C'est une copie conforme du Titanic de jadis qui, d'ici quelques mois, sera mise à flots pour une croisière inaugurale entre la Chine et Dubai - a priori, aucun iceberg en vue. Un retour très attendu que l'on doit au milliardaire australien Clive Palmer qui, en collaboration avec la compagnie britannique Blue Star Line, a travaillé d'arrache-pied pendant plusieurs années sur la renaissance du mythe. A l'intérieur, ce sera comme si rien n'avait changé : café parisien, bains turcs, escalier géant, salle de bal, dorures, boiseries et verreries. Les nouveautés viendront surtout de la technologie, puisque le navire répondra aux normes de sécurité les plus modernes, avec système de navigation et radars numériques. Mieux : cette fois-ci, promis, il y aura des gilets et des canots de sauvetage pour tout le monde, histoire d'éviter que Leonardo DiCaprio et Kate Winslet ne doivent nous refaire pleurer dans un Titanic 2.

© sdp
© sdp