A Bruxelles, le quartier du Sablon abrite la dernière adresse où il fait bon être vu. Un récent bar à gin ? Une cantine à burger ? Nullement. Pour une fois, le buzz ne se mange pas. La nouvelle enseigne du moment se nomme Bayer & Bayer. On la repère de loin grâce à la présence d'un poteau rotatif marqué de bandes en spirales bleu, blanc et rouge. Pour qui connaît la culture anglo-saxonne, le signe ne trompe pas : c'est bel et bien un barbier qui s'est établi ici. De fait, le " barber pole ", en français le " poteau de barbier ", est l'emblème de la corporation de ceux qui manient le coupe-chou et le blaireau. Cette signalétique terriblement photogénique - on se croirait dans un vieux film - remonte au Moyen Age. A l'époque, la profession était amenée à se servir autrement de ses lames. Elle pratiquait " des saignées, de petites opérations de chirurgie, voire même l'arrachage de dents ", comme le rappelle Wikipédia. Pour se faciliter la tâche, les pros de la barbe tendaient des bâtons de couleur bleue à leurs clients qui les serraient fort afin de rendre leurs veines saillantes. Ces mêmes bâtons servaient à faire sécher les bandages encore inutilisés ainsi que ceux rendus vermillon par le sang. Avec le temps, cette composition à la fois bleue - la couleur du bâton -, rouge - le sang -, et blanche - le bandage immaculé - s'est stylisée pour devenir un signe distinctif.
...