QUI ?

Ferdinando Scianna (1943, Bagheria, Sicile) appartient à la catégorie des photographes discrets qui ont le temps de leur côté. Au milieu des années 80, alors que l'Italien creuse le sillon du documentaire humain, la marque Dolce & Gabbana fait appel à lui pour un shooting en Sicile qui va marquer les e...

Ferdinando Scianna (1943, Bagheria, Sicile) appartient à la catégorie des photographes discrets qui ont le temps de leur côté. Au milieu des années 80, alors que l'Italien creuse le sillon du documentaire humain, la marque Dolce & Gabbana fait appel à lui pour un shooting en Sicile qui va marquer les esprits. Le brief ? " Photographier un modèle dans des situations proches du quotidien, avec pour décor principal les rues, les maisons (ou les palais) de villes et de villages locaux, parfois au milieu de la population. " Sur cette trame, Scianna fera des merveilles en sublimant la beauté de Marpessa, un jeune mannequin venu des Pays-Bas dont le physique méditerranéen doit beaucoup à ses origines... surinamaises. Outre les images de mode qui ont fait sa réputation, l'expo de la Box galerie, à Bruxelles, donne à voir une série de clichés que l'intéressé a consacrés aux fêtes religieuses siciliennes, une merveilleuse porte d'entrée au coeur de l'âme brûlante d'un peuple arrosé de soleil. Pour son obsession d'un territoire. " Pour moi, photographier la Sicile est presque une redondance verbale. J'ai commencé à photographier vers l'âge de 17 ans, et la Sicile était là. J'ai commencé à photographier parce que la Sicile était là. Pour la comprendre et pour essayer de comprendre par les photographies, peut-être, ce que ça veut dire être Sicilien. " Marpessa - Moda - Sicilia, Ferdinando Scianna, Box galerie, 102, chaussée de Vleurgat, à 1050 Bruxelles. www.boxgalerie.be Jusqu'au 6 mai prochain. M.V.