Renseignements

Il n'existe pas d'Office de tourisme mexicain en Belgique. Il faut s'adresser au Conseil de promotion touristique du Mexique, Interface Tourisme, 4, rue Notre-Dame-des-Victoires, à 75002 Paris. Internet : www.visitmexico.com
...

Il n'existe pas d'Office de tourisme mexicain en Belgique. Il faut s'adresser au Conseil de promotion touristique du Mexique, Interface Tourisme, 4, rue Notre-Dame-des-Victoires, à 75002 Paris. Internet : www.visitmexico.com La péninsule du Yucatán ne présente aucun danger et l'accueil y est des plus chaleureux et respectueux. Malgré son charme, Playa del Carmen ressemble trop, par certains côtés, à une colonie américaine. Contentez-vous d'atterrir à Cancún et d'en repartir aussi vite, cette mégalopole balnéaire ressemble à tout sauf au Mexique que l'on recherche. Hôtel Basico et hôtel Deseo Les deux à Playa del Carmen. Même famille, Condesa, la signature hype de l'hôtellerie mexicaine, et même esprit, Design Hotel, l'autre signature. Internet : hotelbasico. com et hoteldeseo. com Amansala, à Tulum Des cabanes avec une touche déco sur une plage paradisiaque, tablées communes et nuits éclairées à la bougie. Yoga pour les volontaires. Internet : amansala. com Villa Delfines , sur l'île d'Holbox Quelques cabanes, une île du bout du mondeà et le dés£uvrement total. Le tout dans un contexte écotourisme pour donner du sens à son séjour. Internet : www.holbox.com Hacienda Chichen, à Chichén ItzáSuperbe propriété, fréquentée par des archéologues, depuis la découverte du site au xixe siècle. On aime particulièrement l'esprit de la maison, complètement engagée depuis des années dans la défense de la culture maya et la protection de l'environnement avec la fondation Maya qui soutient différents projets sociaux (écoles, programme d'éducationà) mais aussi écologiques (reforestation). L'occasion de découvrir les soins du Spa, inspirés de l'héritage holistique maya, et de s'initier à la médecine par les plantes. Le plus . Une situation idéale pour partir à la découverte du site archéologique de Chichén Itzá, l'un des plus spectaculaires du Mexique. Internet : www.haciendachichen.com Hôtel Basico Villa Delfines Près de Campeche. Un paradis perduà Le charme fou de ce lieu tient dans le caractère intact de son architecture coloniale. Des suites aux salles de bains sublimes, éclairées par des jalousies entrouvertes sur la jungle, des baignoires extérieures aux lits de repos à baldaquin sous un ciel de lianes, on est envoûté par ce lieu hors du commun. Quant au Spa, il n'a rien d'un Spa et c'est bien là toute sa beauté : des lits de massage séparés par un simple paravent et placés dans le dénuement total d'un corps de bâtiment du xviiie siècle. Mais aussi son restaurant pour sa cuisine tout en délicatesse. La situation idéale pour visiter Campeche, sorte de petit Saint-Malo sur le golfe du Mexique. Internet : www.thehaciendas.com Coqui-Coqui C'est la délicieuse surprise de ce séjour. A deux pas du couvent San Bernardino, un bijou caché dans la paisible ville coloniale de Valladolid, noyé dans un jardin embaumant les fleurs tropicales, créateurs de parfum oblige. Ou l'émanation du concept art de vivre Coqui-Coqui. Une maison 100 % déco à louer avec tous les services d'un hôtel. Internet : coquicoqui. com Haciendas Comme les Paradores en Espagne, les Pousadas au Portugal, la péninsule du Yucatán a ses Haciendas. Même formule, des hôtels de charme dans des demeures historiques pour un voyage hors du temps garanti. Cinq adresses de rêve pur à s'offrir. Internet : thehaciendas. com À Playa del Carmen La Cueva del Chango. Parfait pour un petit déjeuner en retrait de la ville, dans le calme absolu d'un jardin. À Tulum Casa Violeta. Littéralement sur la plage, les pieds dans l'eau, cuisine italienne sans prétention. Mezzanine. Bar-restaurant trendy, cuisine thaïe pour les blasés du guacamole, à deux pas de la pyramide. Zebra. Pour un dîner romantique bercé par les vagues, sans doute le meilleur ceviche du séjour. À Valladolid Meson Del Marques. Cuisine traditionnelle autour du superbe patio de cet hôtel stratégique sur la place de la cathédrale. À Mérida Pancho's. Bar-restaurant ouvert le soir, avec un agréable patio, en compagnie des héros nationaux affichés aux murs (Emiliano Zapata et des figures du cinéma). Boutique-Café Coqui-Coqui à Valladolid. Outre les parfums aux effluves exotiques de la marque confidentielle pour happy few, une sélection raffinée d'artisanat (chapeaux, ceintures, étoles en sisal), de livres, sans oublier le délicieux espace café avec pâtisseries traditionnelles. Un lieu unique savamment orchestré par Francesca Bonato devant le couvent. Centre d'artisanat à Izamal. Autre belle surprise que ce magnifique complexe musée-café-Spa boutique avec des produits triés sur le volet mettant en valeur les savoir-faire traditionnels (bijoux en argent, hamacs, chapeaux de paille, tissage du sisalà). Sur la place, devant le couvent. Sur les marchés. Blouses brodées, sacs en plastique à l'effigie des trois grands mythes mexicains : la Vierge de Guadalupe, Zapata, Frida Kahlo. Les pyramides Mayas. Le trio incontournable : Tulum, Chichén Itzá et Uxmal. Plus une foule d'autres sites moins touristiques, tel Coba. Un conseil : le son et lumière de Chichén Itzá est une merveille.Le Carnaval de Mérida entre le 18 et le 25 février. L'équinoxe de printemps , le 21 mars, sur plusieurs sites mayas : en particulier Chichén Itzá. A découvrir sous un jour spectaculaire lors de l'apparition d'une figure du Serpent à Plumes sur le temple de Kukulcán. Guides et films Mexique, Guides Bleus, Hachette et Lonely Planet ; Monde maya, guide Gallimard. Les films de la nouvelle vague mexicaine avec Gael Garca Bernal, bien sûr ( Y tu Mamá también, d'Alfonso Cuarn, 2001), le plus gros succès commercial mexicain à ce jour, et Amores perros (Amours chiennes) de A. G. Iñárritu, le dernier film du réalisateur avant son départ pour Hollywood ( 21 grammes, Babel).