Où loger ?

Hotel Art (1.). Cet hôtel qui bénéficie d'une situation exceptionnelle dans la via Margutta (la rue des antiquaires) affiche un look mariant admirablement style futuriste et peintures murales du xixe siècle. Seul bémol : le confort n'est pas à la hauteur du décor. Cet établissement, qui fut dans le passé un pensionnat, est doté de petites chambres mal insonorisées donnant sur un patio central. Les meubles modernes des espaces communs se révélent anguleux et peu propices à la détente. A privilégier : les chambres 405 et 401 offrant une vue charmante sur les toits de tuiles des demeures voisines.
...

Hotel Art (1.). Cet hôtel qui bénéficie d'une situation exceptionnelle dans la via Margutta (la rue des antiquaires) affiche un look mariant admirablement style futuriste et peintures murales du xixe siècle. Seul bémol : le confort n'est pas à la hauteur du décor. Cet établissement, qui fut dans le passé un pensionnat, est doté de petites chambres mal insonorisées donnant sur un patio central. Les meubles modernes des espaces communs se révélent anguleux et peu propices à la détente. A privilégier : les chambres 405 et 401 offrant une vue charmante sur les toits de tuiles des demeures voisines. 36, Via Margutta, à 00187 Rome. Tél. : + 39 06 32 87 11. Internet : www.hotelart.it La Casa del Caffè Tazza d'Oro (2.). La Tazza d'Oro, ouverte depuis 1946 possède une réputation d'airain ! Ici, on vous sert les meilleurs petits déjeuners de Rome. Au menu : cappuccino crémeux et cornetto (une sorte de croissant fourré à la crème ou à la confiture). Quand revient la belle saison, il ne faut pas hésiter à y commander une granita di caffè, un granité coiffé d'une délicieuse crème fraîche. En quittant cet endroit qui fleure bon les cafés torréfiés du monde entier, il faut y acheter le Regina dei caffè, un mélange de cafés légendaires imaginé par la maison. Un délice ! 84, Via degli Orfani (quartier du Panthéon), à 00186 Rome. Tél. : + 39 06 678 97 92. Internet : www.tazzadorocoffeeshop.com Palazzo delle Terme (3.) (Piscine Coni Foro Italico). Vous touchez ici à une partie de l'Histoire italienne et sa période fasciste avec la piscine olympique construite dans les années 1930 à l'usage exclusif du Duce Benito Mussolini (le gymnase privé est fermé au grand public). Son intérêt : ses mosaïques représentant des boxeurs, nageurs et lutteurs musclés dans des poses des plus martiales. Etonnant aussi : les slogans fascistes qui ornent le sol carrelé... Toute une époque... 3, Piazza Lauro De Bosis, à 00194 Rome. Tél. : + 39 06 36 85 75 64. Supperclub (4.). Quand le (très) ancien rencontre l'hypermoderne, cela donne ce magnifique espace faisant écho à ses homonymes d'Amsterdam, San Francisco ou Istanbul. C'est en effet dans des anciens bains édifiés par Néron que le groupe d'architectes néerlandais Concrete propose de manger à la romaine (c'est-à-dire allongé) dans une ambiance de cabaret avec DJ, live music et projection sur écran géant. Ouvert dès 20 h 30, le Tout-Rome hype se bouscule ici pour un repas à quatre plats et un spectacle qui dure deux heures. La cuisine n'étant pas toujours au top, on peut y venir pour tout simplement y boire un verre. Petite précision : l'endroit est difficile à trouver et il est toujours bon de se munir du plan du site web avant de s'y aventurer en taxi. 14, Via de Nari (Panthéon), à 00186 Rome. Tél. : + 39 06 68 80 72 07. Internet : www.supperclub.com Tad (5.). Pour un shopping branché et d'avant-garde avec des griffes comme Alexander McQueen, les chaussures Nuyorica, des meubles, des compils et des livres. La boutique comprend aussi un fleuriste, un café et un salon de coiffure ! 155a, Via del Babuino, à 00187 Rome. Tél. : + 39 06 32 69 51 31. Internet : www. taditaly. com (*) Toutes ces adresses et informations sont extraites du " Wallpaper* City Guide Rome ", Phaidon. Lire aussi Weekend Le Vif/L'Express du 23 mars dernier.