n Renseignements.

Ambassade du Japon, 58, avenue des Arts, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 513 23 40. Site Internet très utile : www.jnto.go.jp
...

Ambassade du Japon, 58, avenue des Arts, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 513 23 40. Site Internet très utile : www.jnto.go.jp Transport aérien : il n'existe aucun vol direct pour Tokyo à partir de Bruxelles. Départ possible de Paris, Amsterdam, Londres ou encore Francfort. Les meilleurs prix sont à déterminer auprès de votre agence de voyages ou encore sur Internet. Le yen. Un euro vaut 140 yens. Indicatif de téléphone depuis la Belgique : +81 Office de tourisme, à Kyoto, au deuxième étage de la Gare centrale. Tél. : 343 6655. Internet : www.kyotoguide.com On peut aussi réserver son hôtel. A Osaka Hotel New Otani, 1-4-1, Shiromi, à Chuo-ku. Tél. : 81 6 6941 1111. Fax : 81 6 6941 9769. Internet : www.1newotani.co.jp/en/ Le confort d'un hôtel international de standing. Demander une chambre donnant sur le château et ses jardins. A partir de 20 000 yens (143 euros) la chambre double. A Kyoto Westin Miyako, Sanjo-keage, Higashiyama-ku, à Kyoto-shi. Tél. : 81 75 771 7111. Fax : 81 75 751 2490. Internet : www.westinmiyako-kyoto.com Ce palace surplombe la ville dans un écrin de verdure. On peut choisir d'y loger à l'occidentale, dans des chambres d'un grand confort, ou à la japonaise, au c£ur d'un jardin zen. Mention spéciale pour la piscine en plein air au dernier étage. A partir de 23 000 yens (164 euros) la chambre double. A Hiiragiya Nagakyo-ku, Oike Kado, Fuyachodori. Tél. : 81 75 221 1136. Fax : 81 75 221 1139. E-mail : info@hiiragiya.co.jp Non loin de Gion et des grands magasins, l'un des meilleurs ryokans de la ville. Il est préférable de ne pas arriver trop tard afin de profiter de la beauté des chambres, de la volupté du bain brûlant, en prélude au dîner traditionnel, servi vers 19 heures. Réservation obligatoire, minimum un mois à l'avance. A partir de 30 000 yens (214 euros) par personne. A Koyasan Sekisho-inn, 571 Koya-san, Koya-Cho, Ito-gun, Wakayama. Tél. : 81 736 56 2734. Fax : 81 736 56 4429. E-mail : sekisho@abelia.ocn.ne.jp A Koyasan, haut lieu du bouddhisme ésotérique Shingo est niché entre les temples et les cèdres, le lieu offre aux voyageurs en quête d'authenticité et de silence une halte mémorable. Jardin enchanteur face aux chambres spacieuses et confortables, délicieux repas végétariens et possibilité d'assister aux offices des moines. On va ensuite se promener sous les cèdres du sanctuaire d'Okuno-in et faire brûler des bâtons d'encens devant le mausolée du moine Kukai, fondateur du lieu. Environ 9 500 yens (68 euros) par personne et par jour, avec deux repas. Oishinbo. Au début de Hanamikoji. Tél. : 75 541 6100. Décor traditionnel et plats de qualité au c£ur du quartier des geikos. Réservation conseillée. Ouvert jusqu'à minuit. O - mo - ya. Tél. : 75 241 7500. L'hommage d'un jeune chef inventif à la cuisine française. Excellent menu à 4 000 yens (28,50 euros). Kushikura, Takakura Oike-agaru, Nakagyo-ku. Sympathique restaurant traditionnel fréquenté le midi par des gens du quartier. Menu à 800 yens (6 euros) servi sur tatami. Tempura Yoshikawa Inn, Tomino-koji, à quelques minutes de la station de métro Oike. Tél. : 75 221 5544. Pour les amateurs de friture tempura. Décor raffiné. Honke Tagoto. Au début de Sanjo Shopping arcade. Ouest de Kawaeamachi. Tél. : 75 221 3030. La nouille soba au sarrasin et dans tous ses états. Une institution fondée en 1868. Yasumoto, sur Kawabata, au nord de Sanjo. Tél. : 751 05 95. Prévoir une pièce d'identité. Environ 1 000 yens (7 euros) la journée. Tondaya, Ichijyo-agaru, Oomiyadori, Kamigyo-ku. Tél. : 75 432 6701. Dans une maison centenaire ayant appartenu à des négociants en soie, le temple du kimono de cérémonie. On vous montre aussi comment le porter dans les règles. Il est préférable de téléphoner avant. Aizenkobo, Nakasuji Omiya nishi, Kamkyo-ku. Tél. : 75 441 0355. Ouvert tous les jours de 10 heures à 17 h 30 et sur rendez-vous. Reconnu comme une virtuose de l'indigo 100 % naturel, Ken-Ichi Utsuki expose ses créations à domicile. Vêtements, foulards, linge de maison dans ce bleu à nul autre pareil qui embellit avec les années. Kazurasei, Kitagawa Gionmachi Higashiyama-ku. Tél. : 75 561 0672. Des bijoux de cheveux, des broches, des boucles de ceinture et autres accessoires de toute beauté et à tous les prix. On y trouve aussi la précieuse huile de camélia. Shoyeido, Karasuma Nijo, Nayagyoku. Tél. : 75 212 5590. En bâtonnets, en cônes, en spirales, des encens fabriqués depuis trois siècles par la même famille à partir d'éléments naturels. Les prix sont à la hauteur de la qualité. Ippodo, sur Taramachi, nord de Nijo. Tél. : 75 221 3421. Le paradis des amateurs de thé vert dont le délicieux Ujishimizu, un thé en poudre à servir glacé. On peut s'y initier à la cérémonie du thé. Ouvert de 11 à 17 heures. Shichimiya, Sannenzaka Kiyomizu Higashiyama. Tél. : 75 551 07338. Une épicerie traditionnelle. Pour le poivre sansho et autres épices introuvables en Belgique. " Chroniques japonaises ", de Nicolas Bouvier, Gallimard. Le summum du récit de voyage, où histoire, mythes, paysages et rencontres conjuguent leurs éclairages. La collection Quarto rassemble pour la première fois l'£uvre magistrale de ce Suisse nomade ; " Besoin de Japon ", de Jean-François Sabouret, Seuil. La société japonaise vue par un Français qui la connaît du bout des baguettes ; " Le Jeu de l'éternel et de l'éphémère ", de Nelly Delay, Philippe Picquier. Une belle réflexion sur la relation du Japon au temps ; " L'Empire des signes ", de Roland Barthes, Seuil. Un classique toujours lumineux. A lire ou à relire. îuvres complètes, tome III. n