Peu de modifications en général mais toutefois un léger relooking ?

D'évidence, cette sixième génération se doit de conserver ce qui constitue les clés de son succès : un capot court, une ligne de caisse plongeante et un volume arrière important. Des modifications cependant : des phares plus allongés qui gagnent le haut des ailes ; une grille de calandre plus élancée et noire ; un grand logo plus visible comme sur la Sirocco et, enfin, des rétroviseurs au design plus ...

D'évidence, cette sixième génération se doit de conserver ce qui constitue les clés de son succès : un capot court, une ligne de caisse plongeante et un volume arrière important. Des modifications cependant : des phares plus allongés qui gagnent le haut des ailes ; une grille de calandre plus élancée et noire ; un grand logo plus visible comme sur la Sirocco et, enfin, des rétroviseurs au design plus dynamique intégrant les rappels des clignotants. Seul, l'arrière évolue peu. L'habitacle est en effet quasi luxueux avec ses instruments cerclés de chrome, tout comme les ouïes d'aération. Le système de navigation a été redessiné (désormais à écran tactile) et la nouvelle climatisation est bizone. L'ergonomie, bien pensée, donne immédiatement la sensation de confort et de bien-être. Les rangements sont nombreux. Volkswagen a soigné particulièrement l'accueil à l'arrière, en fournissant un espace généreux pour les jambes des passagers. Le coffre, lui, offre une bonne capacité de chargement variant de 350 à 1305 litres (la banquette arrière se rabattant en deux parties). En ce qui concerne la sécurité active, le constructeur allemand a prévu un ESP (contrôle dynamique de stabilité) de la toute dernière génération. Pour la sécurité passive, en revanche, la Golf comprend 7 airbags et un avertisseur pour le bouclage des ceinturesàLes ingénieurs d'Ingolstadt ont amélioré l'isolation acoustique du moteur et bannit quasiment tous les bruits de roulement. La Golf bénéficie également d'une suspension pas trop ferme et d'une direction agréable et précise. Remarquable : l'excellente position de conduite et l'instrumentation tombant impeccablement sous les doigtsàPositif : l'absolue fiabilité d'une voiture ayant fait ses preuves et évoluant vers le haut de gamme. Le point négatif : des options assez chèresàModèle testéVolkswagen Golf 1.4 l TSI Moteur 1.4 l 122 chevaux Consommation moyenne 6.2 l (chiffre constructeur) émission de CO2 144 g/km Prix de base de la voiture testée 19 940 euros Chantal Piret