L'histoire de Van Cleef & Arpels débute il y a plus d'un siècle, lorsque Lion Samuel Arpels, lapidaire néerlandais, s'associe à Paris au joaillier Alfred Van Cleef (qui est aussi son cousin éloigné). Plus tard, Alfred Van Cleef épouse Estelle, la fille d'Arpels. La société qui porte le nom des deux familles naît officiellement en 1906 et, peu après, s'installe sur la célèbre place Vendôme, juste en face d'un hôtel particulier qu'un certain César Ritz a transformé quelques années auparavant en ce palace que le monde entier connaît. Le succès de la jeune maison devient vite international. Les parures de rêve sont plébiscitées par les rois, les reines, les maharajas et les personnalités telles qu'Ava Gardner, Jackie Kennedy, Farah Diba, Wallis Simpson et Elizabeth Taylor.
...

L'histoire de Van Cleef & Arpels débute il y a plus d'un siècle, lorsque Lion Samuel Arpels, lapidaire néerlandais, s'associe à Paris au joaillier Alfred Van Cleef (qui est aussi son cousin éloigné). Plus tard, Alfred Van Cleef épouse Estelle, la fille d'Arpels. La société qui porte le nom des deux familles naît officiellement en 1906 et, peu après, s'installe sur la célèbre place Vendôme, juste en face d'un hôtel particulier qu'un certain César Ritz a transformé quelques années auparavant en ce palace que le monde entier connaît. Le succès de la jeune maison devient vite international. Les parures de rêve sont plébiscitées par les rois, les reines, les maharajas et les personnalités telles qu'Ava Gardner, Jackie Kennedy, Farah Diba, Wallis Simpson et Elizabeth Taylor. La saga est rythmée par quelques inventions géniales dont la plus célèbre est le " serti mystérieux ". Mis au point en 1933, il réunit un système breveté de rails et de glissières qui recouvre entièrement la structure de la parure de pierres précieuses, de façon à ce qu'elle soit totalement invisible. Les pierres épousent les courbes formes et tiennent comme par enchantement. En 1936, Van Cleef & Arpels crée sa célèbre montre Cadenas, commande spéciale de la duchesse de Windsor, qui devient " la " montre-bijou des années 30. C'est parce que, paraît-il, elle minaudait, qu'Estelle Arpels sera l'inspiratrice de la minaudière (l'ancêtre du sac du soir qui renfermait poudrier et rouge à lèvres). La maison parisienne est aussi réputée pour ses créations dignes d'un jardin enchanté : clips fées, papillons graciles ou oiseaux de paradis. Tout au long de son histoire, elle a su admirablement allier passé et présent, créativité et savoir-faire au développement international. Faut-il rappeler que le collier Zip né dans les années 50, trait d'union entre la haute joaillerie et la haute couture, est la création emblématique de Van Cleef & Arpels ? Cette pièce fabuleuse se réinvente aujourd'hui en quatre nouvelles versions. La première est en émeraudes, la deuxième en saphirs. La troisième est rehaussée de turquoises et de chrysoprases tandis que l'éclat de la quatrième est accentué par une succession de lapis-lazuli, de nacres blanches et de perles de cultures. La nouvelle collection de haute joaillerie, quant à elle, s'est emparée des Bals de Légende. Cinq ensembles de joyaux tirent leur inspiration de cinq bals mythiques : Palais d'hiver, du Siècle, Black & White, Oriental et Proust. La maîtresse des cérémonies est une danseuse étincelante, en l'occurrence la célèbre Ballerine, héroïne d'un clip créé en 1941. Gracieuse et somptueusement parée de pierres sublimes, elle mène la danse et nous entraîne dans la ronde des parures, des sautoirs et des bagues aux couleurs de l'hiver de Saint-Pétersbourg et des fastes de Venise au XVIIIe siècle. D'autres joyaux célèbrent le graphisme noir et blanc des années 30, la sensualité des danseuses sacrées ou la fraîcheur des " jeunes filles en fleurs ". La maison revisite aussi son motif iconique Alhambra. Les lignes Alhambra Vintage et Sweet Alhambra se nuancent d'or rose (sautoir, bracelet, collier, boucles d'oreille et bague), tandis que Magic Alhambra s'habille entièrement de diamants (sautoir, collier, pendentif, bracelet, motifs d'oreille, bagues). La collection Perlée, elle, emprunte le fameux liséré perlé des trèfles Alhambra et le déroule en bagues ou en bracelets, en or rose ou en or blanc. Ces petites merveilles simples et modernes préfèrent jouer la discrétion et sont en totale adéquation avec les désirs de mode des femmes d'aujourd'hui. Outre ces parures devant lesquelles on frissonne de plaisir, Van Cleef & Arpels forge son identité autour de montres très haut de gamme, baptisées Le Temps Poétique. Elles racontent, par exemple, les Voyages Extraordinaires de Jules Verne. Les cadrans s'animent d'une montgolfière qui s'élève dans le ciel, d'un volcan en éruption ou d'un scaphandrier explorant les reliefs sous-marins. Et on ne se lasse pas de contempler des ciels d'émail bleu turquoise, des animaux dont la fourrure est sertie de diamants ou des feuillages d'émeraude. PAR BARBARA WITKOWSKA