Se connaître soi-mêmeà Cette question essentielle a préoccupé Alexandra Viragh dès l'adolescence. A l'âge de 14 ans, elle suit ainsi des cours de morphologie. Cette " science des formes " étudie la relation entre le corps et la psyché (ou l'âme) et décode le caractère à partir d'un visage. Après une formation littéraire, les intérêts d'Alexandra vont se focaliser sur différentes disciplines visant le bien-être général. Elle se spécialise en aromathérapie, en " hygiène vitale ", en architecture sacrée et rédige un livre sur la psycho-décoration. " Ma démarche, souligne-t-elle, consiste à créer des liens entre ces différentes disciplines pour essayer de comprendre leur influence sur notre personnalité et aboutir à son plein épanouissement. "
...

Se connaître soi-mêmeà Cette question essentielle a préoccupé Alexandra Viragh dès l'adolescence. A l'âge de 14 ans, elle suit ainsi des cours de morphologie. Cette " science des formes " étudie la relation entre le corps et la psyché (ou l'âme) et décode le caractère à partir d'un visage. Après une formation littéraire, les intérêts d'Alexandra vont se focaliser sur différentes disciplines visant le bien-être général. Elle se spécialise en aromathérapie, en " hygiène vitale ", en architecture sacrée et rédige un livre sur la psycho-décoration. " Ma démarche, souligne-t-elle, consiste à créer des liens entre ces différentes disciplines pour essayer de comprendre leur influence sur notre personnalité et aboutir à son plein épanouissement. "Au fil de ses multiples apprentissages, Alexandra met au point le concept du " morpho-maquillage " qui conjugue en douceur conseils esthétiques professionnels et bien-être psychique. " La beauté n'est pas superficielle, elle nous aide à mieux nous connaître, explique-t-elle. L'hyperactivité musculaire dans le visage façonne notre bouche, sculpte nos yeux et modifie nos traits. Chaque jour, nous construisons et récréons notre visage. Trop souvent, nous avons des réflexes qui ne sont pas porteurs pour l'ensemble de l'équilibre. "Le travail d'Alexandra consiste à analyser le visage, évaluer ses points forts et ses points faibles, puis essayer de lui trouver une harmonie. L'idée est de donner un sens et une direction, conseiller des touches d'ombres et de lumière ainsi que des couleurs qui " aideront la personne à mieux évoluer dans le monde ". En clair, à avoir une image plus positive d'elle-même et donc à mieux se valoriser auprès des autres. En s'inspirant de la technique du " no make-up " utilisée par les professionnels, Alexandra conçoit un maquillage naturel, " invisible ". Deux poudres, une ombre modelante et une poudre compacte claire vont corriger, souligner ou renforcer les traits de caractère, creuser, affiner et re-sculpter les formes. Mélanie se prête avec enthousiasme et curiosité à l'expérience. Jolie brune de 28 ans, elle a un regard très clair qui change en fonction de la lumière. Plutôt vert doré au soleil, il devient bleuté sous le ciel gris. Un camaïeu délicat de fards mauves et roses (Mélanie est très fidèle à ces couleurs) lui apporte davantage d'éclat. La jeune femme utilise aussi du fond de teint qu'elle applique en touches très légères sur tout le visage et plus particulièrement en dessous des yeux pour apporter de la lumière et ouvrir l'£il. Jamais de blush ni de rouge à lèvres qui, selon elle, ne mettrait pas en valeur ses lèvres fines. La séance de " morpho-maquillage " est organisée chez Dior, à Bruxelles, avec le concours d'un des make-up artist " maison ", Mathieu De Mayer. Alexandra Viragh scrute attentivement le visage de Mélanie pendant plusieurs minutes puis dresse son profil psychologique. Ensuite, elle passe en revue les points forts et les points faibles du visage, en le décomposant en trois parties. 1. La zone " front-yeux " représente l'intellect, l'imaginaire et la pensée. Le front de Mélanie est bombé et lisse, il indique un esprit imaginatif, rêveur et créatif. Cela dit, il tire légèrement vers l'avant. Les tempes se rétractent et rendent cette créativité ciblée et pointue. L'idée est d' " élargir " les tempes par des touches de poudre claire sur les côtés et d'ouvrir ainsi l'imaginaire sur les perspectives plus larges.Alexandra ne fait aucun commentaire sur les yeux. En revanche, elle épingle les sourcils fort écartés. Cette implantation donne l'impression d'un regard périphérique et peut suggérer une dispersion de pensées. En trichant un peu avec les fards, on pourra rapprocher le regard. Alexandra recommande à Mathieu de prolonger les sourcils de Mélanie pour l'aider à aller au bout de ses projets et de la pousser vers plus de persévérance. Pour les yeux de Mélanie : Mascara Diorshow Iconic Noir , Palette 2 Couleurs N° 365 Nude Look, Crayon Eyeliner Noir etCrayon Sourcils Poudre Blond. 2. La partie médiane du visage, qui englobe le nez et les joues, représente le côté affectif et émotionnel. Alexandra trouve les joues de Mélanie, au contraire de ses mâchoires, " peu structurées, molles, atones et fondues ". Elle évoque une certaine passivité liée au domaine relationnel et affectif. " Je conseille d'utiliser du blush, sans le poser trop haut. Mélanie a une vision très idéalisée de l'amitié. Il faut l'aider à être plus " terre-à-terre " au niveau affectif en soulignant la partie charnelle de la pommette, située au centre. " Alexandra examine le nez. L'arête est bien structurée, en revanche les parties basses le sont moins. Mathieu pose donc des ombrages sur les flancs, " pour affiner les perceptions ". Pour le teint de Mélanie : Diorskin Nude 010 et 030, Skinflash 002, Blanc révélateur, Dior Skin Extrême Fix, Diorblush 553 et Dior Bronze Poudre de Soleil 020. 3. Le bas du visage, réunissant le cou et les mâchoires, est synonyme de la vitalité physique, de la communication et de l'expression de soi. Il indique quelle est la place que nous souhaitons prendre dans le monde qui nous entoure. Les mâchoires de Mélanie sont fortes, larges et carrées, les maxillaires inférieures bien soulignées ce qui lui permet d'assumer ses vastes responsabilités professionnelles et ses rêves. Alexandra conseille de " fondre " un peu les mâchoires en plaçant des ombrages dans le cou pour que la limite soit moins nette. A sa demande, Mathieu montera légèrement l'ombrage sur le menton, projeté vers l'avant, pour le rentrer légèrement et créer une impression de douceur.La bouche de Mélanie, trop petite par rapport à ses mâchoires, indique une " expression de soi plus sélective, comme si elle retenait sa capacité d'exprimer facilement ses émotions ". Alexandra suggère d'agrandir la bouche à l'aide d'un crayon à lèvres. Il sera appliqué généreusement, en insistant bien dans les commissures et en dépassant d'un millimètre le contour des lèvres. Pour amplifier le volume et l'épaisseur, Mathieu utilise une crème de gloss repulpante, moelleuse et bien brillante. Pour les lèvres de Mélanie : Dior Addict Lip Maximizer, Rouge Dior, Crème de Gloss 441, Dior Contour Crayon à Lèvres Beige Lumière. " Ce fut une expérience très intéressante, confie Mélanie à la fin de la séance. Tant au niveau de la technique de maquillage que la connaissance de soi. J'ai surtout découvert les " petites vérités " que recèle le visage. Alexandra Viragh a fait le tour de ma personnalité, tout en relevant mes points forts et mes faiblessesà sans oublier de donner quelques détails plus personnels sur mon tempérament et ma façon de vivre en général, qui m'ont bluffée. " La surprise au bout du test ? " L'expression du visage est totalement modifiée au point de ne plus vraiment me reconnaître, confie Mélanie. Certains traits sont durcis, d'autres adoucis. J'ai assisté en direct à une réelle transformationà "Photos : Gaëtan Caputo Tentée par le " morpho-maquillage " ? Découvrez notre exclusivité en page 73.Barbara Witkowska Photos Gaëtan Caputo