Paisible bourgade nichée au milieu des champs, La Gacilly doit sa renommée à un seul homme : Yves Rocher. Fils de petits merciers dont la boutique trônait au milieu du village, le jeune Breton entame son parcours très tôt, vers l'âge de 14 ans. Nous sommes dans les années 50 lorsqu'il improvise un laboratoire dans le grenier parental pour y repenser la recette, à base de plantes, d'une vieille pommade hémostatique. Il vante les mérites de son produit dans la presse locale, en expédiant ses premières commandes... par la poste (du jamais-vu à l'époque). Très vite, les clients en raffolent. Le jeune Rocher décide de s'engager sur la voie des cosmétiques, proposant des préparations naturelles à des prix défiant toute concurrence. Non content d'être le premier à démocratiser les produits de beauté, il s'offre le luxe d'ouvrir un flagship store avant la lettre, avenue des Champs-Elysées, à Paris. Il passe alors du succès à la gloire, séduisant successivement la France entière, l'Europe, puis le reste du monde...
...

Paisible bourgade nichée au milieu des champs, La Gacilly doit sa renommée à un seul homme : Yves Rocher. Fils de petits merciers dont la boutique trônait au milieu du village, le jeune Breton entame son parcours très tôt, vers l'âge de 14 ans. Nous sommes dans les années 50 lorsqu'il improvise un laboratoire dans le grenier parental pour y repenser la recette, à base de plantes, d'une vieille pommade hémostatique. Il vante les mérites de son produit dans la presse locale, en expédiant ses premières commandes... par la poste (du jamais-vu à l'époque). Très vite, les clients en raffolent. Le jeune Rocher décide de s'engager sur la voie des cosmétiques, proposant des préparations naturelles à des prix défiant toute concurrence. Non content d'être le premier à démocratiser les produits de beauté, il s'offre le luxe d'ouvrir un flagship store avant la lettre, avenue des Champs-Elysées, à Paris. Il passe alors du succès à la gloire, séduisant successivement la France entière, l'Europe, puis le reste du monde... Décédé en 2009, Yves Rocher a laissé derrière lui un empire. Qui, parmi ses trésors, compte un centre de bien-être écologique installé à quelques enjambées de La Gacilly (environ une heure de route du Golfe du Morbihan). Baptisé La Grée des Landes, le lieu s'impose depuis trois ans comme le nouveau fleuron du groupe désormais dirigé par Jacques, le fils du fondateur. Fidèle au style de la marque, la bâtisse tout en bois et en pierre naturelle avance ses charmes avec une apparence aussi simple que plaisante. Quant au site, planté au coeur d'un domaine de dix hectares de forêts et de champs, il est proprement grandiose ! " Lors de sa construction, nous avons bien sûr songé à l'aspect esthétique. Mais ce sont surtout les facteurs écologiques qui nous ont intéressés, souligne Jacques Rocher. Nous avons fait appel aux technologies les plus modernes en matière de géothermie, d'énergie solaire et d'épuration des eaux. Le bois provient exclusivement de la région et les matériaux d'isolation sont tous d'origine naturelle. Nous avons également installé des toitures végétalisées partout, et même des nichoirs pour les oiseaux et les chauves-souris... " On y pose donc ses valises avec l'esprit léger. La nuitée se déroule entre des draps de coton bio, tandis qu'au matin, se dévoile une vue splendide sur la vallée habillée de verdure. On respire à pleins poumons un air chargé de rosée s'insinuant par la fenêtre ouverte. Le petit déjeuner, lui, déborde de saveurs : un buffet avec des petits pains, du fromage bio, de la confiture maison ou du flan breton. Manque de chance : nous sommes venus à La Grée des Landes pour tester la cure de détox... Pas question, dès lors, de succomber à toutes ces tentations. Au lieu de ça, direction le jardin pour une promenade matinale en compagnie d'un jus de citron tiède et d'une tranche de pain complet tartinée de miel (histoire que le métabolisme se mette en route). Que tout le monde se rassure : un peu plus tard, il est parfaitement autorisé de savourer un en-cas équilibré et savoureux à base de fruits, de graines et de fromage de chèvre (façonné par un éleveur bio du coin), arrosé d'une purifiante tisane de romarin fraîchement cueilli... Toujours au rayon nourriture, il faut évidemment parler du restaurant Les Jardins Sauvages, enseigne écolo-gastronomique de l'hôtel. Membre du mouvement Slow Food, le chef Gilles Le Gallès affiche résolument sa préférence pour les produits bio, du terroir et locaux. Le domaine possède d'ailleurs son potager (éco-certifié), son verger parsemé de pommiers et de poiriers, ainsi que ses propres ruches ! Quant à la viande et au poisson frais du jour, ils sont achetés à des fermiers et des pêcheurs de la région. Bien sûr, les hôtes qui participent à la cure de détox ont droit à un menu particulier, conçu pour ne pas surcharger l'organisme et éliminer les kilos superflus sans donner l'impression de se priver. Au programme : soupe de légumes crus mixés, coquilles Saint-Jacques à la vapeur nappées d'une sauce aux fruits de mer, mini-courgettes farcies, poisson blanc ou pigeonneau des bois... Bref, les calories sont quasi absentes, c'est raffiné et très varié. La clé ? Les produits malsains comme l'alcool et les sucreries sont bannis au profit d'un thé vert, d'une poire cuite ou d'une compote préparée avec les fruits du lieu... Après une petite séance de yoga (l'activité idéale pour stimuler les organes et se défaire des toxines), en route pour le spa L'Heure Végétale, havre de quiétude et de produits verts. Il y a vingt ans déjà, Yves Rocher avait choisi de jouer pleinement la carte de la nature en misant sur le cosmétique végétal pour élaborer ses produits de beauté. Une philosophie aujourd'hui intacte, qui se traduit par un aménagement respectant des critères écologiques très stricts : bois labélisé FSC (gestion durable), recyclage de la chaleur, neutralisation des émissions de CO2 ou absence de chlore... Même l'eau de baignade (purifiée par U.V.) est récupérée pour les installations sanitaires ou l'arrosage du jardin. Notre suggestion : le Rituel Vitalité Minceur, qui commence par un solide gommage à la silice de bambou (un exfoliant extrait du coeur des pousses) et se poursuit par un massage drainant à l'essence de myrte, de thé vert et de menthe poivrée. A la fois agréable, relaxant et vivifiant... Notre conclusion s'impose ainsi d'elle-même : La Grée des Landes, c'est l'atmosphère détendue d'un logement de vacances, l'hospitalité d'une chambre d'hôtes, le confort d'un hôtel de luxe et le calme de la nature. Un bol d'oxygène et de bienfaits, qui a le don de remettre un peu d'ordre dans l'esprit et le corps... sans mettre Mère Nature de mauvaise humeur. ?PAR KAT DE BAERDEMAEKER