HÔTELLERIE 1. THE HOUSE HOTEL, DU MOBILIER MODERNE DANS UN ÉCRIN HISTORIQUE

Ouvert depuis le mois d'avril dernier, The House Hotel fait partie de la célèbre chaîne design locale, plus connue pour les House Café très courus par les Stambouliotes branchés. L'ancien bâtiment de 1880 a été rénové avec goût, en conservant le style ottoman (dalles anciennes, rampes en fer forgé, hauts plafonds moulurés). Une mise en scène signée Autoban (lire aussi en pages 18 et 19). Très bien situé, dans le quartier Galatasaray, derrière le célèbre lycée éponyme fréquenté par les riches francophiles. Ambiance charmante dans le quartier des antiquaires, au bord du Bosphore... À partir de 120 euros la nuit.
...

Ouvert depuis le mois d'avril dernier, The House Hotel fait partie de la célèbre chaîne design locale, plus connue pour les House Café très courus par les Stambouliotes branchés. L'ancien bâtiment de 1880 a été rénové avec goût, en conservant le style ottoman (dalles anciennes, rampes en fer forgé, hauts plafonds moulurés). Une mise en scène signée Autoban (lire aussi en pages 18 et 19). Très bien situé, dans le quartier Galatasaray, derrière le célèbre lycée éponyme fréquenté par les riches francophiles. Ambiance charmante dans le quartier des antiquaires, au bord du Bosphore... À partir de 120 euros la nuit. Firuzaga Mah. Bostanbasi Cad., 19. 34430 Beyoglu. www.thehousehotel.comAdorable hôtel de charme meublé d'antiquités ottomanes, Kybele est situé dans le quartier touristique de Sultanahmet. L'atmosphère feutrée aux tons chauds est accentuée par quelque 4 000 lampes colorées qui pendent aux plafonds. Trois frères tiennent cet établissement qui s'est taillé une clientèle fidèle depuis vingt ans. L'adresse jouit d'un tel cachet qu'elle est régulièrement utilisée comme plateau de tournage de séries télévisées turques. À l'étage, un petit jardin incite au repos, et une bibliothèque adjacente avec des fenêtres à volets séparant jadis les femmes des hommes dans la région de Safranbolu, rappelle qu'il s'agit d'une maison d'époque. À partir de 110 euros la nuit. Yerabatan Cad., 35. 34410 Istanbul. www.kybelehotel.comLe décor de Lunapark est gracieux et immaculé, de quoi mettre en valeur les créations des 26 designers turcs sélectionnés par des architectes et décorateurs d'intérieur. Exposés avec soin, les objets vont des assiettes précieuses, aux sachets d'une ancienne marque de café, en passant par un savon organique ou des plats en papier mâché. Le tout remis au goût du jour, dans des lignes épurées. L'idée est de mettre en valeur des trésors traditionnels oubliés, en toute modernité. Serdar-i Ekrem Cad., 17/B. 34420 Galata Istanbul. www.lunaparkshop.com Le premier et le plus ancien magasin de la chaîne Pasabahçe s'est ouvert à Istanbul en 1954. Le succès de ce label - qui compte aujourd'hui plus de 26 boutiques dans différentes villes de Turquie - se situe sans doute dans un subtil mélange de tradition et de modernité qui imprègne ses collections faites de matériaux nobles tels que le verre ou la céramique. L'histoire et la culture se lisent au travers de pièces authentiques qui font honneur à la calligraphie ottomane, aux civilisations anatoliennes, ou encore aux mosaïques bleutées. Un regard délicat et étudié sur un passé riche et coloré. Istiklal Caddesi, 150. Beyoglu. www.pasabahcemagazalari.com" Ne mets pas sur ta peau ce que tu ne voudrais pas manger ", tel pourrait être le credo de Jayda Uras, gérante de Vie en Rose, une adorable petite boutique située en plein c£ur du trendy quartier Cihengir. Cette ancienne architecte mi-turque, mi-britannique, a grandi en Suisse et a travaillé à New York. Jusqu'au jour où elle décide de tout plaquer pour étudier sa vraie passion : l'aromathérapie. Chaque produit est préparé avec soin à l'arrière du magasin, il n'est d'ailleurs pas rare de surprendre Jayda en pleine concoction à base de rose. De nombreux Turcs bobos lui confient leur peau. Parmi eux des célébrités, mais hors de question de les citer ! Yeni Yuva Sokak, 50 A. Cihangir Beyoglu. www.vieenrose.com Tradition ancestrale profondément ancrée dans la culture turque, le bain est une expérience à ne pas manquer. Construit en 1584, Çemberlitas est l'un des plus vieux établissements du genre, entouré de bâtiments historiques de l'époque constantinienne. Après vous être déshabillé, vous pénétrez dans une salle majestueuse emplie de vapeur, sous un dôme percé qui laisse passer la lumière. Enroulé dans une serviette en coton, vous serez prié de vous allonger sur une dalle géante en marbre chaud. Objectif : vous faire suer. Il ne vous reste alors plus qu'à vous détendre et à vous laisser aller aux mains expertes des laveuses qui vont vous frictionner au savon noir. Formule self-service (sans laveuse) à 39 lires (20 euros) et tout compris à 59 lires (30 euros). Vezirhan Cad., 8. 34440 Çemberlitas. www.cemberlitashamami.comSitué au dernier étage de l'hôtel Marmara, à deux pas d'Istiklal, artère animée du centre de la ville, Mikla est une découverte surprenante. Le cadre est tout simplement somptueux, et la vue à elle seule vaut le détour. La décoration est minimaliste mais chaleureuse, et chaque table bénéficie d'un panorama à couper le souffle. Le chef-propriétaire, Mehmet Gürs, un Turc aux influences scandinaves, propose une cuisine stambouliote raffinée et contemporaine, pour les gourmets gourmands. Ici, l'assiette est belle mais aussi bien remplie. Et cerise sur le gâteau, un bar lounge avec DJ privé vous attend sur la terrasse panoramique à ciel ouvert, de quoi vous donner l'impression de régner en maître sur la Corne d'Or et le majestueux Bosphore. Compter environ 100 livres (50 euros) par personne. The Marmara Pera. Mesrutiyet Caddesi, 15. 43430 Beyoglu. www.miklarestaurant.comAdresse prisée par les Stambouliotes, le restaurant Çiya propose une nourriture ottomane de qualité. Pas de surprise, les plats qui ont l'air tous plus alléchants les uns que les autres mijotent à l'entrée. Faites votre choix et allez vous installer, un serveur en habit traditionnel viendra vous servir. D'adorables plats argentés et ciselés font office d'assiettes et sont au nombre des mets que vous aurez commandés. Après le repas, feuilletez donc l'un des livres d'histoire sur la gastronomie turque, de quoi cette fois nourrir votre savoir. Compter 15 lires (7 euros) par personne. Caferaga Mah. Güneslibahce Sk., 48/B. Kadiköy. ww.ciya.com.trElle a plongé dans la mode à ses 17 ans en devenant l'assistante personnelle du célèbre designer turc Vitalli Vakko. Après plusieurs années de loyaux services, Bahaçan Korçan crée sa propre marque éponyme, histoire de sortir de l'ombre et de voler de ses propres ailes. Un récit digne du Diable s'habille en Prada à la Turque. Depuis deux ans, elle présente une nouvelle collection à chaque saison, dans sa boutique, un espace coquet et aéré. Elle participe aussi à différents rendez-vous de la mode à travers le monde. Sa particularité ? L'écriture de poèmes ainsi que la réalisation de peintures qu'elle dédie à ses vêtements et qu'elle imprime sur ses tissus. Un vrai travail de recherche philosophique se trame derrière ses créations : les couches se superposent en transparence pour générer des effets très subtils. Serdar-i Ekrem SK., 9. Galata-Tünel. www.baharkorcan.orgLe Grand Bazar est un labyrinthe géant de boutiques en tous genres, où règne une atmosphère d'agréable bonne humeur, sans faire oublier pour autant son aspect très touristique. La plus ancienne partie de l'édifice, l'Iç Bedesten, abrite la minuscule boutique d'Ümit Berksoy et ses nombreux trésors historiques. Crabes incrustés de saphirs et de diamants, abeilles recouvertes d'émeraudes et de rubis, méduses articulées en opale... Ces pièces uniques sont les créations de Gürhan Orhan, designer turc vivant à New York depuis quarante ans, qui s'inspire de l'art ottoman et constantinien. Le coffre-fort regorge également de pièces de collection et de pierres précieuses historiques, dignes de figurer dans un musée. De toute beauté, ces merveilles sont prisées par les Stambouliotes élégantes et certaines têtes couronnées comme la reine Sofia d'Espagne. Un vrai plaisir des yeux. Grand Bazar. Inciciler Sokak, 2-4-6. Kapaliçarsi. Tél. : +090 212 522 33 91 Plus diversifié et accessible qu'un musée, plus chaleureux par l'accueil personnalisé du propriétaire passionné, le magasin d'antiquités Sofa est un étalage d'£uvres d'art empreintes du passé. Tulipes sous toutes ses formes, grenades en terre cuite, kaftans colorés (manteaux du XVIIIe siècle), portraits de sultans, armoires de Damas, ou encore sofas ottomans... Les symboles de la Turquie traditionnelle ne manquent pas. Et si tout est posé au hasard, le résultat est épatant. Nuruosmaniye Cadesse, 53/A. 34440 Cagaloglu. www.kashifsofa.comSituée dans le quartier chic-branché de Besiktas, la galerie Rampa est une sorte de plaque tournante d'art contemporain qui représente une dizaine d'artistes turcs. Au-delà de la promotion de leurs £uvres, la démarche vise le soutien de leur recherche créative et académique. Rampa sert alors d'intermédiaire avec divers acteurs culturels, tels que musées, insitutions ou collections. Logée dans l'une des Akaretler Row Houses (XIXe siècle) récemment rénovées, elle constitue l'une des plus grandes galeries d'Istanbul et se compose de deux espaces distincts. Le rez-de-chaussée fait office de " project space ". La galerie principale de 900 m2, quant à elle, est un espace ouvert qui accueille des expositions à grande échelle. Un promoteur d'art ambitieux qui voit les choses en XXL. Sair Nedim Caddesi, 21A. Akaretler 34357 Besiktas. www.rampaistanbul.comPAR JULIETTE DEPRETTIE