Le Corbusier (1887-1965) était suisseà Suisse aussi, le duo Jacques Herzog - Pierre de Meuron, qui a récemment fait l'actualité avec la VitraHaus, ce " mikado " de maisons conçu pour abriter le tout nouveau showroom du label Vitra à Weil am Rhein (lire aussi le Vif Weekend du 12 mars dernier). Suisses encore Peter Zumthor, créateur, à Vals, de thermes hyperdesign, ou Mario Botta, auteur, lui, de l'ultramoderne cathédrale d'Évry. Rivalisant de créativité, maints architectes suisses se hissent à la pointe de leur discipline. Et le pays de Guillaume Tell peut s'enorgueillir ainsi d'abriter des prodiges d'architecture contemporaine. 1. De nombreux bureaux d'architectes sont basés à Bâle, ce qui explique qu'il y ait tant de bâtiments remarquables dans cette ville et ses environsà Parfois, d'ailleurs, à des endroits inattendus, comme le poste d'aiguillage ferroviaire (15, Münchensteinstrasse), dont l'édification a été achevée en 1999 par Herzog & de Meuron. Cette imposante construction asymétrique - qui atteint 20 mètres de hauteur - annonce déjà l'architecture du xxie siècle. à noter...

Le Corbusier (1887-1965) était suisseà Suisse aussi, le duo Jacques Herzog - Pierre de Meuron, qui a récemment fait l'actualité avec la VitraHaus, ce " mikado " de maisons conçu pour abriter le tout nouveau showroom du label Vitra à Weil am Rhein (lire aussi le Vif Weekend du 12 mars dernier). Suisses encore Peter Zumthor, créateur, à Vals, de thermes hyperdesign, ou Mario Botta, auteur, lui, de l'ultramoderne cathédrale d'Évry. Rivalisant de créativité, maints architectes suisses se hissent à la pointe de leur discipline. Et le pays de Guillaume Tell peut s'enorgueillir ainsi d'abriter des prodiges d'architecture contemporaine. 1. De nombreux bureaux d'architectes sont basés à Bâle, ce qui explique qu'il y ait tant de bâtiments remarquables dans cette ville et ses environsà Parfois, d'ailleurs, à des endroits inattendus, comme le poste d'aiguillage ferroviaire (15, Münchensteinstrasse), dont l'édification a été achevée en 1999 par Herzog & de Meuron. Cette imposante construction asymétrique - qui atteint 20 mètres de hauteur - annonce déjà l'architecture du xxie siècle. à noter : la tour en cuivre est en réalité une cage de Faraday destinée à protéger l'appareillage électronique de la foudre. 2. À Zurich, l'un des bâtiments-phares est le Freitag Flagship Store (17, Geroldstrasse) de Spillmann & Echsle. Constitué d'un empilement de conteneurs maritimes, il s'impose comme une véritable folie architecturale contemporaine. 3. En 2003 s'est ouvert à Bâle un nouveau centre d'art : le Schaulager (19, Ruchfeldstrasse, www.schaulager.org), qui sert à la fois de dépôt pour la collection de la Emanuel Hoffmann Foundation et d'espace d'exposition. Il héberge notamment des £uvres de Klee, Delaunay, Ernst, Beuys, Nauman et des expressionnistes flamands. Ce dépôt d'art unique en son genre, imaginé par Herzog & de Meuron et installé en plein zoning industriel, affiche un volume particulièrement imposant et puissantà sans fenêtres. 4. Dans le village de St Moritz, l'architecte britannique Norman Foster a dessiné des immeubles à appartements baptisés Chesa Futura et The Murezzan. Tous deux ont été largement réalisés en bois en s'inspirant de techniques de construction traditionnelles. Le Chesa Futura, dont la forme rappelle celle d'une citrouille, est recouvert de tuiles de bois. 5.Valerio Olgiati est indubitablement l'un des architectes les plus fascinants de Suisse. Ses projets sont résolument contemporains, mais sans bouder quelques fioritures, voire même le recours à des techniques plus traditionnelles. À Flims, où est installé son bureau, il a construit une Yellow House (peinte en blanc, en réalité) aux murs massifs en pierre naturelle. En 2007, il a signé pour le musicien Linard Bardill une somptueuse maison au c£ur du village classé de Scharans : les murs, en béton recouvert d'une patine rougeâtre, sont ornés de rosettes. 6. Worb, une petite ville des environs de Berne, s'est dotée en 2002 d'une nouvelle gare conçue par les ingénieurs Grisons, Conzett, Bronzini et Gartmann. Un projet modeste, mais tout en élégance, à l'architecture fragmentée de béton et d'acier poli. 7. Le Rolex Learning Center de Lausanne, au c£ur du campus de l'Ecole Polytechnique, est le bâtiment contemporain le plus excentrique de Suisse. Cet opus improbable, dont l'apparence ne peut souffrir aucune comparaison - tout au plus évoque-t-il un coquillage aux formes biscornues - a été imaginé par l'un des plus grands bureaux d'architectes au monde, Sanaa Architects. Cette entreprise japonaise, dirigée par Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, a développé une approche philosophique de l'architecture : le bâtiment ondoyant se compose ainsi d'un amas de couloirs et d'espaces ondulants, qui lui confèrent un aspect organique. 8. À Chiasso, à la frontière italienne, un ancien terrain industriel en plein centre-ville accueille aujourd'hui le Max Museo, érigé en 2005 par la fondation Max Huber-Kono en hommage à Max Huber et Takashi Kono, deux icônes des arts graphiques contemporains en Suisse. Le bâtiment est en réalité un ancien hangar transformé par le bureau Durisch + Nolli. 9. Lausanne héberge également une prestigieuse école de design, l'Ecal (Ecole Cantonale d'Art de Lausanne, 5, avenue du Temple), dont le bâtiment a été conçu par Bernard Tschumi, à qui l'on doit également le nouveau musée de l'Acropole à Athènes. L'établissement est parvenu à attirer des designers de renom comme Konstantin Grcic ou les frères Bouroullec. 10. La grande découverte ? Sans aucun doute Gion Caminada. Dans le village montagnard de Vrin (Grisons), cet architecte a érigé de magnifiques maisons en bois : contemporaines dans leur style, mais bâties selon les techniques de construction traditionnelles. Ces créations à petite échelle, d'inspiration écologique, constituent un excellent exemple d'architecture contemporaine s'inscrivant dans un contexte historique. 11. Très poétique, la volière aménagée en 2008 au Bois de la Bâtie, un petit zoo à un jet de pierre de Genève. Imaginée par le bureau Group 8, tout en transparence, elle semble reposer sur les branches où se perchent les oiseaux ! 12. La station de ski d'Arosa s'est elle aussi enrichie de quelques projets très pointus, tel l'hôtel Tschuggen Bergoase de Mario Botta, avec ses hauts toits en ogive qui laissent entrer une douce lumière et, le soir, illuminent le paysage. Arosa s'est également équipé d'un superbe remonte-pente (2, Bildstöcklistrasse) signé, lui, par le bureau Bearth & Deplazes. Une fois à demi-enneigé, il se fond complètement dans son environnement. par piet swimberghe