Le nouveau Freelander est-il toujours un pur et dur " gentleman baroudeur " ?

Non. Il a définitivement abandonné son côté baroudeur pur et dur (exit la roue arrière accrochée au hayon et la version découvrable en toile) pour devenir plus urbain et plus haut de gamme. A bien le regarder, voici le petit frère du Range Sport !
...

Non. Il a définitivement abandonné son côté baroudeur pur et dur (exit la roue arrière accrochée au hayon et la version découvrable en toile) pour devenir plus urbain et plus haut de gamme. A bien le regarder, voici le petit frère du Range Sport ! Ce petit frère du Range aurait-il pris quelques centimètres ? Par rapport à la première version sortie voici dix ans, il gagne 5 cm en longueur pour atteindre 4,50 m et 3 centimètre en hauteur (1,74 m) pour une largeur inchangée de 1,91 m. Un peu d'embonpoint qui profite à un coffre pouvant désormais accueillir 755 litres en configuration normale soit 209 litres de plus que la première version. Un bel exploit tempéré cependant par un seuil de chargement assez élevé... L'habitacle : very luxe ? Un palace ! Les sièges sont intelligemment dessinés et superconfortables. La console ne fait pas tape-à-l'£il et l'instrumentation plus moderne et raffinée est parfaitement lisible. Rien à dire : on est bien cosy dans ce nouveau Freelander à la présentation et à la qualité de fabrication luxueuses... Et sur la route ? Nouveaux moteurs pour nouveau Freelander ! Nous avons pu tester le 2.2 TD4 de 160 chevaux issu du partenariat entre PSA et Ford. Que du bonheur avec des reprises dignes d'éloge et entraînant aisément les 1 170 kg du SUV. Evoquons aussi, pour les (petites) baroudeuses, trois réglages préprogrammés baptisés " neige ", " boue " et " sable " qui permettent au Freelander de se tirer de tous les mauvais pas. Le confort n'est pas en reste avec des suspensions à grand débattement avalant sans sourciller les nids-de-poule de nos belles routes belges... Et au niveau consommation ? La consommation reste honnête : nous avons mesuré un petit 8 l /100 km... De la concurrence pour les SUV allemands et japonais ? Ses rivaux les plus directs sont effectivement la Toyota RAV4 et le BMW X3. La première est sa concurrente la plus sérieuse avec un prix d'attaque qui se révèle plus compétitif. Le second bénéficie quant à lui du sérieux et de la qualité de la marque allemande. Mais à choisir, comment résister à la personnalité hors norme et au petit supplément d'âme " country " du Freelander ? James Bond ou inspecteur Clouseau ? Plutôt inspecteur Clouseau ! James Bond la malmène beaucoup trop dans " Casino Royale " ! Modèle testé: Freelander 2.2 td4 0-100 km/h: 11,7 secondes Poids: 1 170 kg Consommation moyenne: 7,5 litres Prix: 31 200 euros Chantal Piret