1. LA MONTRE SANTOS-DUMONT (1904)

Imaginée par Louis Cartier pour son ami l'aviateur Alberto Santos-Dumont, ce modèle qui se porte au poignet est une petite révolution à l'époque où l'on n'imaginait les montres qu'à gousset.
...

Imaginée par Louis Cartier pour son ami l'aviateur Alberto Santos-Dumont, ce modèle qui se porte au poignet est une petite révolution à l'époque où l'on n'imaginait les montres qu'à gousset. Un an après son accession au trône, l'épouse d'Albert Ier acquiert ce joyau de platine et diamants. Au même titre que ceux de Marie Bonaparte ou Grace de Monaco, il fait partie des 25 diadèmes célèbres constituant un des points d'orgue de Cartier. Le style et l'histoire.Du platine, des diamants ronds, des perles fines et des émeraudes, dont une de forme triangulaire à pans coupés de 11,90 carats, assemblés selon des lignes qui préfigurent déjà l'influence Art déco. Des aiguilles en platine et diamants qui semblent se mouvoir sans lien apparent avec aucun mécanisme, à travers un bloc transparent taillé dans le cristal de roche. La maison française a fait de ces pendules mystérieuses un des fleurons de son savoir-faire. Un des modèles les plus célèbres au monde, composé de trois anneaux entrelacés en or jaune, rose et blanc. Une modernité intemporelle qui a séduit Jean Cocteau ou Grace Kelly, et les people d'aujourd'hui. Une profusion de diamants, saphirs, rubis et émeraudes, de l'onyx et de l'émail noir pour un bracelet souple - une prouesse technique - qui traduit l'inspiration indienne de Cartier. Avec ses 2 930 diamants totalisant 1 000 carats, c'est la pièce la plus importante jamais commandée à une maison occidentale. L'attrait du joaillier parisien pour les lignes Art déco est ici bien palpable. Une création de la Belge Jeanne Toussaint, qui fut directrice de la joaillerie chez Cartier dès 1933. Amie de Misia Sert et Coco Chanel, elle avait, dit-on, un sens infaillible des proportions. Cette broche en 3D, conçue comme une sculpture autour d'un cabochon de saphir cachemire de 152,35 carats, fut perçue comme une petite révolution dans l'art lapidaire. On connaît l'adoration sans bornes de Liz Taylor pour les bijoux somptueux et sa fidélité à Cartier. Parmi tous ceux que lui offrirent ses maris, ce bracelet menotte, qui ne s'ouvre qu'à l'aide d'un tournevis en or, symbolise la passion amoureuse qui unit l'actrice à Richard Burton. L'extravagante actrice mexicaine débarque un jour chez Cartier avec un... bébé crocodile, en demandant à ce qu'il soit reproduit sous forme de collier. Un bijou de haute technicité puisque les deux animaux qui composent cette pièce exceptionnelle sont entièrement articulés et peuvent se porter séparément, en broches.