On peut dire que les ex-top models ont eu une rentrée chargée. Claudia Schiffer (47 ans) a lancé sa ligne de maquillage, Cindy Crawford (51 ans) est toujours égérie des montres Omega, Carla Bruni (49 ans) a sorti un album et crâne dans la presse féminine où elle déclare que " vieillir, dans la vraie vie, je m'en fous " - avant d'ajouter " mais se voir en photo, c'est cruel ", ce qui explique sûrement son passage par la case Photoshop, là n'est pas le propos. Et puis surtout il y a cette image, sans conteste la plus partagée de la dernière Fashi...

On peut dire que les ex-top models ont eu une rentrée chargée. Claudia Schiffer (47 ans) a lancé sa ligne de maquillage, Cindy Crawford (51 ans) est toujours égérie des montres Omega, Carla Bruni (49 ans) a sorti un album et crâne dans la presse féminine où elle déclare que " vieillir, dans la vraie vie, je m'en fous " - avant d'ajouter " mais se voir en photo, c'est cruel ", ce qui explique sûrement son passage par la case Photoshop, là n'est pas le propos. Et puis surtout il y a cette image, sans conteste la plus partagée de la dernière Fashion Week milanaise, où toutes prennent la pose chez Versace, en compagnie de leurs copines Naomi Campbell et Helena Christensen, également bientôt quinquas. Le temps d'un cliché, la mode rassemble sous les projecteurs ses supermodels des années 90, celles qui ont porté le job de mannequin à un rang supérieur, que Bella et Gigi Hadid ou Kendall Jenner, malgré leurs millions de followers sur les réseaux sociaux, n'atteindront probablement jamais. Ce parti pris de Donatella va au-delà d'une certaine nostalgie, qui se traduit notamment par la lame de fond " nineties " déjà présente dans le vestiaire de l'hiver et qu'on retrouvera au printemps prochain. Il dépasse sa volonté de rendre hommage à son frère Gianni, fondateur de la maison italienne, assassiné il y a tout juste vingt ans. Il révèle un changement dans les mentalités qui, il n'y a pas si longtemps, considéraient la cinquantaine comme le début de la fin. A fortiori pour les femmes. La vaste enquête que nous avons menée auprès de nos lecteurs et lectrices confirme que c'est désormais loin d'être le cas, sans doute parce que les principales intéressées ont de leur côté adopté un angle de vue différent, allez savoir où est la cause, où est l'effet. Encore très actives, particulièrement impliquées dans la vie sociale et dans l'organisation familiale, où elles jouent le rôle de référent, voire de pilier " logistique " pour la génération qui les précède et celle qui les suit, elles se disent aujourd'hui plus heureuses à 50 ans qu'à 40. Et leur sentiment ne se modifie pas par la suite, que du contraire : plus on avance dans l'existence, plus il semble qu'on porte un regard positif sur celle-ci. A 53 ans, Kristina De Coninck, la top belge qui a eu l'honneur d'ouvrir le 100e défilé de Dries Van Noten et qui est en couverture de ce numéro du Vif Weekend, ne dit pas autre chose. " L'idée selon laquelle la beauté va de pair avec la jeunesse est révolue. Chaque âge a son charme. Je ne crains pas de vieillir. C'est la vie. " Retrouvez chaque vendredi Delphine Kindermans dans l'émission Pop & Snob de Fanny Guéret sur www.rtbf.be/auvio et sur pureDELPHINE KINDERMANSLes femmes se déclarent aujourd'hui plus heureuses à 50 ans qu'à 40.