Pour tous ceux qui commencent à tourner en rond parce qu'ils sont venus à bout de leur liste Netflix ou parce que la dernière partie de Monopoly nocturne a provoqué plus de tensions que nécessaire, l'ASBL Brussels Museums a trouvé la solution. Leur campagne #MuseumAtHome incite les musées et les galeries d'art belges à proposer des visites numériques...

Pour tous ceux qui commencent à tourner en rond parce qu'ils sont venus à bout de leur liste Netflix ou parce que la dernière partie de Monopoly nocturne a provoqué plus de tensions que nécessaire, l'ASBL Brussels Museums a trouvé la solution. Leur campagne #MuseumAtHome incite les musées et les galeries d'art belges à proposer des visites numériques de leurs expositions afin de permettre aux spectateurs bloqués chez eux de s'immerger, malgré tout, dans les plus belles oeuvres. Le musée des beaux-arts de Bruxelles et le Centre d'Art Contemporain, entre autres, font ainsi découvrir certains de leurs espaces, via Internet. A Anvers, la galerie Tim Van Laere (photo) propose de découvrir, online, le travail de l'artiste danois Tal R et l'Everyday Gallery de Boris Devis présente des vidéos en direct des accrochages en cours. En Wallonie, le Musée royal de Mariemont, à Morlanwelz, donne au public l'accès à ses archives en ligne et l'Aquarium-Muséum universitaire de Liège permet aux amoureux de la vie aquatique de se promener virtuellement dans ses couloirs. Et pour les voyageurs qui ont vu leur escapade tomber à l'eau, de nombreuses institutions internationales offrent également des alternatives 2.0. Vous rêviez d'admirer La Ronde de nuit de Rembrandt au Rijksmuseum d'Amsterdam ou vous aviez prévu un citytrip avec passage au Guggenheim de New York ou au British Museum de Londres ? Tout n'est pas perdu : d'un simple clic de souris, votre assignation à résidence se transforme en véritable bain de culture. D'autant que les initiatives du genre devraient se multiplier dans les jours à venir.