LA CANTINE DES ITALIENS

" J'y suis allé pour le souvenir et aussi pour tourner un sujet. J'y ai chanté une chanson dédiée à mes parents, Les heures bleues. J'ai du mal à me contenir devant ces baraquements de fortune où vivaient les ouvriers de l'usine Boël. Quand je suis là, tout me revient d'un coup. "
...

" J'y suis allé pour le souvenir et aussi pour tourner un sujet. J'y ai chanté une chanson dédiée à mes parents, Les heures bleues. J'ai du mal à me contenir devant ces baraquements de fortune où vivaient les ouvriers de l'usine Boël. Quand je suis là, tout me revient d'un coup. " 90, rue Tout-Y-Faut, 7110 Houdeng-Goegnies. www.lacantinedesitaliens.be " C'est enfoncer des portes ouvertes mais c'est toujours une découverte, avec le chef Pascal Devalkeneer, on navigue dans les hautes sphères de la gastronomie. Je n'y vais pas tous les jours, sinon je devrais changer mes costumes de scène... " 43, drève de Lorraine, à 1180 Bruxelles. www.lechaletdelaforet.be " C'est un petit musée ucclois avec un jardin japonais magnifique et des pièces d'art nippon, des masques, des kimonos, des céramiques, des laques d'une grande beauté issues de l'art Mingei. J'ai ainsi le Japon pas trop loin de chez moi. Ce respect pour la nature m'a toujours épaté quand je suis là-bas ; savez-vous que l'hiver, on y habille certains arbres d'une couche de laine ? " 52-54, avenue de la Sapinière, à 1180 Bruxelles. www.brunolussatoinstitute.be " Dans ces galeries, je me sens comme à une autre époque, de même à la Grand-Place. On s'attend à voir des dames en crinoline descendre des calèches, le temps s'arrête. Dès que je peux, il faut que j'y fasse mon petit tour. Et puis les étalages des boutiques sont tellement bien faits qu'on a l'impression que la marchandise est plus belle qu'ailleurs. Je m'arrête alors chez Tropismes et je passe des heures à regarder les bouquins. " 11, galerie des Princes, à 1000 Bruxelles. www.tropismes.com " J'aime ce fleuriste, parce qu'il a notamment une conversation très intéressante. Il parle si bien des fleurs... L'un de mes grands regrets, c'est d'avoir oublié mes cours de botanique. Et puis l'olivier, c'est une petite référence à ma terre italienne. " 1222, chaussée de Waterloo, à 1180 Bruxelles. www.olivier-fleurs.be " Fin avril, début mai, je vais au bois de Hal, le tapis de jacinthes sauvages est l'une des plus belles choses au monde, des hectares bleus, c'est à l'infini, c'est magnifique. " " A 20 kilomètres de Comiso, c'est l'une des plus magnifiques, elle a survécu à un tremblement de terre terrible au XVIIe siècle. Le baroque y est tellement présent, avec je ne sais combien d'églises, de cathédrales, de palais et de ruelles ocre. On s'y promène le soir, c'est irréel, et puis on va manger à La Rusticana que tout le monde connaît sous un autre nom, Do'n grasciatu, le crasseux, parce qu'il paraît que le patron tenait une guinguette au bord de la mer et qu'un jour, il avait un steak en mains et pour les avoir libres, il se l'est mis sous l'aisselle... "