"Regardez-moi cette merveille ! Un véritable clos du bonheur. Si je devais utiliser la langue des joailliers, je parlerais de "serti clos", comme quand un diamant est entouré d'une feuille de métal ", s'extasie Christophe Waterkeyn devant les 20 ares du vignoble situé dans l'enceinte des ruines de l'abbaye de Villers-la-Ville. Difficile de ne pas être séduit par la comparaison : tout comme des pierres précieuses, 700 pieds de vigne reposent en paix à l'ombre d'une muraille séculaire. Il n'y a pas que la douceur de vivre inhérente à cet havre en terrasses qui émeuve le maître de chai. Il poursuit avec une vraie gourmandise dans la voix : " Cet endroit possède la densité de passion au mètre carré la plus élevée au monde. " Il faut avouer qu'il n'est pas si courant de voir des hommes et des femmes consacrer leur temps libre à une activité qui ne soit ni lucrative, ni consumériste. " Sur 130 membres, nous en comptons 55 qui sont actifs. Ils sont présents dix-huit samedis par an pour tailler, débroussailler, traiter... Bre...