Un marchand d'art, c'est un collectionneur qui transforme sa passion en métier. Cette belle image s'applique à Bernard Cats, un des galeristes belges contemporains les plus en vue du moment, qui vient de s'installer dans un superbe appartement situé au deuxième et dernier étage d'un nouvel immeuble construit selon les plans de Marc Corbiau. On y retrouve donc tout naturellement la sobriété des volumes et le sens des longs axes intérieurs, générateurs de perspective, typiques du style très personnel de cet architecte d'exception. Ces lignes épurées trouvent également ...

Un marchand d'art, c'est un collectionneur qui transforme sa passion en métier. Cette belle image s'applique à Bernard Cats, un des galeristes belges contemporains les plus en vue du moment, qui vient de s'installer dans un superbe appartement situé au deuxième et dernier étage d'un nouvel immeuble construit selon les plans de Marc Corbiau. On y retrouve donc tout naturellement la sobriété des volumes et le sens des longs axes intérieurs, générateurs de perspective, typiques du style très personnel de cet architecte d'exception. Ces lignes épurées trouvent également écho dans la mise en scène du mobilier. Ainsi, à l'extrémité d'un long couloir, la silhouette élégante d'un siège Barcelona de Mies van der Rohe se découpe en contre-jour. Mais, en dépit de cette superbe architecture, le maître des lieux est toujours sous le charme de la vue imprenable qu'offre son appartement sur la cime centenaire de grands arbres.Cet appartement d'environ 300 m2 est entièrement aménagé autour d'un espace central qui comprend hall, living, salle à manger, salon et bureau. En faisant coulisser ou pivoter de grandes portes qui occupent toute la hauteur sous plafond, on peut aussi ouvrir la perspective vers la cuisine et une chambre d'amis. Une solution aussi pratique qu'esthétique puisqu'elle permet d'éluder la présence de chambranles. La chambre à coucher et sa salle de bains sont, elles, signées par l'architecte d'intérieur François Marcq. Naturellement, en tant que galeriste, Bernard Cats met un point d'honneur à célébrer l'art contemporain, sous toutes ses formes, dans son appartement. Ainsi, en sortant de l'ascenseur, on se retrouve face à un mur blanc qui accueille un magnifique tableau du peintre Albers, une toile dont les couleurs rappellent celles des feuilles d'un grand érable. Des oeuvres de Fontana, Tom Wesselmann et Penk, pour ne citer qu'eux, apportent couleur et joie de vivre. Des statues primitives et des masques venus du Nigeria, d'Angola, du Congo, du Burkina Faso et du Gabon, introduisent, eux, une petite note ethnique chic. En dépit de son apparent dépouillement, l'espace intérieur a fait l'objet d'un aménagement circonstancié parce qu'il fallait ménager des espaces destinés à mettre les toiles et les sculptures en valeur. " Pour le choix des matières, j'ai travaillé, entre autres, avec François Marcq, explique Bernard Cats. C'est lui qui a eu l'idée des longues tablettes et des bibliothèques en noyer clair assorties au sol. " Tout a vraiment été pensé dans les moindres détails pour offrir un maximum de visibilité aux oeuvres d'art. Des éléments mobiles permettent de jongler avec l'espace et les volumes pour permettre de modifier la décoration au gré des envies du maître des lieux. En effet, un vrai collectionneur recherche toujours la perfection et ne peut pas envisager de vivre dans un intérieur figé pour l'éternité.Texte et photos : Jean-Pierre Gabriel