Dans Jacques a vu, on croise un fermier qui voit la Vierge, un couple de citadins venu se reconstruire à la campagne ou des Hollandais voulant transformer un village en parc de loisirs... Vous voulez que le public, lui, y voie quoi ?

Un conte moderne, peut-être même intemporel, sur la Wallonie d'aujourd'hui. Une sorte de comédie du terroir, avec plein de personnages bien assortis et bien croqués...
...

Un conte moderne, peut-être même intemporel, sur la Wallonie d'aujourd'hui. Une sorte de comédie du terroir, avec plein de personnages bien assortis et bien croqués... Oui, la question s'est posée. Mais si on doit toujours faire appel à eux pour qu'un film fonctionne, on fait quoi des autres comédiens ? En plus, moi, j'avais Nicolas Buysse, Christelle Cornil et François Maniquet dans mon oreille en écrivant, et personne d'autre. Une star aurait tout déséquilibré. Depuis que je fais des courts-métrages ! Quand on y met les pieds, on y retourne. Puis, à un moment, on veut juste progresser, continuer à s'exprimer mais en se disant : " Ce serait quand même bête de ne pas essayer un truc plus gros. " Oui. Les apparitions de la Vierge Marie à Beauraing, évoquées dans le film, sont très étranges... Je ne suis pas croyant, mais c'est un grand mystère. Et je suis convaincu que les gens sont friands de ces trucs qu'ils ne peuvent expliquer. Faire des choses drôles, parce que c'est mon travail quotidien. Mais il n'y a là aucun suspense ni mystère : soit on fait mouche, soit non. Et on a la réponse instantanément. Disons que c'est une mission quasi impossible. C'est comme un sportif : certaines fois, tu es en état de grâce et tout fonctionne ; d'autres, tu sais que l'énergie et les idées sont quelque part, mais tu n'arrives pas à les trouver... L'astrologie et la voyance. Mais aussi au gouvernement de Charles Michel (rire).Du réalisateur Francis Veber. D'abord parce que j'apprécie ses films, dont beaucoup ne vieillissent pas avec le temps. Ensuite parce que j'aimerais savoir ce qu'il pense du mien ! Jacques a vu, en salle dès ce 28 janvier. PAR NICOLAS BALMET" Il n'y a là aucun mystère : soit on fait mouche, soit non. "