Que vous inspire La Verrière ?
...

Que vous inspire La Verrière ? Ce qui m'a frappée quand je l'ai vue pour la première fois en 2005, c'était sa verrière justement, qui projetait la Nature dans l'espace, baignant tout de lumière et laissant entr'apercevoir le sommet des arbres alentours. J'ai été emportée par la manière dont l'extérieur pénétrait la pureté de cet espace cubique blanc, créant une rupture avec le c£ur commercial de la ville. Mon travail est souvent concentré sur l'opposition dialectique entre Nature et Humanité, Positif et Négatif, Intérieur et Extérieur. L'installation Icesongs, inspirée par La Verrière et spécialement conçue pour elle, emmène la juxtaposition plus loin et la combine avec ses qualités architecturales si particulières. Désirez-vous toucher le c£ur des gens ou leur intelligence ? Je laisse les idées évoluer en moi jusqu'à ce qu'elles atteignent un niveau profond de conscience ; un " point " où chacune commence à trouver un royaume et un rythme universel partagé par tous. Ce royaume, à un certain degré, lie ou agit comme un pont entre ce qui existe en chacun de nous et ce qui est extérieur. Mon travail s'adresse à l'espace intérieur, un noyau que l'on atteint plus profondément que les sens et l'intellect, tout en embrassant les deux cependant. À quoi ressemblaient vos rêves d'enfant ? Je rêvais d'apprendre et comprendre ce monde dans lequel je vis, la Terre. Voyager partout, découvrir la planète. Comme si comprendre le monde était la condition pour comprendre qui j'étais. De quoi êtes-vous fière ? De vivre ma vie pleinement. Je ne la laisse pas juste se dévider - je mesure ma chance d'être vivante et d'avoir créé deux ou trois £uvres que je suis fière de laisser derrière moi. Je suis aussi fière de ne pas faire de compromis, je choisis toujours un chemin difficile, le seul qui vaille la peine. Votre endroit favori sur terre ?Les criques de Polyaigos dans les Cyclades. Vous avez réalisé une installation vidéo sur les grands fleuves du monde (The river of life, 2004)... Le Nil ou le Gange ? Quand j'étais petite, on me demandait si je préférais ma mère ou mon père, cela m'ennuyait, je refusais de répondre. Donc, la Mère Gange et le Père NilàVotre son préféré ? Icesongs, les chants de la glace. L'odeur que vous aimez le plus ? Celle de mes enfants quand ils étaient bébésàLe plus beau rythme de vie ? Celui de la respiration. Que lisez-vous pour le moment ? First as tragedy, then as farce du philosophe et psychanalyste slovène Slavoj Äi ek. Votre premier geste le matin ?J'enlace mon compagnon. Ce qui est vital pour vousàAimer et travailler. Avec quel objet aimeriez-vous être enterrée ? Je m'en fiche complètement. Icesongs, par Danae Stratou, à La Verrière Hermès, 50, boulevard de Waterloo, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 511 20 62. Jusqu'au 16 octobre prochain. Anne-FranÇoise Moyson Je choisis toujours un chemin difficile.