(*) Propos cités par " Fashion Daily News ", 15 novembre 2002.
...

(*) Propos cités par " Fashion Daily News ", 15 novembre 2002.La pratique d'un sport ou d'une activité physique est entrée dans les m£urs, il y a une vingtaine d'années. Au fil du temps, cette pratique a gommé quelque peu son aspect " compétition ". Le sport est ainsi devenu une activité de plaisir, un art de vivre, un mode de vie au quotidien à part entière. Au saut du lit, on court autour du bloc. On fait quelques longueur à la piscine pendant la pause de midi. On se déplace en roller... " L'alimentation, les cosmétiques, les exercices physiques, les conseils médicaux ou encore l'habillement sont ainsi tour à tour ou simultanément mis au service du corps, et plus précisément de sa beauté, de sa santé et/ou de sa forme ", souligne Yves Travaillot, maître de conférences à l'IUFM de Pau, dans la dernière livraison de " Sciences humaines " consacré au corps (*). Les professionnels de l'habillement ont rapidement saisi cette tendance au vol, en multipliant les panoplies et accessoires pour mettre en valeur et sublimer ce corps en mouvement. Le sportswear a bifurqué du côté du sport actif pour en récupérer l'ergonomie, la légèreté et les matières faciles à vivre. Ce sont, tout d'abord, les " baskets " qui ont donné un formidable coup d'envoi au changement de nos habitudes vestimentaires. La pionnière ? La Nike. Créée par Bill Bowerman, cofondateur de Nike, pour le coureur Kenny Moore lors des jeux panaméricains de 1966, elle a séduit d'emblée les fashion victims de l'époque par sa silhouette aérodynamique, doublée de qualités d'amortissement et de confort exceptionnels. Tendance vintage oblige, la Pan Am, est d'ailleurs rééditée cette année, avec un look légèrement modifié et modernisé. Quelques années plus tard, le fitness commence à faire fureur aux Etats-Unis. La marque Reebok (créée en 1895, par le coureur J.W. Foster) lance la Freestyle, une chaussure en cuir souple, élégante et légère. La rue, puis les beautiful people s'en emparent : Mick Jagger, notamment, les porte dans son clip " Dancing in the Street ", aux côtés de David Bowie. Bien dans nos baskets, nous avons adopté, petit à petit, un style de vie plus relax, plus décontracté, bref plus " sportif ". Les marques de sport, pour leur part, se sont rapidement affirmées en proposant des vêtements à la fois urbains, techniques et plus en phase avec les tendances de mode. Après avoir convaincu les hommes, elles lorgnent désormais du côté des femmes. Ainsi, Nike, no 1 mondial d'articles et de vêtements de sport, multiplie, depuis peu, les opérations de séduction envers cette cible potentiellement riche. En effet, les produits féminins, chaussures et vêtements, ne représentent, actuellement, que 20 % de ses ventes aux Etats-Unis et 25 à 30 % en Europe. De nouvelles campagnes de pub, très sophistiquées, mettent des jeunes fem-mes " en ac-tion ", tandis que les collections de vêtements et de chaussures s'adaptent aux goûts des con-sommatrices, de plus en plus exigeantes, et, enfin, collent à la mode. " Il y a peu de temps, les femmes attachaient surtout de l'importance à l'esthétique, les hommes, en revanche, se préoccupaient de la technologie, explique Martin Lotti, designer de chaussures chez Nike. Or nous avons constaté que certaines femmes, aujourd'hui, sont mieux éduquées que les hommes. Par ailleurs, les femmes, surtout en Europe, comprennent bien les produits issus de la haute technologie. C'est à nous de nous adapter à cette évolution. " La performance et le design sont donc les deux mots d'ordre chez Nike. Le développement d'une nouvelle chaussure, par exemple, dure environ 18 mois et demande une collaboration permanente entre les meilleurs athlètes, les ingénieurs très pointus et les designers triés sur le volet. Rien que pour le design des chaussures, une équipe de 60 personnes, originaires du monde entier, planche dans l'Oregon ! Fruit de ces recherches ? Une nouvelle collection féminine à la fois très technique et très esthétique, destinée à la course à pied, le yoga, la gym, le step, le hip-hop et le kick boxing. Les joggeuses vont craquer pour le modèle Air Max Excite. Poids plume, il offre un excellent amortissement. Pour les accros de yoga, Martin Lotti a dessiné la Kyoto Mule. Réalisée en Lycra élastique, elle épouse le pied telle une " seconde peau ". La collection de vêtements, elle, a été élaborée dans l'esprit " life style ". Même si certaines pièces sont ciblées pour les activités sportives spécifiques, on peut tout mélanger, pour créer son propre look. Les matières sont douces et veloutées. La plupart bénéficient de la technologie Dri-FIT qui gère parfaitement la transpiration. Les lignes sont nettes, simples, modernes et " justes ". Adidas tisse des liens étroits entre le sport et la mode. Il y a trois saisons, l'association avec Yohji Yamamoto, le plus audacieux des créateurs japonais, a donné naissance à une ligne de baskets exclusives qui ont rencontré un succès phénoménal. On remet donc ça avec une collection complète, baptisée Y-3 (" Y " pour Yohji, " 3 " pour les trois bandes, logo de la marque), annoncée comme un des événements de l'été 2003. Son originalité ? Une symbiose parfaite entre l'esthétique épurée du sport et l'élégance visionnaire du créateur japonais. Y-3 comprend une ligne de chaussures unisexe, ainsi que quatre lignes de sportswear pour hommes et pour femmes, éditées en séries limitées. Essentials, ligne basique en coton, décline les coloris neutres : noir, blanc, marine et ivoire, rythmés de touches orange et kaki. Les trois bandes sont absentes. Ce sont plutôt les ambiances de couleurs qui symbolisent la marque. Image fait appel au jersey de polyester et au jersey mesh. Sur fond rouge diabolo ou gris pâle, les trois bandes signent vigoureusement l'identité de la marque. La ligne Statement est taillée dans des matières très techniques, dont le néoprène. Les trois bandes flirtent avec les rayures tennis et les coloris sont puissants : le blanc, le noir et le violet. Visuellement très forte, la ligne Exclusive opte pour un tissu spectaculaire, imprimé de grandes fleurs. C'est elle qui évoque le mieux le style singulier de Yohji Yamamoto, subtilement saupoudré d'un esprit sportif. Plus accessible, la ligne classique d'Adidas réunit, en ce qui la concerne, de très belles interprétations de chaussures " baskets " et de tongs, ainsi qu'une ligne de prêt-à-porter et de sacs aux lignes simples, modernes et minimalistes. C'est chic et alluré. On s'active aussi beaucoup chez Reebok. Pour séduire les jeunes, la marque a lancé, en janvier 2002, l'action " Sounds & Rhythm of Sport ". Objectif ? Démontrer, avec la complicité des vedettes de la chanson, une synergie croissante entre les tenues de sport, la musique et la vie quotidienne. Après des stars du hip-hop, telles Fabolous, Scarface et Jadakiss, Shakira devient la nouvelle ambassadrice de Reebok. Chouchou des ados, cette Indo-Colombienne (elle est la fille du joueur de sitar Ravi Shankar) caracole au top des hit-parades grâce à son style musical très personnel, mêlant le rock, la pop, les musiques latino-américaines et les musiques arabes. Pile-poil dans la tendance mondialiste. La jolie blonde s'habille de la tête aux pieds en Reebok et s'implique à fond dans un programme humanitaire d'aide aux plus démunis de sa ville natale en Colombie. Il n'y a pas (encore ?) de ligne spécifique, mais Shakira a de quoi satisfaire ses envies, en piochant dans la collection. Tops, pantalons, tee-shirts, survêtements, maillots et bikinis ont un look décontracté, coloré, sportif et sympa. Les matières, hautement techniques (la plupart bénéficient de la technologie de thermorégulation et sont antibactériennes), sont douces, légères, sèchent rapidement et sont d'un entretien facile. L'allemand Puma explore la tendan-ce zen et s'associe avec Christy Turlington, la plus " spirituelle " des ex-top models, pour lancer Nuala, une ligne de vêtements pour la pratique du yoga. Le fil conducteur ? La simplicité et l'authenticité. Des pantalons pyjamas à taille coulissante au cardigan asymétrique, en passant par la veste en polar moelleux, corsages, cache-c£urs et sous-vêtements, la collection est très complète et s'anime de coloris chauds, inspirés par la nature. Pour cet été, Nuala a choisi les ambiances chromatiques des Caraïbes avec une très belle palette de turquoises, de bleus électriques, de roses et de mauves. Pour accompagner ses vêtements, Christy Turlington a développé des accessoires et des chaussures. Les semelles de certains modèles (le Gokul, par exemple) sont équipées d'aimants placés selon les zones énergétiques et donc censés stimuler la concentration. Avec la complicité du styliste Marc Jacobs, Christy Turlington a dessiné également le " Christy Bag ". Long et spacieux, il permet d'y glisser un tapis de yoga et les accessoires nécessaires à l'entraînement. Pour les sportives plus " musclées ", Puma propose un concept de vêtements techniques, élaborés dans un style lifestyle. Des pantacourts ultra- confortables, des blousons proches de la mode, des sous-vêtements basiques, jouent avec des associations de couleurs toniques et vitaminées. Les chaussures se veulent polyvalentes. Les nouveaux modèles, hauts en couleur, sont parfaits pour un tour en ville, une balade à vélo ou une séance de gym. La marque mythique Converse a été reliftée, relookée et connaît une seconde jeunesse. La ligne All Star est toujours en vedette. Mais alors, quelle créativité ! A vous de choisir entre les tags et les graffiti, les motifs animaliers ou écossais, les dessins psychédéliques, les interprétations du dra- peau américain, les sequins ou les paillettes. Les coloris ? A l'avenant : du rose bonbon, du bleu poudré, du jaune canari, et bien entendu, de l'or ! Emboîtant le pas de la tendance, Converse lance également une ligne de vêtements d'inspiration sportive à porter au quotidien. Le point fort ? Le top, décliné dans toutes les versions possibles et imaginables : débardeurs avec ou sans franges, petits tops à lacets, tee-shirts à manches courtes ou longues avec col rond ou en V. Palladium, autre marque culte des années 1970, fête aussi un come-back fracassant. Il a été amorcé l'année dernière avec le modèle Rescue, la " basket " urbaine, au look profilé, dynamique et minimaliste. Cet été, Rescue s'habille de nouvelles couleurs (le purple, le lilas, le citron), ainsi que d'une nouvelle version, dans l'air du temps, sans talon, sous le nom de Relate. Dernière nouveauté, le modèle Revenge. Ces ballerines citadines sont tout cuir et terminées par deux bandes élastiques de couleur contrastée. Geox a bâti sa réputation et sa notoriété sur le concept de " la chaussure qui respire ". Des microtrous percés dans la semelle en gomme permettent d'éliminer la transpiration, tandis qu'une membrane de protection empêche l'eau de l'extérieur de pénétrer à l'intérieur. Ce côté " fonctionnel " n'étant pas incompatible avec les tendances, voici donc les deux nouveautés les plus poin- tues. Cuirs raffinés et finitions irré- prochables pour les " baskets " Evolution, lignes sensuelles et coloris puissants pour les étonnantes tongs Miami. Barbara Witkowska