Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur La Première (RTBF radio).
...

Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur La Première (RTBF radio).Le GPS, vous connaissez. Pas nécessairement les initiales, mais du moins le principe. En gros, ce système ingénieux permet de vous localiser n'importe où sur la planète Terre grâce à un réseau de satellites et à un récepteur dont vous êtes le propriétaire. D'où le nom GPS pour " Global Positioning System ". Disponible depuis quelques années déjà sur les voitures haut de gamme, cette option de guidage intelligent est en train de se démocratiser méchamment et pourrait même, à long terme, bouleverser radicalement nos habitudes de vie. Le GPS n'est plus un luxe. On en trouve désormais à moins de 200 euros et son utilisation a fini par déborder, en conséquence, du strict cadre automobile. Ainsi, les randonneurs en ont déjà fait leur outil de navigation par excellence et ont même donné naissance à un nouveau loisir, le " geocaching ", une espèce de chasse au trésor planétaire qui mêle nature et nouvelles technologies. Apparu timidement en 2001, cette activité cyber-ludique séduit de plus en plus les foules et dispose même, depuis peu, d'une antenne belge ( www.geocache.be, un site rédigé, pour le moment, uniquement en néerlandais). Concrètement, le " geocaching " consiste à dissimuler un objet dans la nature, à donner les coordonnées géographiques de la cachette sur Internet et à inciter les participants à retrouver le trésor grâce à leur GPS portable. Aujourd'hui, ce jeu de piste " nouvelle génération " compte plus de 70 000 caches dans quelque 180 pays et ne cesse de développer des variations sur ce thème technologico-sportif ( www.geocaching.com). A côté de cette exploitation bon enfant du système de guidage par satellite, d'autres opportunités d'utilisation plus " sérieuse " du GPS sont doucement en train d'éclore. Ainsi, grâce à ce boîtier magique, les aveugles peuvent désormais se déplacer où bon leur semble, rassurés par une voix informatique qui leur donne immédiatement leur position exacte et leur itinéraire rue après rue. Sur un plan davantage sécuritaire, une société américaine vient également de mettre au point une montre-GPS qui permet de retrouver, en un clin d'£il, les enfants perdus ou enlevés ( www.wherifywireless.com). Le bracelet peut être verrouillé par les parents et un système d'alarme à distance peut facilement être activé par l'enfant lorsqu'il se sent en danger. Utile et pratique, cette invention est disponible sur le Net pour un peu plus de 200 euros et préfigure déjà le scénario qui pourrait diriger nos vies. A l'avenir, chacun pourrait être en effet " GPS-isé ", volontairement ou non, à l'instar de cette femme américaine piégée par son mari jaloux qui avait planqué un mouchard de cette nature dans sa voiture, histoire de connaître ses moindres déplacements. Et si le " 1984 " de George Orwell était finalement là où on ne l'attend pas ? Car, avec les progrès de la miniaturisation technologique, une mini-capsule GPS pourrait même être, un jour, dissimulée en nous. Avec notre accord ou pire, " à l'insu de notre plein gré ". Attention, Big Brother is watching you. Loin, très loin, du haut de son satellite... Frédéric Brébant