C'est un dimanche de mars, le surlendemain de son défilé parisien, entre les portants de sa collection automne-hiver dans son showroom du Marais, Julien David, vêtu en Julien David, c'est son habitude, reçoit les acheteurs - ici, on parle japonais, anglais, italien, français. Il a un pedigree particulier, ce créateur trentenaire : formé à New York à la Parsons The New School for Design, passé par les studios de Narciso Rodriguez et de Ralph Lauren, parti à Tokyo parce qu'il avait envie de changer d'air, il lance sa collection à son nom et " made in Japan " en 2008, défile à Paris pour la première fois en 2011, gagne le Grand Prix de l'Andam (lire par ailleurs) en 2012, cumule les lignes Femme et Homme l'année suivante, collabore désormais avec Quiksilver et vit à Londres, il était temps de bouger. Julien David est entré dans un nouveau cycle de vie, ça lui va plutôt bien.
...