La Wiggle Side Chair

Le vraià
...

Le vraiàC'est simple, on peut acheter cette création de l'architecte Frank Gehry (1929) dans les nombreux magasins qui vendent du Vitra. Pour le vintage, il faudrait surveiller les ventes aux enchères ou les galeries sélect. Depuis sa réédition en 1992, son vintage est plutôt rare. Quand on a la chance de la posséder, on la garde ! à du faux La complexité du processus de fabrication (carton ondulé entre chants en panneaux de fibres) a dû dissuader les copieursà Il y a plus d'intérêt à s'intéresser au mobilier en carton créatif d'aujourd'hui. Pour une neuve, comptez 670 euros chez Vitra. En vintage, comptez environ 800 euros.Le vraiàEdité depuis 1958 par Fritz Hansen et personne d'autre, ce fauteuil signé Arne Jacobsen (1902-1971), est fait à la main, par des artisans qualifiés, au rythme de six ou sept sièges par semaine seulement. Ce soin ne se voit que par un £il exercé. à du faux Les arrondis de la coque sont alors approximatifs. Ne pas hésiter à se munir d'un mètre ou d'un appareil photo numérique pour comparer ! Prix neuf, environ 4 500 euros selon finition. Pour les 50 ans du Egg, une édition en tissu noir ou rouge a été commercialisé à 2 990 euros en 2008. En vintage, comptez entre 1 500 et 7 000 euros selon l'âge et l'état.Le vraiàN'acheter ce fauteuil dessiné par Charles (1907-1978) et Ray (1912-1988) Eames qu'édité par Vitra. La coque de ce modèle est aujourd'hui réalisée en polypropylène. Le vintage vraiment ancien, rare, est en matière synthétique renforcée de fibre de verre. à du faux Il est vendu sans certificat d'aucune sorte, même dans des magasins assez chics, souvent dans des couleurs acidulées qui n'existent pas chez Vitra. Pour le vintage, un indice subjectif : le RAR est un fauteuil solide. Toute fragilité de la coque est donc suspecte. Prix neuf chez Vitra : 474 euros. Pour du vintage, comptez de 500 à 800 euros pour un Vitra et beaucoup plus pour une des premières séries Herman Miller ou ZenithàLe vraiàDepuis leur création, toutes les chaises Tulip pivotantes ou fixes d'Eero Saarinen (1910 - 1961) sont forcément éditées par Knoll. Le reste, c'est du faux, toujours moins cher ou en plastique moulé alors que l'original possède une base en fonte d'aluminium revêtue de Rilsan pour la solidité et un dossier en fibre de verre. Depuis cinq ans, le logo Knoll apparaît en surimpression dans le pied. Avant, c'était une étiquette métallique marquée " Knoll Studio, Eero Saarinen, 1956 ". à du faux Il est moins cher que l'original et se vend comme une petite chaise en plastique toute simple. Pour le vintage, en cas de doute, ne pas hésiter à demander une preuve d'authenticité. Fauteuil à partir de 1 330 euros (chaise, 1 080 euros). En vintage, comptez environ 350 euros. Le vraiàComme l'éditeur suisse Vitra (encore lui !) est le seul habilité à en produire, il n'est de Lounge Chair que produite par lui, dans le strict respect de la partition initiale de Charles et Ray Eames. La Lounge Chair vient d'être éditée en blanc mais pas n'importe comment, suivant les choix de la designer Hella Jongerius, de Vitra et de la fondation Eames. En vintage, il est difficile de trier le bon grain de l'ivraie s'il s'agit d'une version en bon état. La mention de Vitra doit dans tous les cas figurer sous l'assise. Aux Etats-Unis, la Lounge a aussi été produite par Herman Miller mais il n'est pas courant d'en voir à la vente chez nous. à du faux Elle sévit plus sur le Net qu'en boutique et a un aspect très mat, au niveau du cuir et du placage de bois. Bref, tout le contraire du vrai qui brille plus. Un producteur peu scrupuleux a même cru pouvoir faire l'économie d'un pied sur les cinq de rigueur ! Dans ce cas, c'est évidemment très facile à repérerà Enfin, trois morceaux de bois autonomes doivent composer le siège : assise, dossier bas et dossier haut. Prix neuf chez Vitra : 7 000 euros environ. Pour du vintage Vitra, comptez entre 4 000 et 7 000 euros si le modèle est en bon état, plus pour une Miller USàLe vraiàL'éditeur italien Cassina étant le seul détenteur des droits de reproduction de ce fauteuil signé Le Corbusier (1887-1965), depuis 1965, il ne faut acheter du neuf que produit par Cassina, dûment certifié et numéroté. Chacun des meubles de la collection " I Maestri " est accompagné d'une carte d'identité avec toutes les caractéristiques du produit, y compris son année de production. Sur les meubles eux-mêmes, on trouve la signature des auteurs (sur le fauteuil LC2, c'est au niveau de la main gauche sur le tube). Pour du vintage, ne pas hésiter à demander un certificat de garantie, l'authenticité conditionnant le prix. Pour les exemplaires très anciens - des raretés - le rembourrage de plume des débuts, très confortable, avait toujours besoin qu'on le remette en forme après s'être levé. C'est fini depuis longtemps avec l'utilisation de la mousse qui a plus de tenue. à du fauxNeuf, il se négocie sur Internet, où en photo timbre-poste, il est impossible de voir les détails. Il a un nom roublard du genre fauteuil " moderniste " ou " fauteuil 30 ". Autre indice, son prix très attractif. Quant au vintage, inutile de stigmatiser brocantes et dépôts-ventes, les rarissimes et très anciens LC2 naviguent plutôt entre les maisons de ventes aux enchères et les collections, également experts. Prix neuf chez Cassina : 3 800 euros environ. Pour un vintage, comptez 2 000 euros.Le vraiàCe fauteuil n'existe qu'éditée par Knoll depuis 1948 et " tatouée " de la signature de Mies van der Rohe (1886-1969), son créateur, à même l'acier du pied droit depuis une douzaine d'années. Pour le vintage : avant 1948, il n'y en a plus que chez de chanceux collectionneurs. La vraie Barcelona est composée de 126 pièces de cuir, le coussin du dossier est incurvé pour épouser la forme de l'assise. à du faux Vendu moins cher sur le Net, photos floues à l'appui, un faux ne se risque jamais à prétendre être édité par Knoll. Il s'adresse à ceux qui ne se posent pas la question. On le trouve aussi en magasin sans étiquette. Si le châssis n'est pas soudé en une seule pièce, fuyez ! Prix neuf chez Knoll, à partir de 5 200 euros environ. Pour un vintage, comptez entre 2 000 et 15 000 euros pour la première édition (Müller) en état collection.La chaise longue LC4 Le vraiàAujourd'hui, la chaise longue LC4 du Corbusier n'existe que chez Cassina. Pour la crème vintage, la LC4 peut être signée Gebrüder Thonet ou Heidi Weber pour les périodes 1930-1932 et 1959-1964. Depuis 1964, c'est Cassina qui édite, signe et numérote. Signature sur le pied gauche et " l'oreille " gauche. à du faux Les plus grossiers ont un appui-tête fixe. Attention quand même, il y a eu des tonnes de copies (la version en poulain est la plus vendue et la plus difficile à copier), aujourd'hui encore proposées benoîtement comme des créations anonymes. Prix neuf chez Cassina : 3 380 euros environ. En vintage, comptez entre 1 000 et 20 000 euros pour un Thonet 1e série. Le vraiàLe LC7 du Corbusier ne s'achète qu'édité par Cassina, revêtu du logo officiel Le Corbusier et numéroté. En vintage, c'est un Cassina obligé depuis 1978, date de sa réédition. Le Corbusier leur a attribué de son vivant le droit de reproduction exclusif de son mobilier dès 1964 (signature sur le pied droit). Si vous voyez un LC7 à cinq pieds, c'est que vous l'avez commandé expressément car cette variante n'est pas disponible autrement ! Pour le vintage, les modèles produits par Thonet de 1930 à 1932 sont plus souvent dans les pages des livres que dans le champ de vision du grand public. à du faux On en trouve sur le Net avec le boudin en cuir un peu plus incliné vers le bas. Comme l'idée de départ est viable, cela fait un siège plausibleà mais c'est du toc ! Prix neuf chez Cassina : 1 500 euros environ. Pour un vintage, comptez à partir de 1 500 euros. Carnet d'adresses en p. 110.PAR GUY-CLAUDE AGBOTON ET FANNY BOUVRY