Chez Cottonfield, le lancement de la toute première collection Femme fait sensation... Direction : Copenhague. Là où bat le c£ur de la marque, le très design Island Hotel accueille l'événement très fashion.
...

Chez Cottonfield, le lancement de la toute première collection Femme fait sensation... Direction : Copenhague. Là où bat le c£ur de la marque, le très design Island Hotel accueille l'événement très fashion. Pour relever le défi, Cottonfield s'est choisi Kristine Engelbrecht, ex-designer de la marque culte danoise, Mads Nørgaard. " Nous avons été très impressionnés par son travail. Elle a démontré une vraie capacité à faire renaître une marque en intégrant différents styles tout en perpétuant son esprit..., explique Ed Frederik Hubertus Renner, enthousiaste Managing Director Cottonfield. Elle a d'ailleurs superbement réussi à combiner un design résolument contemporain et notre style sport décontracté. Le résultat dépasse nos espérances ! " Présente, la créatrice sourit, flattée, et ajoute : " Toute la richesse de cette collection réside, il est vrai dans l'art du mélange ! Tant au niveau de sa conception que dans sa facture finale. Un soin tout particulier a été accordé aux détails. Tous les modèles s'articulent autour de trois " garde-robes " différentes : la première est puisée dans l'univers masculin revisité avec des touches de féminité. La seconde est inspirée de l'univers du travail avec des matières brutes et délavées. La dernière s'inscrit dans la continuité de l'univers de la marque avec des influences très sportswear et des imprimés hauts en couleur. A mixer sans modération. Pour découvrir ces savants mélanges, en route pour l'Obro Hallen, piscine au décor antique, théâtre du show de présentation. Dans une ambiance quasi tropicale, les premiers modèles de maillots de bain apparaissent en haut du plongeoir et s'élancent dans l'eau en guise d'ouverture. Ensuite, au fil des silhouettes, on découvre un style contrasté qui se partage entre un univers délicatement féminin, des silhouettes élancées, des coupes près du corps un rien sexy et une ambiance plutôt casual et décontractée, tout en volume et fraîcheur. Short ample à pince, robe-chemise, salopette à la coupe " carotte ", minishort en peau de pêche, bandana rouge revisité, les références aux années 1980 sont évidentes, la collection surfe sur l'air du temps... Un style décontracté qui affiche également une petite touche " made in USA ". Et ce n'est pas un hasard : " Pour créer cette collection, nous nous sommes rendus à San Francisco, nous a confié Kristine Engelbrecht. C'est une ville incroyable où tout semble possible. " Les accessoires se montrent discrets mais indispensables : les chaussures ouvertes se déclinant dans les mêmes tons se portent compensées avec des talons en osier tressé, les sacs se font larges façon cabas et pour compléter la silhouette, l'immanquable bandana à accrocher ici et là selon les envies ou à simplement nouer autour du cou pour un petit look rock'n'roll... Myriam Banaï