian Astuguevieille ont elles aussi séduit le couple qui les marie audacieusement à celles plus classiques de Joseph Monin, l'oncle de Patrick, et aux tableaux achetés chez des antiquaires : le fameux petit twist revendiqué par les décorateurs. Les couleurs de l'appartement sont neutres et sobres. Les nuances de blancs, bruns et noirs dominent. Des couleurs répétées dans chaque chambre et qui accentuent ainsi l'harmonie de l'ensemble. L'ancienne cuisine a été transformée en chambre. Quant à la nouvelle, imaginée par Patrick et Dorothée, elle était autrefois... une chambre. " Nous avons voulu garder le caractère intime de cette pièce en mettant en valeur le sol, le plafond et les murs avec leurs moulures ", explique Dorothée. C'est ainsi qu'est née l'idée de placer le réfrigérateur dans l'armoire, d'opter pour du mobilier style Louis XVI et d'accrocher un tableau impressionniste sur l'une des parois. La cuisine est conçue avec deux sortes de bois différents car nous aimons les contrastes, comme mélanger le bois brossé avec des détails différents et travaillés autrement. "Cette mise en scène savamment étudiée par les décorateurs laisse aussi toute la place à une convivialité familiale endiablée. " Notre appartement est aussi un lieu de vie où nos deux enfants courent d'une pièce à l'autre, conclut Dorothée. Il fallait donc aussi que l'on s'y sente bien. "PAR LOUISE HUMMER