Que représente pour vous l'organisation de cette compétition ?

C'est surtout une belle reconnaissance. Je suis déjà directrice d'un tournoi masculin, chaque année, à Mons, mais ici le niveau est très élevé. Le défi est donc plus grand. Mais je peux m'appuyer sur mon expérience.
...

C'est surtout une belle reconnaissance. Je suis déjà directrice d'un tournoi masculin, chaque année, à Mons, mais ici le niveau est très élevé. Le défi est donc plus grand. Mais je peux m'appuyer sur mon expérience. Ma médaille de bronze, avec Els Callens, en double aux JO de Sidney en 2000. À rebondir dans les situations difficiles, à gérer la pression, à vivre des défaites et à toujours chercher à progresser. Sur le terrain, on apprend à avoir une bonne gestion de soi. En tennis, je n'étais pas tellement " volée ", je restais plutôt au fond du terrain. Dans la vie, je suis davantage au filet pour frapper la balle. Savoir jouer du piano ! Devenir championne de tennis. Plutôt un souhait, celui de garder un bel équilibre entre ma vie privée et professionnelle. Je suis coach en entreprise, directrice de tournois, j'ai une école de tennis et je suis très heureuse... Ah si, j'ai quand même un rêve : ouvrir un petit restaurant qui propose des plats belges. J'ai réussi à accomplir mon rêve d'enfant, pourquoi celui-ci ne serait-il pas réalisable ? Lorsqu'on me dit que je n'ai pas changé. Je ne parlerais pas d'admiration mais je suis touchée par les gens qui ont beaucoup de charisme comme Jacques Rogge, le président du Comité international olympique. De la maladie. On peut disparaître du jour au lendemain... La politique belge et ceux qui veulent scinder la Belgique. ... J'ai mis trois jours à me remettre d'une sortie ! Jeans et baskets ! Je ne suis pas particulièrement la mode dans mes achats mais, par contre, j'adore celle-ci depuis que je suis jeune. Je regarde les défilés, les collections... Et j'apprécie ce qui se fait en Belgique. On a de talentueux créateurs. Mes deux amours : ma fille et mon mari. Il est vrai que j'aime aussi les belles choses, mais ce n'est pas là l'essentiel. ... énergisant ! (*) Brussels Open, au Royal Primerose Tennis Club. Rés. : 070 25 20 20 ou www.wta-brusselsopen.com.FANNY BOUVRYSur le terrain, on apprend à avoir une bonne gestion de soi.