La hotte de saint Nicolas est en pleine mutation ! Si les jouets hypercolorés et ronflants, le plus souvent en plastique, sont toujours plébiscités - phénomène de mode oblige -, une nouvelle gamme de produits renverse peu à peu la tendance. Après les fringues et le mobilier pour enfants, les créateurs développent, en effet, de plus en plus de jeux design. Affichent une esthétique nouvelle, plus minimale ou inspirée de jouets du passé, et conçus avec des matériaux généralement sains, comme le carton ou le bois.
...

La hotte de saint Nicolas est en pleine mutation ! Si les jouets hypercolorés et ronflants, le plus souvent en plastique, sont toujours plébiscités - phénomène de mode oblige -, une nouvelle gamme de produits renverse peu à peu la tendance. Après les fringues et le mobilier pour enfants, les créateurs développent, en effet, de plus en plus de jeux design. Affichent une esthétique nouvelle, plus minimale ou inspirée de jouets du passé, et conçus avec des matériaux généralement sains, comme le carton ou le bois. Playsam en Suède, Sirch en Allemagne, Automoblox aux Etats-Unisà Les marques qui poursuivent le concept ne manquent pas. Et les sites de vente en ligne qui distribuent ces produits connaissent un succès grandissant. A l'image de smallable.com. " De nombreux designers imaginent des jouets originaux mais il n'est pas toujours facile d'y avoir accès car ils sont vendus dans de trop rares boutiques spécialisées, constate Cécile Roederer, créatrice de ce site français. C'est pourquoi j'ai conçu Smallable, afin de toucher un public plus large. " Cette dernière prospecte ainsi, via les salons professionnels et le Web, pour dénicher des jouets - mais aussi du mobilier et des vêtements - qui sortent de l'ordinaire, puis les propose aux internautes. " J'ai parfois l'impression d'être l'agent de ces créateurs car je leur offre une plus grande visibilité. " Résultat de ce travail de recherche méticuleux : les ventes sur le site vont crescendo, preuve que cette offre répond à la demande de nombreux parents. " Ils veulent des pièces durables, avec lesquelles leurs autres enfants, voire les générations futures joueront, quitte à payer un peu plus cher à la base, enchaîne Cécile Roederer. Ce qui plaît également, c'est l'histoire qu'il y a derrière chaque modèle : celle d'une création à la main, celle d'un designer peu connuà C'est très différent des articles produits massivement de façon industrielle. " Ce qui séduit le plus selon elle : " les grosses pièces qui apportent un cachet à l'aménagement d'intérieur. Les maisons de poupées d'architecte, par exemple, ou les cabanes en carton à customiser soi-mêmeà "En Belgique, Morgane Teheux relève également cette évolution du marché. Il y a deux ans, elle a créé un site Internet, www.littlecircus-shop.com, " pour proposer des pièces précieuses et ludiques à la fois, pour agrémenter l'univers des petits ". Et le public a répondu présent. " Les parents veulent éveiller leurs enfants au beau et en ont marre de ces jouets en plastique qu'on trouve partout. Ils recherchent autre chose ", insiste la commerçante. Consciente du succès de son adresse Web, elle a décidé d'ouvrir, pour les fêtes de fin d'année, et ce jusqu'au 24 décembre, une boutique éphémère, à Bruxelles. " Il est important que parents et enfants puissent appréhender ce type d'objets en direct, surtout pour les produits au design plus pointu qui ne sont pas toujours faciles à défendre sur un écran d'ordinateur ", justifie-t-elle. Les grandes enseignes de l'aménagement, elles aussi, se sont mises au pas, depuis quelque temps déjà. Chez Ikea comme chez Habitat, les concepteurs planchent sur des jouets à la fois éducatifs et beaux. " En cette période de crise, les clients recherchent davantage un équilibre prix-qualité, justifie-t-on chez Ikea. Ils veulent des objets durables tant dans les matériaux que dans les formes. L'idée est plutôt de créer des produits qui traversent le temps, par- delà les tendances éphémères. "L'un des produits phares de la société suédoise pour ce mois de décembre : la petite cuisine en bois. A cent lieues des versions en plastique vendues dans les magasins de jouets classiques, elle s'inspire directement d'un modèle " adulte " de la marque. Son allure relativement sobre, s'installe dès lors, en toute harmonie, dans un intérieur contemporain et fait le bonheur des parents. Car il est évident que les jouets design séduisent également - et peut-être surtout - les adultes, à la recherche d'articles ludiques adaptés à leurs mouflets mais ne jurant pas avec leur déco tirée à quatre épingles. Face à cette demande, Ikea a d'ailleurs conçu le " play furniture ". Soit " le meuble ludique ". " Il s'agit d'un objet qui n'est ni un meuble, ni un jeu, mais les deux à la fois. Comme les petites chaises, les balancellesà Elles sont à la fois utiles et belles dans une maison ", décrit-on chez Ikea. Les jouets design risquent donc bel et bien de débarquer en force dans la cheminée ou au pied du sapin, en cette fin d'année. Tout bon, selon certains spécialistes, pour l'imagination des petits ! La raison ? Les formes intuitives et souvent multifonctionnelles de ces jouets " nouvelle génération " stimuleraient la créativité des gosses. Ceux-ci pouvant, par exemple, faire d'un objet à bascule, un cheval, une moto ou un lion, au choix. " Il est vrai que les lignes de ces jouets peuvent d'abord convaincre les parents, concède Cécile Roederer de Smallable. Mais les enfants se les approprient aussi très vite. Et puis, ils permettent un éveil de la sensorialité intéressant, grâce à leur matière notamment : un bois lisse pour un petit vélo, une laine naturelle pour un doudou... Ça éveille immanquablement le toucher. "Saint Nicolas a donc intérêt à se recycler avant d'entamer sa tournée des chaumièresàCarnet d'adresses en page 99. Par Fanny Bouvry