Trench ou gabardine, l'imperméable est un vêtement étanche destiné à vous protéger de la pluie. Evidemment indispensable, mais structurellement perclus de défauts. Pour éviter en effet que celui qui le porte ne soit trempé jusqu'aux os, l'imperméable (qui ne serait sinon qu'un banal pardessus) déclenche souvent, quand il est totalement boutonné, quelques réactions thermiques désagréables. De la simple condensation à une sorte d'effet hammam-cloche portatif, franchement détestable. Les inlassables recherches techniques menées par les marques du ...

Trench ou gabardine, l'imperméable est un vêtement étanche destiné à vous protéger de la pluie. Evidemment indispensable, mais structurellement perclus de défauts. Pour éviter en effet que celui qui le porte ne soit trempé jusqu'aux os, l'imperméable (qui ne serait sinon qu'un banal pardessus) déclenche souvent, quand il est totalement boutonné, quelques réactions thermiques désagréables. De la simple condensation à une sorte d'effet hammam-cloche portatif, franchement détestable. Les inlassables recherches techniques menées par les marques du secteur ayant porté leurs fruits, le nouvel imper se porte à présent comme un charme, bien au sec à l'intérieur quand l'extérieur se fait humide. Conçu afin d'affronter les sautes d'humeur météorologiques qui peuvent aujourd'hui rameuter en une seule saison tous les climats de la planète, l'imper contemporain doit donc pouvoir se porter aussi en été. Malgré ses allures de grand classique, il cache désormais sous sa robe gabardine un arsenal textile qui ferait passer le Gore-Tex pour un banal morceau de toile de jute. Il en va ainsi de l'imper, en apparence tout simple, de chez Allegri, en " Summer Cotton ". Sa popeline de coton et rayonne ultralégère est en réalité réversible, et sa doublure est réalisée en Micronylon, une microfibre compacte et imperméabilisée, jouant le double jeu de l'antipluie dedans-dehors. Même marque, autre modèle en satin de coton crêpe fini soie, impeccablement imperméabilisé et également réversible : voici l'imper deux en un, indispensable à ceux qui voyagent sous toutes les latitudes. Le trench façon inspecteur Clouseau ayant déserté le champ de la mode masculine pour attaquer celui de la femme (tendance forte de la saison), c'est donc l'imper à la Jacques Tati dans " Mon oncle " qui impose sa ligne. Manches raglan ou droites, deux poches obliques, patte boutonnée couverte et longueur au genou. Simple et de bon goût, forcément clair, beige, mastic, mais aussi un brin plus fantaisie, comme cette version prince-de-galles en lin et coton enduit, que propose la marque italienne CP Company. Travaillé au sel, tinté en pièce et avec ses coutures thermogainées pour améliorer son imperméabilisation, cet imper italo-british donne à penser que le style Maigret a de beaux jours de pluie devant lui. Ceux que l'imper laisse froid pourront s'abriter de l'ondée sous la capuche militaire des vêtements de pluie Final Home, ou porter à la ceinture la Djellabag, sorte de K-Way new-look, existant en trois longueurs et dont le capuchon à pompon se pressionne sous le menton. Rappelons enfin qu'aux amateurs de chic urbain Old England propose cette saison de troquer leur cher duffel-coat laineux de l'hiver pour une version printanière en toile blanche et déperlante. Pierre Léonforte