L' année 2005 est celle de la nouvelle individualité. La personnalisation et l'originalité sont privilégiées dans l'aménagement de la cuisine. On y prépare les repas bien sûr, on y mange aussi, mais, aujourd'hui, elle est également un lieu où l'on travaille et se détend. La tendance est même de recevoir ses convives autour des fourneaux. Confort, fonctionnalité, ergonomie et nouvelles technologies envahissent ainsi cette pièce autrefois bien banale.
...

L' année 2005 est celle de la nouvelle individualité. La personnalisation et l'originalité sont privilégiées dans l'aménagement de la cuisine. On y prépare les repas bien sûr, on y mange aussi, mais, aujourd'hui, elle est également un lieu où l'on travaille et se détend. La tendance est même de recevoir ses convives autour des fourneaux. Confort, fonctionnalité, ergonomie et nouvelles technologies envahissent ainsi cette pièce autrefois bien banale. Finie la ménagère qui s'isole en cuisine tandis que les invités sirotent leurs apéros au salon. Désormais, tout le monde met la main à la pâte. On renonce au superflu, soit, mais à la manière des " pros ", tout, ici, a sa place et sa fonction. Plusieurs personnes doivent également pouvoir se mouvoir en même temps sans se gêner. Les rangements seront donc ultrapratiques et les appareils, ustensiles et autres condiments se trouveront à portée de main. Le principe le plus convivial est celui de " l''îlot-cuisine ", avec des surfaces de chauffe accessibles de toutes parts et qui permet de disposer de compartiments de rangement ou destinés à des appareils encastrables sur les quatre côtés du bloc (Abc Cucina). Le plan de travail, lui, prend des dimensions XXL : soit en faisant partie de " l'îlot " (Miele), soit en s'allongeant à la manière d'un bar (" Plus Modo " de Poggenpohl). En lieu et place d'armoires hautes et difficiles d'accès, on préférera des placards à portes coulissantes (Wilfra ID&E) ou des larges tiroirs (Alno) ainsi que la multiplication de petits compartiments de rangement (Bulthaup). On trouve également d'astucieux systèmes modulaires de rangements muraux, idéaux pour tout avoir sous la main dans des espaces étroits (Siematic). L'espace mural est optimisé par des systèmes d'accroche musclés qui peuvent supporter jusqu'à une tonne de charge permettant ainsi de suspendre à sa guise l'électroménager ou encore des étagères et des armoires modulables (Bulthaup). Le concept de " cuisine-séjour " intègre des éléments " extérieurs " qui, avec leurs compartiments de rangement, s'adaptent parfaitement au mobilier de la cuisine : ordinateur (Alno), télévision (Siemens), bibliothèque ou encore bureau (Miele). Et pour plus de convivialité encore, un canapé ou un lounger avec une table d'appoint éventuelle permet de lire son livre de recettes ou de déguster son verre de vin en toute décontraction tout en surveillant la cuisson. Les appareils électroménagers misent sur les nouvelles technologies afin d'accroître leur facilité d'utilisation et leurs prouesses. Les modèles compacts marquent la tendance actuelle. Les fours ont rétréci jusqu'à adopter l'encombrement d'un micro-ondes (Zanussi). Inversement, ils sont toujours plus performants : contrôle précis de la cuisson (Miele), économiseur d'énergie, fonction autonettoyante par pyrolyse (Brandt), temps de préchauffage plus court (Siemens). Quant aux plaques de cuissons, elles multiplient les fonctionnalités : réglage précis de la température (De Dietrich), modularité et adaptation à tous les types de supports tels que les woks, les différentes grilles de cuisson ou les casseroles de toutes tailles. La première plaque de cuisson hybride combinant vitrocéramique et bec à gaz (AEG) est l'exemple fort : gain d'énergie, sécurité, cuisson professionnelle et plaisir de cuisiner. Du côté du lave-vaisselle, on trouve chez Bosch le système " GlassProtec " qui combine panier souple et contrôle thermique, permettant ainsi un traitement en toute délicatesse des verres et autres pièces fragiles. Le nouveau modèle Brandt, lui, joue sur l'économie d'énergie grâce à un système de synchronisation avec les heures creuses. D'autres appareils se font également une place dans la cuisine : la machine à expresso encastrée devient un must (De Dietrich), non seulement pour faire du bon café, mais aussi parce qu'elle permet de disposer de vapeur et d'eau chaude à tout moment. Les dérivés de modèles professionnels à l'allure design font aussi leur entrée (trancheuse, broyeur à café ou mixeur Kitchen Aid). La cuisine tend de plus en plus à devenir un lieu de vie dans lequel la créativité s'exprime sous de nombreuses formes. Pour la disposition, on brise la monotonie en jouant sur différentes hauteurs de plan de travail (Poggenpohl) ou encore on intègre les divers volumes les uns aux autres (Boffi). Pour ce qui est des couleurs, on supprime autant que possible l'austérité. La cuisine se pare de tons vifs et ensoleillés. L'effet de brillance que confèrent les matières synthétiques renforce la luminosité de la pièce (Varenna Poliform). Des nuances de rose (Schiffini), de bleu (Scavolini), de jaune (Comprex) ou de rouge (De Keyzer) sont mariées avec des structures métalliques ou des surfaces en bois naturel. Les jeux de lumières sont également prisés. On fait entrer autant que possible la lumière du jour. Quant à la lumière artificielle, principalement indirecte, elle met en valeur l'un ou l'autre élément et crée une atmosphère chaleureuse (Varenna Poliform). Les designers, aujourd'hui, mélangent allègrement les matériaux. C'est d'autant plus vrai dans la cuisine où la sécurité exige des matériaux sûrs. Hygénique et facile d'entretien, l'inox revient au premier plan (Arclinea). Des matières comme le granit, voire le marbre, se retrouvent aussi en bonne place pour les plans de travail ou le coin vaisselle (Obumex). Le verre dépoli ou irisé est également utilisé afin de donner une plus grande impression d'espace (Effeti). A côté de ces matériaux naturels, de nouvelles matières synthétiques apparaissent et offrent de belles possibilités de création. Le Corian® possède des propriétés idéales : facile d'entretien, hygiénique, durable, réparable et recyclable. Il se présente comme un bloc massif auquel on peut donner n'importe quelle forme désirée. Il se décline ainsi en table, plan de travail, évier ou étagère (DuPont). Le Plexicor®, combinaison d'hydroxyde d'aluminium et de Plexiglas®, robuste et aisément façonnable, offre, lui aussi, une grande souplesse de création : d'une part, par la possibilité de coller les éléments pratiquement sans joint et d'autre part par sa capacité de thermoformage (mise en forme par la chaleur). Le Plexicor® s'utilise pour les applications de type horizontal comme les plans de travail ou les éviers. Pour les applications verticales, on privilégiera le Parapan® : solide, écologique et facile à entretenir. Cette matière acrylique ultrabrillante offre de nouvelles perspectives d'utilisation et de décoration pour les façades d'armoire et les habillages muraux (Poggenpohl). D'une cuisine quelque peu basique, nous sommes passés, en quelques années, à une pièce multifonctionnelle qui fait également office de bureau, de salle de séjour ou encore de salle de jeu. La cuisine est devenue un espace de vie ouvert au monde et où les innovations technologiques s'avèrent les plus conséquentes de la maison. Objet de mille et une attentions, la cuisine redevient ainsi, petit à petit, le foyer de la maison et le c£ur vital de la vie familiale. Cuong Nguyen