Epiphénomène de la vague " healthy is the new sexy " (lire par ailleurs), la détox, bienvenue après les excès des réveillons à répétition, a décidément de beaux jours devant elle. En ce début d'année, elle ne se sert plus seulement dans l'assiette mais s'applique également à la peau et aux cheveux. A la maison d'abord, ne dites plus multimasking mais multiscrubbing ! A chaque problème son gommage, ainsi que le démontre la récente gamme de scrubs à base de sucre et composée à 100 % d'ingrédients naturels de L'Oréal Paris. Quant au masque en tissu, il se met au charbon pour mieux s'attaquer aux méfaits de la pollution, chez Garnier mais également chez Talika, où il devient même effervescent au contact de l'épiderme grâce à la présence, dans ses fibres, de...

Epiphénomène de la vague " healthy is the new sexy " (lire par ailleurs), la détox, bienvenue après les excès des réveillons à répétition, a décidément de beaux jours devant elle. En ce début d'année, elle ne se sert plus seulement dans l'assiette mais s'applique également à la peau et aux cheveux. A la maison d'abord, ne dites plus multimasking mais multiscrubbing ! A chaque problème son gommage, ainsi que le démontre la récente gamme de scrubs à base de sucre et composée à 100 % d'ingrédients naturels de L'Oréal Paris. Quant au masque en tissu, il se met au charbon pour mieux s'attaquer aux méfaits de la pollution, chez Garnier mais également chez Talika, où il devient même effervescent au contact de l'épiderme grâce à la présence, dans ses fibres, de milliers de microbulles d'oxygène. En plus du charbon de bambou, sa formule contient des extraits de probiotiques - issus ici de la fermentation du riz -, une des autres grandes tendances de l'industrie cosmétique. Pour un nettoyage de peau encore plus en profondeur, Clinique sortira à la mi-mars un duo radical pour venir à bout des points noirs en sept jours chrono : un scrub couplé à un " extracteur " qui promet d'en faciliter l'élimination grâce à l'effet chauffant de la formulation. Une envie de pureté que l'on retrouve dans une nouvelle génération de nettoyants pour cheveux directement inspirés par les eaux micellaires utilisées pour le démaquillage. Chez Nivea, les micelles, ces molécules d'huiles encapsulées dans de l'eau, agissent comme des aimants capables d'attirer les particules de saleté et le sébum qui s'éliminent ainsi facilement au rinçage, tout en laissant la chevelure douce, saine et fraîche sans être décapée. Même principe chez Redken, qui ajoute en plus un conditioner qui vient hydrater le cheveu sans l'alourdir et neutralise les odeurs.