A vec la salle de bains et le salon, la cuisine est l'une des pièces de la maison qui jouit d'un capital affectif très important. Non seulement on y passe quotidiennement beaucoup de temps mais c'est aussi et surtout le lieu où on laisse libre cours à sa fantaisie et à son imagination gourmandes pour mitonner de bons petits plats pour sa famille, ses amis ou, tout simplement, pour soi. Choisir la cuisine qui répond parfaitement à ses besoins est une entreprise complexe qui peut réserver de nombreuses surprises. Comment reconnaître le plan de travail idéal ? Comment faire son choix entre les plaques de cuissons électriques et au gaz ? Quels appareils électroménagers répondent le mieux à nos attentes ? La liste des interrogations peut sembler bien longue mais mieux vaut se poser toutes ces questions pour éviter de faire les mauvais choix. Petit tour d'horizon des nouveautés pour vous permettre d'y voir plus clair et de cerner vos besoins avec précision.
...

A vec la salle de bains et le salon, la cuisine est l'une des pièces de la maison qui jouit d'un capital affectif très important. Non seulement on y passe quotidiennement beaucoup de temps mais c'est aussi et surtout le lieu où on laisse libre cours à sa fantaisie et à son imagination gourmandes pour mitonner de bons petits plats pour sa famille, ses amis ou, tout simplement, pour soi. Choisir la cuisine qui répond parfaitement à ses besoins est une entreprise complexe qui peut réserver de nombreuses surprises. Comment reconnaître le plan de travail idéal ? Comment faire son choix entre les plaques de cuissons électriques et au gaz ? Quels appareils électroménagers répondent le mieux à nos attentes ? La liste des interrogations peut sembler bien longue mais mieux vaut se poser toutes ces questions pour éviter de faire les mauvais choix. Petit tour d'horizon des nouveautés pour vous permettre d'y voir plus clair et de cerner vos besoins avec précision. Selon un vieil adage, les grands cuisiniers ne jureraient que par les tables de cuisson au gaz. Le gaz offre en effet un confort de cuisson indéniable grâce à sa rapidité de réaction. Lorsqu'un liquide manque de déborder, il suffit de diminuer l'intensité de la flamme pour que tout rentre dans l'ordre. Question sécurité, les taques au gaz sont souvent équipées d'un thermocouple, un système de sécurité qui coupe automatiquement l'arrivée de gaz si la flamme s'éteint à cause d'un courant d'air ou d'un débordement. Les " options " se multiplient. Ainsi bon nombre de fabricants proposent désormais aussi des tables équipées d'un grand brûleur spécialement conçu pour accueillir un wok. Cependant, les taques électriques de la dernière génération ont fait des progrès impressionnants et n'ont plus grand-chose à envier aux tables de cuisson au gaz. D'ailleurs les chefs les plus réputés n'hésitent plus à en équiper leurs cuisines multiétoilées. Mais, attention, une taque électrique peut en cacher une autre. En ce domaine, en effet, plusieurs technologies distinctes se côtoient : les résistances électriques, les lampes halogènes et l'induction. Dans le cas de taques électriques en vitrocéramique, la chaleur est dégagée par des résistances électriques. Elles sont désormais très au point et atteignent la température souhaitée en quelques secondes à peine. Seul bémol, une fois la chaleur demandée atteinte, le temps de réaction pour abaisser la température est plus long qu'avec une taque au gaz. La technologie des lampes halogènes, elle, met en £uvre des ampoules électriques qui réagissent très rapidement à la commande et, avantage non négligeable, consomment nettement moins qu'une résistance. L'induction est la dernière technologie en date mais aussi la plus onéreuse. Dans ce cas, c'est un champ magnétique qui transmet la chaleur au fond de la casserole. Avantage ? Une vitesse de réaction instantanée et une très faible consommation d'énergie. En outre, la taque de cuisson et les bords de la casserole ne chauffent pas puisque c'est le fond de la casserole seul qui transmet la chaleur aux aliments. Seul inconvénient de cette technologie, les casseroles doivent impérativement posséder un fond en acier. A défaut, vous devrez vous équiper d'une nouvelle batterie de cuisine. Sachez enfin que certains fabricants proposent également des solutions mixtes qui associent gaz et électricité pour offrir un maximum de souplesse et de confort. Pour couper, hacher, peler, battre ou mixer en toute sérénité, mieux vaut prévoir un plan de travail de dimensions généreuses. Ici aussi, les options sont nombreuses. Le laminé est certainement le matériau le moins onéreux et le plus populaire. Il est disponible en une infinité de couleurs et de motifs. Il imite quasi à la perfection le marbre, la pierre ou encore le bois. En choisissant un décor en relief, votre plan de travail sera moins sensible aux griffes. Un cuisinier averti en vaut deux ! La pierre naturelle et le marbre sont très prisés pour le moment. Solides et inusables, ces matériaux chers et luxueux traversent les ans sans dommage si l'on prend toutefois certaines précautions, les acides comme le vinaigre ou le jus de citron peuvent en effet les attaquer. Parmi les matériaux synthétiques, le Corian semble promis à un bel avenir. Composé de minéraux et de résine acrylique, teinté dans la masse, il affiche une solidité à toute épreuve. Il peut être façonné à la carte pour prendre pratiquement n'importe quelle forme. L'acier inoxydable est également très à la mode dans sa version satinée, mate, brossée ou polie. Inaltérable, ce matériau résiste très bien à la chaleur tout en assurant une hygiène parfaite puisque les saletés et autres débris alimentaires ne peuvent s'y incruster. Enfin, le bois continue à faire des émules auprès des amateurs de matières naturelles. Il faut toutefois veiller à le vernir ou à l'enduire régulièrement d'une huile spécifique pour l'imperméabiliser. Seul inconvénient, il est très sensible à la chaleur et il faut donc faire attention de ne pas y déposer une casserole sortant du feu sous peine de voir apparaître une auréole noire. On peut, enfin, métisser les matériaux pour créer un patchwork du plus bel effet. Les meubles de cuisine les plus élégants et les mieux agencés ne sont pas d'une grande utilité s'ils ne sont pas équipés d'appareils électroménagers performants. En ce domaine également, les évolutions sont sensibles et les solutions multiples. Du point de vue esthétique, la tendance est à la sobriété. Les poignées et autres boutons se dissimulent pour ne laisser entrevoir que des lignes pures et élégantes. Les fours, par exemple, jouent désormais la carte de la flexibilité. Ils combinent différentes techniques pour des résultats de cuisson impeccables et rapides. En général, ils proposent la convection grâce à des éléments chauffants placés dans la sole et dans la voûte ; l'air pulsé permettant une cuisson très régulière des aliments. Les micro-ondes permettent, eux, de gagner un temps précieux. Très prisés par les plus grands chefs coqs, les fours à vapeur se démocratisent et sont enfin accessibles aux particuliers. Ce mode de cuisson rapide et très sain permet de préserver les couleurs et les précieuses vitamines des aliments les plus divers. Avantage non négligeable, les plats ne peuvent pas y brûler puisqu'ils cuisent dans une atmosphère humide. Certains modèles perfectionnés disposent également d'un gril permettant de faire dorer viandes, pizzas et autres gratins. Avant de cuisiner, il s'agit également de conserver ses provisions dans de bonnes conditions. Les réfrigérateurs et les surgélateurs contemporains font appel à des technologies savamment étudiées telles que celle du froid ventilé ou " No Frost ". Le principe ? Une ventilation multidirectionnelle qui dirige de l'air froid directement sur les aliments. Dans la partie réfrigérateur, ce système assure une plus grande stabilité thermique et, par conséquent, un rendement optimal. En outre, l'air sec évite la détérioration des aliments par des odeurs et des arômes étrangers tout en conservant leur fraîcheur. Dans le compartiment surgélation, la technologie " No Frost " se traduit par l'absence de givre sur les parois et dispense donc de la fastidieuse corvée de dégivrage. Après les joies de la cuisine vient tout naturellement le " plaisir " de la vaisselle. Les lave-vaisselle dernier cri nous débarrassent de toutes les corvées. Grâce à leurs paniers ajustables en hauteur, ils accueillent enfin les grands plats et les casseroles hautes. Leurs nombreux programmes permettent de triompher de tous les degrés de salissures et la fonction demi-charge s'avère particulièrement pratique pour les célibataires qui peinent à remplir une machine douze couverts. Pour les personnes hyperattentives à l'hygiène, certains fabricants vont même jusqu'à proposer un programme de rinçage supplémentaire à 66°C réduisant tout risque de contamination bactérienne. Toutes ces opérations se déroulent désormais dans un silence quasi monacal tout en consommant un minium d'eau et d'énergie. Résolument contemporaines, à la limite du laboratoire d'expérimentation culinaire, ou de facture plus classique et conviviale, les cuisines d'aujourd'hui ont vraiment tout pour nous rendre la vie plus agréable et nous inciter à la gourmandise. Laissez la séduction opérer et enfilez votre tablier... Serge Lvoff