Dans cette ville qui a beau avoir été pensée rectiligne par le maharaja Sawai Jai Singh II - il en a dessiné les plans et l'a fait sortir de terre en 1733 -, un joyeux chaos s'est immiscé. Avec une luxuriance de couleurs, de sons et d'odeurs, la fête de Diwali se prépare, le 11 novembre, on commémore le retour de Rama dans son royaume d'Ayodhya et l'on honore Lakshmi, déesse de la fortune et de la richesse inhérente, épouse de Vishnou, quatre bras et deux pieds dans un lotus épanoui. Dans le monde indien, c'est l'une des célébrations les plus importantes, et Jaipur ne se fait pas prier pour enfiler ses habits de lumière. Entre les maisons, au-dessus des rues embouteillées, on tend des guirlandes de petits papiers argentés, sur les remparts de la ville rose, une bande de singes s'amuse à se poursuivre en piaillant.
...