On reconnaît tout de suite la " patte " d'Antonio Antorini lorsque l'on voit la silhouette de cette impressionnante demeure se détacher sur l'horizon. En effet, cet architecte originaire de Lugano a toujours privilégié la recherche rationaliste dans ses créations. Ici, il a opté pour de grands pans de façade entièrement vitrés qui s'opposent à de vastes surfaces libres recouvertes d'enduit blanc. Un style résolument contemporain qui permet à la lumière du jour de pénétrer à flots dans toutes les pièces pour mettre en valeur les superbes meubles et oeuvres d'art qui décorent la villa.
...

On reconnaît tout de suite la " patte " d'Antonio Antorini lorsque l'on voit la silhouette de cette impressionnante demeure se détacher sur l'horizon. En effet, cet architecte originaire de Lugano a toujours privilégié la recherche rationaliste dans ses créations. Ici, il a opté pour de grands pans de façade entièrement vitrés qui s'opposent à de vastes surfaces libres recouvertes d'enduit blanc. Un style résolument contemporain qui permet à la lumière du jour de pénétrer à flots dans toutes les pièces pour mettre en valeur les superbes meubles et oeuvres d'art qui décorent la villa.Lorsque le bureau d'architecture Antonio Citterio & Partners se voit confier la conception de l'intérieur de la maison, l'édifice de quatre étages, dont un en sous-sol, est en voie d'achèvement. Il s'agit alors de définir avec précision l'agencement des pièces, des salles de bains et des finitions. Pour ne pas trahir le sens de l'architecture mise en oeuvre par Antonio Antorini, les éléments de décoration et les solutions de répartition des espaces doivent être parfaitement complémentaires. Une tâche enthousiasmante pour l'architecte-designer italien qui privilégie également un style fonctionnel et épuré à l'extrême: avec son équipe, il a, entre autres, aménagé les flagship stores de la marque Esprit à Milan, Amsterdam et Anvers. Grand admirateur de Le Corbusier et de Tadao Ando, Antonio Citterio décide donc en toute logique de meubler la maison avec beaucoup de parcimonie pour en transcender la beauté intrinsèque. Seuls impératifs à respecter: l'aménagement, au sous-sol, des espaces de services et d'une vaste zone dédiée au bien-être comprenant sauna, hammam et jacuzzi et, au rez-de-chaussée, des chambres d'enfants ainsi que de la zone réservée aux invités. Au premier étage, autour d'une immense terrasse qui semble se jeter dans la roselière, il est prévu d'installer la partie séjour et une grande cuisine. Le deuxième niveau, lui, doit être entièrement consacré aux appartements des maîtres des lieux avec deux bureaux et une zone de nuit. Enfin, un chemin couvert partant du salon mène à un édifice vertical de deux étages qui abrite la salle de musique, de billard et de réception. Antonio Citterio et ses associés ont donc scrupuleusement répondu à ces différents paramètres tout en réussissant à imposer leur style dans toute sa vérité. Grâce à l'extraordinaire générosité des espaces dédiés à chaque fonction, il a été possible d'organiser toutes les activités en totale autonomie. Les pièces à vivre, composées du séjour et de la cuisine, donnent sur les deux côtés de la grande terrasse du premier étage. Elles offrent une vue extraordinaire sur le lac tout en protégeant les occupants de la maison des regards extérieurs. Dans la cuisine très high-tech privilégiant l'aluminium brossé, une vaste table en chêne gris signée Maxalto permet d'accueillir de nombreux convives. Le séjour, décoré très sobrement de divans " Charles " et d'éléments de rangement " Cross " de B&B Italia, communique visuellement, grâce aux grandes baies vitrées, avec la salle à manger où trône une impressionnante table " Simplice " de Maxalto, entourée de chaises " Panton " de Vitra et de chaises " Solo " de B&B Italia. Le deuxième étage communique avec le living par le biais d'un bureau en mezzanine cerclé par une élégante rambarde métallique. Un corridor y court sur toute la longueur du bloc constitué par les salles de bains et la chambre à coucher. Cette véritable galerie abrite de grands placards entièrement dissimulés par des panneaux coulissants en chêne. Pour plus de discrétion encore, ces meubles de rangement se confondent avec les portes donnant accès aux différentes pièces. La chambre à coucher, presque entièrement occupée par le lit " Charles " de B&B Italia et sa tête en chêne sombre, conserve deux angles privés bien distincts avec une table équipée de panneaux dissimulant un petit compartiment à courrier pour madame et un fauteuil de détente assorti d'une lampe de lecture pour monsieur. " Ce qui fait d'un objet un classique, c'est sa relation avec son utilisation ainsi que sa capacité à vieillir tout en prenant de la valeur ", déclare Antonio Citterio (1). Une philosophie qui s'applique également au travail du maître en matière d'architecture... (1) " Designing the 21st Century ", par Charlotte et Peter Fiell, aux éditions Taschen.Serge Lvoff Photos: Fabrizio Bergamo Réalisation: Studio Collage