Se placer sous l'égide de Rodin, " bouc sacré " et auguste sculpteur, voilà qui ne manque pas d'audace pour une cantine dédiée au déjeuner. Il faut dire que l'édifice en impose, un remarquable pavillon se découvrant tel le dernier vestige de l'ancien l'hôpital militaire de Bruxelles. Tout comme la réplique du célèbre Penseur qui accueille le visiteur, le cadre s'affiche formellement abouti. Le choix est offert de blottir sa faim urbaine dans l'atmosphère de son envie : jardin d'hiver lumineux un rien plus frais ou décor de briques nues ponctué par les flammes d'un agréable poêle à bois. Le coup de génie de l'endroit ? Avoir repêché Yaël Treivus, une chef originaire d'Israël qui sait ce que cuisiner veut dire. Elle le prouve à la faveur de différentes préparations - tartines, soupes, bowls, sandwiches... - modestes mais créatives. On a opté pour un " bowl végé " à 11 euros. Soit un risotto verdoyant comme une promenade à Giverny, entre jeunes pousses d'épinards et petites virgules de céleri cru. Pour soutenir cette palette fraîche, du romarin et de la ciboulette. Le coup de grâce est asséné par les pleurotes poêlées. Grillées de la sorte, elles offrent un goût de noisettes torréfiées.

Comptoir Rodin, 8, avenue Auguste Rodin, à 1050 Ixelles. Tél. : 02 203 00 14. www.comptoir-rodin.be