Imaginez le pont d'un bateau de croisière, l'univers luxueux et sélect des traversées transatlantiques d'autrefois. Inspirée par le fantasme de grand large où le ciel et l'océan se fondent en camaïeu de bleus, la collection make-up été de Dior, opportunément baptisée Transat, donne au regard des accents d'outre-mer. Sur la paupière, la couleur posée en aplat vif et tranché prend un parti pris résolument graphique comme ce que l'on a pu observer aussi sur les modèles du défilé printemps-été 2014 du créateur belge Anthony Vaccarello mis en beauté par Tom Pecheux pour Estée Lauder. Même topo chez L'Oréal Paris où Karim Rahman, make-up designer international de la marque, préconise carrément de casser les codes de l'eye-liner en n'hésitant pas à strier de traits fins l'extérieur de la paupière mobile. Pour Yves Saint Laurent, le directeur artistique maquillage Lloyd Simmonds...

Imaginez le pont d'un bateau de croisière, l'univers luxueux et sélect des traversées transatlantiques d'autrefois. Inspirée par le fantasme de grand large où le ciel et l'océan se fondent en camaïeu de bleus, la collection make-up été de Dior, opportunément baptisée Transat, donne au regard des accents d'outre-mer. Sur la paupière, la couleur posée en aplat vif et tranché prend un parti pris résolument graphique comme ce que l'on a pu observer aussi sur les modèles du défilé printemps-été 2014 du créateur belge Anthony Vaccarello mis en beauté par Tom Pecheux pour Estée Lauder. Même topo chez L'Oréal Paris où Karim Rahman, make-up designer international de la marque, préconise carrément de casser les codes de l'eye-liner en n'hésitant pas à strier de traits fins l'extérieur de la paupière mobile. Pour Yves Saint Laurent, le directeur artistique maquillage Lloyd Simmonds cède lui aussi à la fascination du bleu - tantôt céladon, tantôt Majorelle, tantôt Cyclades - " illuminé par le miroitement des éclats du soleil à l'heure magique où il part se coucher ". Du côté des produits, les classiques comme le liner justement, le crayon gras ou le mascara proposés d'ordinaire en noir, virent à l'azur dans tous ses états. Même constat du côté des palettes quatre ou cinq couleurs - chez Dior, Lancôme, M.A.C et Yves Saint Laurent, notamment - qui permettent de se dessiner un smoky bleuté plus ou moins sophistiqué ou de se contenter d'un simple monochrome sexy. Dans cette dernière option, tout est permis aussi, du glacé givré - idéal pour les regards clairs - au bleu sombre tirant sur le noir, voire le mauve qui adoucira les yeux bruns foncés. Et les écrins de couleur unique, faciles à glisser dans son sac le temps des vacances et à travailler au doigt pour obtenir plus ou moins de couvrance et d'effet de texture, se multiplient dans toutes les marques. " Le bleu est vraiment la teinte de l'été par excellence, justifie Max Herlant, maquilleur conseil Yves Rocher. La couleur antimorosité qui donne du peps. Les femmes ont soudain envie de porter des vêtements plus lumineux, elles ont aussi pris le soleil. C'est le moment d'oser des choses un peu plus audacieuses surtout que les bleus d'aujourd'hui sont beaucoup moins statiques que ceux des années 80 ! Ils contiennent d'autres pigments qui les font vibrer. Il ne faut surtout pas avoir peur de les mélanger. Avec un peu d'or jaune ou une pointe de vert turquoise, histoire de mettre toutes ces nuances en mouvement comme les reflets des mers du Sud finalement. " Et si on essayait ? " Appliquez d'abord une couche de mascara noir puis étirez la pointe des cils avec le mascara Indigo Blue pour obtenir un effet tie and dye. Remplissez la paupière mobile avec un crayon épais bleu et dégradez au doigt comme si c'était une ombre à paupière. Tracez un trait de liner classique, voire même un second par-dessus. Pour un effet encore plus rock, terminez en hachurant des traits fins et accidentés juste au-dessus de la pointe du liner. " " Les couleurs froides comme le bleu ont une connotation plus sophistiquée, ce qui en fait les alliées d'un maquillage du soir. Mais les dégradés de bleu sont également beaux sous la lumière du soleil, et encore davantage sur une peau bronzée. Comme la tendance est aux maquillages graphiques, je recommande un bleu soutenu que l'on applique en color block sur toute la paupière mobile, en n'hésitant pas à remonter vers l'extérieur de l'oeil en direction des sourcils. Ensuite, un trait léger de liner brun au ras des cils inférieurs et du mascara noir suffisent. On peut aussi utiliser un eye-liner bleu en dessinant un trait assez épais le long de la paupière supérieure et renforcer l'effet avec du mascara bleu. Utilisé pur ou en complément d'un mascara noir, en colorant alors seulement la pointe des cils. " " Le bleu convient à toutes les couleurs d'iris. Il ne faut pas avoir peur des teintes franches, le tout c'est de créer du contraste. Si vous hésitez entre deux nuances, prenez les ombres à paupières entre le pouce et l'index et approchez-les près des yeux. La " bonne " couleur va s'imposer d'elle-même. Sur une pupille brun foncé par exemple, je préconise un bleu roi, électrique, sur toute la paupière mobile, en allant jusqu'à dessiner un triangle dans le coin intérieur de l'oeil. Et dans le coin externe, je travaille un brun foncé ou un noir pour renforcer le regard. " PAR ISABELLE WILLOT