1. Les parfums sensuellement modernes de Prada

Chez Prada on ne suit pas les tendances. On les précède. Pour Noël 2003, Miuccia Prada, la patronne de la maison de couture italienne, a proposé, la première, quatre fragrances d'un coup, vendues uniquement dans les Prada Stores à travers le monde. L'idée était de rompre avec des lancements médiatisés à outrance, de faire un buzz (rumeur ou bouche-à-oreille) et de toucher un public de vrais connaisseurs, à la recherche d'émotions différentes et plus éclectiques. Ce projet olfactif expérimental ne pouvait que s'appuyer sur l'art de la parfumerie le plus traditionnel et sur des ingrédients naturels de meilleure qualité, produits à Grasse, dans le sud de la France, berceau de la grande parfumerie française. Les quatre fragrances interprètent admirablement les quatre " senteurs " classiques et intemporelles : Iris, Oeillet, Cuir Ambré et Fleur d'Oranger. Une sensualité très charnelle se mêle avec classe à une fraîcheur subtile et délicate, pour un résultat moderne et actuel. On a renoncé à la pyramide classique de notes de tête, de notes de c£ur et de notes de fond. Chaque fragrance comporte peu d'ingrédients et se déploie comme un halo vaporeux et tourbillonnant, tenace, mais pas envahissant. Dans Iris, la senteur vedette d'iris flirte avec des accords de myrrhe, de coumarine et quelques éclats d'encens, pour un sillage délicatement poudré. Dans Oeillet, le girofle, le bois de santal et le patchouli sont somptueusement exaltés par l'opulence de la rose de mai. Cuir Ambré séduit par son ambian...

Chez Prada on ne suit pas les tendances. On les précède. Pour Noël 2003, Miuccia Prada, la patronne de la maison de couture italienne, a proposé, la première, quatre fragrances d'un coup, vendues uniquement dans les Prada Stores à travers le monde. L'idée était de rompre avec des lancements médiatisés à outrance, de faire un buzz (rumeur ou bouche-à-oreille) et de toucher un public de vrais connaisseurs, à la recherche d'émotions différentes et plus éclectiques. Ce projet olfactif expérimental ne pouvait que s'appuyer sur l'art de la parfumerie le plus traditionnel et sur des ingrédients naturels de meilleure qualité, produits à Grasse, dans le sud de la France, berceau de la grande parfumerie française. Les quatre fragrances interprètent admirablement les quatre " senteurs " classiques et intemporelles : Iris, Oeillet, Cuir Ambré et Fleur d'Oranger. Une sensualité très charnelle se mêle avec classe à une fraîcheur subtile et délicate, pour un résultat moderne et actuel. On a renoncé à la pyramide classique de notes de tête, de notes de c£ur et de notes de fond. Chaque fragrance comporte peu d'ingrédients et se déploie comme un halo vaporeux et tourbillonnant, tenace, mais pas envahissant. Dans Iris, la senteur vedette d'iris flirte avec des accords de myrrhe, de coumarine et quelques éclats d'encens, pour un sillage délicatement poudré. Dans Oeillet, le girofle, le bois de santal et le patchouli sont somptueusement exaltés par l'opulence de la rose de mai. Cuir Ambré séduit par son ambiance un brin rétro, avec des senteurs de cuir de Russie, d'ambre et de patchouli. Dans Fleur d'Oranger, la tubéreuse, le muguet, le santal et, bien entendu, le néroli, tissent une composition lumineuse et subtilement sucrée. Les écrins, simplissimes, ressemblent à des flacons d'une officine pharmaceutique ancienne. Les étiquettes sont tapées à la machine, pour souligner le côté artisanal. La présentation est luxueuse. Les quatre fragrances (ou deux, au choix) sont glissées dans d'élégants coffrets en cuir, de couleur noire, tabac, Cipria ou Rosa Confetto. Chez Dior, John Galliano impose son style exubérant, déjanté et show-of sur la couture féminine. A l'opposé, Hedi Slimane, créateur de la mode homme, interprète un esprit sobre, minimaliste et rigoureusement architecturé. Titillé depuis longtemps par la création olfactive, Slimane vient de concevoir trois Eau de Cologne qui font écho à son univers empreint de classicisme et d'allure traditionnelle. Les Eaux du xviiie siècle, discrètement poudrées, ont servi de modèle. Eau Noire est la préférée d'Hedi Slimane, celle qu'il porte le plus souvent. Inspirée d'une Lavande, un classique de la parfumerie masculine, elle est douce, discrète, superbement modernisée avec un soupçon d'aromates, tels le thym blanc et la sauge sclarée et arrondie avec du bois de violette et de la vanille. Bois d'Argent recèle tous les mystères de l'Orient. Dans les volutes d'encens, de myrrhe et de patchouli se faufilent quelques notes de miel d'Alicante et une sensuelle odeur de cuir du Sahara. Cologne Blanche, la plus classique, fleure bon les agrumes, joliment enroulés dans les arômes de vanille et d'amande douce. Les formes apparemment simples de flacons s'agrémentent de clins d'£il raffinés, renvoyant aux codes de la Maison. Le bouchon de laque noire rappelle le plissé des ceintures de smoking. Le relief des étiquettes reprend le contour chantourné des chaises de la boutique et sur les boîtes en bristol on retrouve les moulures Louis XVI de l'avenue Montaigne. La maison parisienne renoue avec la tradition d'antan, selon laquelle toute grande maison se devait d'avoir " son " compositeur de parfums. Jean-Claude Ellena, fraîchement engagé, est un créateur de parfums de grand renom qui a à son actif quelques grands classiques dont First de Van Cleef & Arpels et Eau Parfumé au thé vert de Bulgari sont parmi les plus connus. Dorénavant, Jean-Claude Ellena travaillera exclusivement pour Hermès, pour sublimer olfactivement son univers d'un chic absolu. La collaboration s'annonce fructueuse et est marquée par la sortie de quatre fragrances exclusives, les premières de la collection Hermessence, appelée à se développer au fil du temps. Le fil rouge ? Pas de prise de tête, pas de parfums intellectuels. Ces poèmes olfactifs, conçus comme une épure de l'esprit Hermès, ont une ambition toute simple : nous apporter du plaisir, toucher notre c£ur et parler à nos sens. Rose Ikebana est un hymne à la rose. La reine des fleurs, toujours un peu opulente, est rafraîchie par la rhubarbe, croquante et végétale. Le sillage est transparent, fluide et serein. Vétiver Tonka, accord très classique, étonne par une nouvelle version, douce et soyeuse. Le parfumeur a gommé le côté âpre, proche de la " terre et des racines " et a introduit un soupçon de noisette, tendre, suave et légèrement gourmande. Dans Poivre Samarcande s'épanouissent le poivre vert, le poivre blanc et la baie rose, matières contrastées qui forment un sillage à la fois boisé et moelleux, tendu et nerveux. Ambre Narguilé est le plus charnel. Ce " festin " de pain d'épices, de cannelle, d'ambre gourmand et de tabac blond est vraiment irrésistible sur la peau. Les flacons épurés aux angles adoucis s'habillent de fourreaux cuir aux teintes chaudes : naturel pur Rose Ikebana, brique pour Vétiver Tonka, chocolat pour Poivre Samarcande et potiron pour Ambre Narguilé. Comble du raffinement : ils s'accompagnent d'un sac en toile et d'une incontournable boîte orange Hermès. La collection de quatre fragrances Armani Privé est la plus récente. Le couturier italien l'a conçue, au départ, pour en faire cadeau à ses amis intimes. Le bouche-à-oreille s'est mis à fonctionner tout de suite. Armani a donc cédé à la demande pressante et a consenti à distribuer les quatre parfums dans ses boutiques exclusives. Ils sont soyeux, souples et fluides. Les compositions minimalistes (jamais plus de quinze ingrédients) évoquent à merveille l'esprit net et épuré de la maison. Leur intensité varie, pour mieux s'adapter aux différents moments de la journée. Pour sophistiquer une tenue sportive, Eau de Jade est idéale. Cette Cologne singulière sent la bergamote, personnalisée avec une touche de poivre et arrondie par un accord boisé de vétiver et de vanille. Pierre de Lune et Ambre Soie s'accordent parfaitement avec des occasions plus habillées de la journée. Pierre de Lune est un bouquet floral, orchestré autour de la fleur de Cassie, une fleur duveteuse, sensuelle et tendre. Le Belambre, une matière de synthèse exclusive et très qualitative, apporte une certaine nervosité et fait vibrer la note florale. Enfin, l'iris enveloppe le tout d'un nuage poudré, excessivement féminin. Dans Ambre Soie, l'ambre est élégamment dompté par le patchouli et interprète idéalement l'allure nonchalante des femmes italiennes. L'indispensable touche d'insolence est traduite par un trio de choc : gingembre, cannelle et absolu de girofle. A la fois aérien et dense, il caresse la peau comme une soie précieuse. Mystérieux et profond, Bois d'Encens se marie bien avec la nuit. Il ne contient que cinq ingrédients : du poivre, deux sortes d'encens, du vétiver et de la bergamote, réunis dans un dosage plus que parfait. Bois d'Encens est le parfum préféré de Giorgio Armani. Les flacons s'inspirent des sculptures de Brancusi. Taillés dans du Kotibé, un bois d'Afrique, ils sont coiffés de bouchons-galets en résine évoquant le jade pour Eau de Jade, la pierre de lune pour Pierre de Lune, l'ambre pour Ambre Soie et la pierre noire de Pantelleria pour Bois d'Encens.