Terence aura 6 ans en octobre. Et depuis quelques mois, déjà, il prépare avec soin son goûter d'anniversaire. Le thème - robots et monstres de l'espace - en est déjà fixé depuis belle lurette mais la guest list est loin d'être arrêtée. La bienséance imposerait de rendre toutes les invitations reçues l'an dernier (jamais moins de deux par mois) et d'accueillir dès lors une bonne quinzaine de bambins. La maison familiale n'étant pas élastique, il faudra oublier les bonnes manières, ou se résoudre, comme le font déjà depuis plusieurs années la plupart de ses camarades de classe, à migrer vers un endroit spécialisé dans l'organisatio...

Terence aura 6 ans en octobre. Et depuis quelques mois, déjà, il prépare avec soin son goûter d'anniversaire. Le thème - robots et monstres de l'espace - en est déjà fixé depuis belle lurette mais la guest list est loin d'être arrêtée. La bienséance imposerait de rendre toutes les invitations reçues l'an dernier (jamais moins de deux par mois) et d'accueillir dès lors une bonne quinzaine de bambins. La maison familiale n'étant pas élastique, il faudra oublier les bonnes manières, ou se résoudre, comme le font déjà depuis plusieurs années la plupart de ses camarades de classe, à migrer vers un endroit spécialisé dans l'organisation de ces événements pour bouts de choux déchaînés. Il est loin le temps où l'on se contentait d'inviter deux ou trois potes dans le fond du jardin. Les anniversaires aujourd'hui se fêtent par étape : en famille d'abord, à l'école ensuite - où il convient d'apporter un gros gâteau et un sac de " goodies " rempli de bonbons et de gadgets pour chaque copain de classe -, avant le goûter lui-même qui rassemble bien souvent entre 10 et 25 enfants, parfois âgés de 3 ans à peine. " C'est difficile de résister à la pression, confie Catherine, maman de deux enfants de 3 et 5 ans. Les gosses en parlent entre eux, c'est devenu un vrai must d'y participer si l'on a la chance d'être invité. Et il faut bien sûr rendre la pareille si l'on ne veut pas se faire exclure à l'avenir. " Catherine et une autre maman ont donc invité toute la classe, chez l'une d'entre elles. Soit 20 garçons et filles de 4 ans, encadrés par les 4 parents. " Heureusement, nous avions " engagé " une sorcière qui a proposé des petits jeux aux enfants pendant une bonne heure, rappelle la maman de Louna. Sans cela, cela aurait été quasi impossible de les tenir pendant tout l'après-midi. " Car accueillir et divertir de telles bandes de marmots ne s'improvise pas, ce qui explique le succès grandissant des fêtes " clés sur porte " qui rivalisent de créativité pour proposer aux parents et aux enfants de plus en plus exigeants " la " dernière formule en vogue qui n'aura pas un goût de déjà vu. Tous les styles ou presque sont permis, à condition de délier très largement sa bourse, le budget d'une chasse aux trésors en costumes ou d'un safari animalier dépassant très vite les 250 euros. L'industrie du jouet y voit elle aussi un bon moyen de doper ses ventes : la plupart des marques offrent désormais des produits entre 5 et 15 euros, clairement destinés aux fêtes d'anniversaire. " Typiquement, ce sont des jeux de voyages, des petites poupées, des kits de bricolage ou d'exploration, précise-t-on chez Oli Wood Toys, un magasin de jouets bruxellois toujours à la pointe des tendances. Ce ne sont pas des cadeaux que l'on reçoit pour les grandes occasions, comme la Saint-Nicolas ou les fêtes de fin d'année. Plutôt des jeux que l'on peut offrir toute l'année. Et ce secteur est en pleine expansion. " De quoi alourdir de semaine en semaine, à chaque invitation, un poste presque aussi coûteux qu'une rentrée des classes. Au final, quel que soit votre choix, à la maison ou à l'extérieur, voici quelques idées dans l'air du temps et toujours bonnes à prendre. Isabelle Willot