Pendant des décennies, Pigalle a été le coeur de Paris by night, avec sex-shops, discothèques, cabarets de strip-tease, prostituées, bus de touristes, pickpockets et snacks à pitas douteux en toile de fond. Sans oublier toutefois les institutions que sont Le Moulin Rouge ou Chez Michou, où des travestis d'un âge certain imitent encore Dalida... Les légendaires " petites femmes " qui faisaient autrefois la réputation de l'endroit ont aujourd'hui disparu, happées par Internet et remplacées par les bobos qui ont fait de la zone, située juste sous l'ancien quartier chaud, leur Q.G. Celui-ci a été rebaptisé SoPi, acronyme de South Pigalle. Il commence au sud du boulevard de Clichy, une avenue touristique animée, et est délimité par les rues Pierre Fontaine, de Maubeuge et de Rochechouart. Ce territoire correspond plus ou moins à la Nouvelle Athènes, nom que les guides de voyage donnent encore à ce pan de la ville dont les points d'attraction traditionnels sont le musée Gustave Moreau, superbement restauré, et celui de la vie romantique, une destination de rêve pour les amoureux.
...