1. J'ai la peau plus sÈche en hiver qu'en ÉtÉ

Lorsqu'il fait chaud, le corps régule sa température interne en transpirant. Lorsqu'il fait froid, il la maintient en fermant ses pores et en préservant au maximum son taux hydrique. Cela s'appelle l' " homéothermie " et c'est très efficace. Mais plus l'air est sec, comme souvent en hiver, plus s'évapore le peu d'humidité relâchée par la peau et plus celle-ci se cartonne.
...

Lorsqu'il fait chaud, le corps régule sa température interne en transpirant. Lorsqu'il fait froid, il la maintient en fermant ses pores et en préservant au maximum son taux hydrique. Cela s'appelle l' " homéothermie " et c'est très efficace. Mais plus l'air est sec, comme souvent en hiver, plus s'évapore le peu d'humidité relâchée par la peau et plus celle-ci se cartonne. Que faire ? Avant 50 ans, boire, boire, boire et oublier les diurétiques (les liquides organiques sont précieux). A partir de 50 ans, si l'on a la peau vraiment très sèche, une cure de DHEA, la fameuse " molécule de jeunesse ", réenclenchera la production de sébum. Et, à tout âge, il faut opter pour des formules grand confort comme la Crème nutritive compensatrice riche d'Avène ou, Hydramax + Active Sérum de Chanel. Au cours de la formation de l'embryon, les cellules se rejoignent par ce qui deviendra la partie médiane du corps. De facto plus épaisse à cet endroit, la peau y contient davantage de glandes sébacées. Ce qui ne l'empêche pas, syndrome bipolaire, d'être aride un peu plus loinàQue faire ? Ces deux zones antagonistes sont pourtant d'accord sur un point : elles détestent les produits décapants. De la douceur, donc. Il existe des soins qui combinent agents hydratants et équilibrants : Vinopure fluide de Caudalie, aux microéponges absorbantesou Fluide prodigieux anti-brillance au kaolin de Nuxe. Un matin, on se réveille toute fripée. Aurait-on pris dix ans en dormant ? Non, seulement subi une sévère déshydratation. Trop de soleil ? Trop d'excès festifs ? Trop d'effets météo ? Pour toutes ces éventuelles raisons, la peau assoiffée se creuse, révélant failles et ridules. Pas de panique : c'est réversible. Que faire ? A 30 ans, aller au hammam, boire beaucoup - bref, s'abreuver dedans et dehors. A 40, tirer profit de toutes les crèmes efface-rides. Ainsi, chez Dior, Capture R 60/80 XP Nuit, crème nuit correction rides, repulpe le visage grâce à un complexe multiactif. Bio-Performance Advanced Super Revitalizer de Shiseido, doté de puissants énergisants et d'acide hyaluronique bio, est, lui, un soin anti-décrépitude intensif. Les désagréments que l'on croit réservés à l'" âge ingrat " sont devenus transgénérationnels. Chez les femmes adultes, souffrant d'acné de plus en plus fréquemment, on incrimine le stress, le tabac, certains stérilets qui diffusent de la progestéroneàQue faire ? A 20 ans, forcer sur l'acide salicylique (antiseptique dont dérive l'aspirine), qui purifie et resserre les pores, et sur le zinc, qui normalise la production de sébum. On les trouve dans le Soin hydratant anti-imperfections Normaderm de Vichy. Recommandé idem, l'usage hebdomadaire d'un masque à l'argile comme Clarifying Clay Masque de SkinCeuticals. A 40 ans, éviter la poudre, dont les pigments peuvent être comédogènes, et choisir un soin équilibrant nocturne, car c'est la nuit que la peau fabrique le sébum. La Crème régénérante Mat-Chrono de Lierac additionne actifs anti-âge et matifiant. Un coup de pompe, et l'éclat s'en ressent. Les cellules mortes s'accumulent, prennent la poussière et ternissent le teint. Un bon gommage, et il n'y paraîtra plus. Mais il convient, surtout après 40 ans, de freiner sur la cigarette, cause de grisaille cutanée, et d'être attentive à son alimentation. Que faire ? Outre une légère exfoliation, deux fois par semaine, avec Hydra Feel, gommage action biologique d'Yves Saint Laurent pour activer l'oxygénation et rafraîchir la peau : une cure de vitamine C à titre de coup de fouet avec le Sérum aux vitamines Essentielles de Nars chez Sephora (afin de revitaliser et de stimuler la microcirculation) et un produit éclaircissant à plus long terme, la Lotion de clarté White Plus U de Clarins (aux agents kératolytiques pour décoller les vieilles peaux), promesse de teint pur retrouvé. La peau, interface de 2 m2 avec le monde, issue des mêmes cellules que le système nerveux, lui est intimement liée. Stress urbain, fatigue, désordres émotionnels s'y lisent comme à livre ouvert. Egalement mis en cause, le calcaire de l'eau citadine et le chauffage électrique. Un humidificateur domestique sera bienvenu. La pollution ? Ses dommages sont loin d'être prouvés. Que faire ? Une bonne crème humectante devrait suffire. Par exemple : Hydro-Protect d'Eucerin, Nutritic de La Roche-Posay. Passé 40 ans, il faut booster la production d'eau interne. Comme avec l'acide hyaluronique de la crème Collagenist Refiner de Helena Rubinstein.Attention à ne pas en faire trop : récurage, gommage et astiquage détruisent le film hydrolipidique. Ce qui excite les glandes. Lesquelles, par " séborrhée réactionnelle ", sécrètent encore plus de gras. Autre raison à ces débor-dements, l'alimentation. Chocolat et saucisson à foison ? Pas bon. Que faire ? Lever le pied sur le nettoyage obsessionnel, les glucides et les laitages, découvrir la pierre d'alun, bactéricide et constrictrice des pores. Avoir toujours sous la main un tube antiluisances de Pore Minimizer T-Zone Shine Control de Clinique et tester le Sérum réducteur de pores de Givenchy. Le manque de tonus tissulaire, accentué par l'attraction terrestre, est plus ou moins marqué selon la structure osseuse : saillante, ça tient ; ronde, ça tombe. Injustice compensée pour les peaux grasses par une meilleure hydratation interne et une meilleure densité, soit au final beaucoup moins de rides que les peaux sèches. Que faire ? Les dermatos préconisent des soins de médecine esthétique précoces : l'acide hyaluronique injecté en petites doses ne fige rien, retend les tissus et prévient le recours au lifting trop tôt. En attendant, ou en complément, on use bien sûr de soins ciblés antirelâchement. CompleteLift de Roc stimule les fibres d'élastine et rétracte légèrement l'épiderme. ExpertLift de Nivea Visage, lui, active le collagène grâce à l'acide hyaluronique et remonte les volumes. Bien sûr, l'héritage génétique détermine la qualité de l'épiderme et son aptitude au vieillissement. Mais pas seulement. Le mode de vie joue aussi. On sait que le tabac abîme la peau, le manque de soins réguliers et sans doute une alimentation trop riche. Voyez les centenaires d'Okinawa : du poisson, du riz et pas de rides ! Que faire ? Tenter de changer d'habitudes, réparer ce qui peut l'être : à 30 ans, rien n'est perdu. Time Zone d'Estée Lauder réveille les sirtuines (molécules dont les centenaires susnommés sont largement pourvus) et vise à la régénération cellulaire. Un produit ciblé ? Avec Success Eye Tech de Guerlain (Soin Anti-Rides Rehausseur Yeux), fruit d'une technologie d'avant-garde, le contour de l'£il est lissé en atténuant visiblement rides et ridules. Plus l'épiderme est fin (il perd la moitié de son épaisseur entre 20 et 60 ans), plus il est fragile et susceptible d'être irrité par les variations de température, les agressions climatiques. Les microvaisseaux de la peau se dilatent pour un rien et, in fine, les rougeurs s'installent. Que faire ? Y aller mollo sur l'alcool ou les épices et se rassurer : les anti-inflammatoires limitent, voire préviennent cette réactivité. Et surtout l'empêchent de virer couperose. Aquasource Biosensitive SOS Anti-Rougeurs de Biotherm, grâce à ses oméga-3 et 6, a une action régulatrice et apaisante. Plantidote Mega-Mushroom Face Serum du Dr Andrew Weil for Origins, s'attaque quant à lui à l'oxydation, source de nombreuses irritations. Dossier réalisé avec l'aide du dermatologue Michel Canesi. Dossier réalisé par Maïté Turonnet